Menu

​Corona le nouveau cauchemar du monde




À l’aune de ce que le monde entier endure depuis à peu près un an, des effets néfastes du Covid-19, une crise de taille sans précédent ayant bel et bien chamboulé le monde qui s’est trouvé vautré dans l’incertitude et le doute total, conduisant pratiquement tous les États du globe à adopter des confinements et des restrictions sanitaires qui sont plus ou moins dangereuses sur l’état psychique des gens allant jusqu’à̀ provoquer de l’angoisse et bien d’autres pathologies psychologiques.

Aussi les dé-confinements et re-confinements qui se suivent face à cette nouvelle vague du virus que l’on appelle les nouveaux variants du Covid interpellent plus d’un.

Que se passe-t-il vraiment ? 
 
Est-ce raisonnable de persister à enfermer les gens chez eux et les priver d’aller gagner leur pain ? 

Y a-t-il des solutions pour cohabiter avec ce virus et reprendre la vie normale ? 

Les vaccins de Sinopharm et d’Astrazeneca sont-ils fiables pour notre santé ? 

N’ont-ils pas des effets secondaires sur la santé des marocains ? 

Y aura-t-il une nouvelle gouvernance mondiale après la disparition de ce fléau sanitaire ? 

Il y a autant de questions à se poser avec acuité  car notre avenir en dépend. 

Le retour au confinement dans ce mois de ramadan aura certes de lourdes conséquences sur la majeure partie de la population qui est issue de la classe pauvre qui vivote grâce à̀ l’informel et certains métiers impactés tels les cafés et les restaurants. 

Est-ce que l’État a pensé aux répercussions de sa décision injuste et antipopulaire sur le sort d’une bonne partie des marocains qui vivent dans le dénuement et l’indigence ? 

C’est impensable de laisser pour compte cette frange de la population déjà lésée financièrement sous prétexte de l’avènement  de la nouvelle vague de Corona.... 

Le gouvernement pjdiste a du pain sur la planche et se devrait trouver des solutions plausibles à cette problématique épineuse. Il devra faire montre de beaucoup de solidarité́, d’équité́ et de générosité́ envers le peuple qui souffre des retombées négatives de cette crise sanitaire qui n’a pas cessé́ de faire des ravages à tous les niveaux. 

Le retour à̀ l’État-providence est devenu une nécessité aujourd’hui surtout en ces temps de crise afin de minimiser les dégâts et apaiser la grogne populaire en raison de la récession et de l’asphyxie engendrée  d’une part par le virus et  d’ autre part par les mesures de restrictions entravant l’essor de notre économie nationale et impactant pour de bon le niveau de vie, et les revenus de la majorité́ des citoyens qui souffrent en silence. 

Il sied de penser à̀ nos PME-PMI et à leur survie afin de concevoir des plans de sauvetage pour leur venir en aide car ils seront fragilisés à cause du confinement. Ce faisant, des milliers d’emplois seront préservés et la roue économique du pays avancera. 

Marouane Bouchikhi 
 





Rédigé par le Vendredi 16 Avril 2021
Hicham Aboumerrouane
Hicham Aboumerrouane est un jeune journaliste et écrivain marocain. En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Mai 2021 - 08:28 Le GINI et l’alliance PJD -RNI



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site