Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








​Une inflation galopante, dévorante : causes, effets, solutions, risques


le monde se retrouve aujourd'hui suspendu à la durée d'une guerre que personne ne veut arrêter avant de faire plier l'adversaire, quitte à ce que ça fasse effondrer l'économie mondiale et par là-même, que ça menace la stabilité sociale dans la plupart des pays.



Par Najib Mikou

La panique est totale. Tous les États du monde donnent l'air de découvrir une inflation galopante qui échappe à tout contrôle et induit des effets économiques et sociaux dévastateurs. 

Cette inflation était pourtant très prévisible. Elle est le résultat de deux facteurs :

1- un facteur perturbateur, dû à une reprise désordonnée, de l'économie mondiale, après deux année de pandémie Coronavirus qui l'a mise en mode "somnolence". 

La rué vers les sources d'approvisionnement de toutes les manières premières, a mis à mal aussi bien le transport international qui, beaucoup trop sollicité, a atteint des niveaux de prix dépassant l'entendement, que les grands ports internationaux qui se sont vus envahis, totalement encombrés, par des bateaux venant charger de partout et en même temps. 

Ces deux phénomènes ont successivement, instantanément, provoqué le renchérissement des matières premières et un retard d'approvisionnement de plusieurs semaines, sinon de mois. 

La suite de l'histoire est sans surprise : augmentation significative des prix à la consommation, doublée d'une rareté relative et artificielle, des matières premières. 

Si ceci suffisait amplement, à lui seul, pour induire une forte inflation, cette dernière ne devait être que ponctuelle, tant les carnets de commandes devaient retrouver leur rythme normal sous quelques semaines et les flux se calmer en conséquence. 

Mais c'était sans intégrer l'imprévisible en ce moment précis du moins, qui a pourtant eu lieu.

2- un facteur amplificateur, dû à une guerre intervenue au mauvais moment et au mauvais endroit. 

Le monde se sortant à peine, délicatement et sur la pointe des pieds, d'une pandémie ravageuse, s'est retrouvé à plein subitement, dans un conflit armé frontal entre superpuissances qui, au-delà de tous ses effets induits sur les prix des matières premières, s'est aggravé par des sanctions économiques et financières dévastatrices.

Et par conséquent, l'inflation artificielle et ponctuelle de la reprise économique après le Coronavirus, s'est vite transformée en inflation structurelle.

Les prix des matières premières ont flambé davantage, les prix à la consommation ont naturellement suivi la tendance et le pouvoir d'achat s'est écroulé en conséquence.

Ceci dit, le mal "inflation" est-il irrémédiable ? Non, loin s'en faut.

Ce qu'il faut tout d'abord noter et déplorer dans l'état actuel des choses, c'est que les puissances qui détiennent la boîte à outil pour y faire face, agissent tous, sans exception, sur les conséquences et en aucun cas, sur les causes de cette inflation.

Relèvement des taux directeurs par les banques centrales, augmentation des quotas de pétrole par l'Opep, soutien du pouvoir d'achat, tentative de réorientation des sources d'approvisionnement ...etc. 

Tous ces outils très coûteux par ailleurs, peuvent très légèrement contenir la fougue de la demande mondiale, agir sur les prix à la consommation et faire baisser de quelques points, une inflation galopante, mais ne parviendront jamais à la juguler ni encore moins, à faire retrouver à l'inflation ses niveaux du début de 2021. 

Faire baisser l'inflation d'une façon rapide, saine et durable, passe inévitablement, par une action forte et immédiate, sur ses véritables causes. 

La guerre en Ukraine doit cesser dans des conditions qui garantissent les intérêts de tous les protagonistes.

Les sanctions doivent être intégralement suspendues de part et d'autre, d'une façon concomitante, dans une logique de gagnant-gagnant. 

Les sources d'approvisionnement des matières premières doivent mieux organiser la logistique et les flux, pour éviter les encombrements et les retards. 

Et les compagnies maritimes doivent mettre à la disposition de la demande mondiale, là où elle s'exprime le plus, la capacité de fret suffisante pour ramener le prix du transport international à son niveau normal et agir structurellement sur les délais d'approvisionnement. Ils en ont les moyens en nombre de bateaux et en organisation. 

Grâce à ces mesures, l'indicateur "inflation" fondera à coup sûr comme neige.

À défaut, l'économie mondiale continuerait sa descente aux enfers, irait assurément et rapidement vers sa propre ruine et bien des États deviendraient chaotiques, ingérables.

Rédigé par Najib Mikou 



Dimanche 12 Juin 2022


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Juin 2022 - 12:50 Prospective Monde et Maroc postcorona

Mercredi 22 Juin 2022 - 06:26 Ssi Aziz Akhanouch dans la tourmente !?

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.