Menu



Mariam Mansouri, invitée de l'émission "Entre nous, on se dit tout"




Sujet: Quelle place occupe la science au Maroc ? L’école fait-elle assez pour nourrir cet appétit scientifique ? De quelle école des écoles parle-t-on ? Quels obstacles rencontre-t-on dans la  transmission du savoir ? Que penser de la démocratisation du savoir ? Est scientifique qui veut ? où en sommes-nous de la vulgarisation scientifique ?  Et si la curiosité était la base de tout apprentissage ? Comment devenir curieux ? Qu’est-ce qu’un esprit scientifique ? 

Nous recevons dans le cadre de notre émission "Entre nous", Mariam Mansouri, jeune doctorante de 26 ans, qui travaille au sein du laboratoire biotechnologie médicale à la faculté de médecine de rabat  

Pour écouter l'émission : Fichier MP3 en bas de page 

Pour regarder l'émission : Vidéo en bas de page 

Édito: 

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » disait Pascal… Bien que l’idée soit de vous aveugler, et vos oreilles déjà rabattues à l’écoute de cet aphorisme vieillot, des lumières scientifiques, de leur démocratisation, vulgarisation, ces mots-drapeaux de notre temps, brandis à tout va, comme qui dirait que les mots volaient la vedette aux faits...

Voyez-vous la vitesse avec laquelle l’homme peut être déréglé ? Passons ! je ne puis m’empêcher, taquin et indiscipliné, d’agglutiner un frein de  conscience à cette science qu’on veut immaculée…comme je peux vous écrire, sans état d’âme aucun,  que la science est conscience.

Loin de ce clivage, ou que la science chevauche la vôtre de conscience jusqu’échapper à la gravité humaine…ainsi serons-nous dépassés et par notre science et par notre conscience ! N’est-ce pas déjà le cas ?  si tant est que la science soit maitresse des maitresses,  que sa démocratisation-vulgarisation soit de consensus internationale, égalitaire-forcenée, où en sommes-nous de ce nouveau paradigme ?

Et si à chaque fois on oubliait le nécessaire ? Comme en tout chose ? Comme une formalité à expédier, en voilà un bloc méli-mélo de sciences, servez-vous ! Ou que les premiers-illuminés soient servis ? Les cancres pourraient toujours voir faire…n’est-ce pas qu’on omet le principal ? Pourquoi un enfant s’intéresserait-il à la science ?

Alors qu’il peut taper dans un ballon, et aller se coucher ? Et si on nous enseignait la curiosité? On les entend répéter, « Ah tel est doué ! », ou encore «  c’est un trait inné », des déterminismes qui nous perdent…


Lien vers vidéo: https://www.facebook.com/717067299/videos/10159387286197300/



Attention car on pourrait retourner votre « existentialisme » contre vous, vous opposer un essentialisme à votre scientifisme, vous parler d’épigénétique…

Oui, les fatalistes sont autant infatigables qu’ils sont paresseux. Dans ce  cas rétorquez vite qu’au moins l’un des ancêtres a fait l’effort…que cet enfant petit monstre fait d’avec les regrets parentaux puisse améliorer les gênes futures.

Aimer le savoir, ça s’apprend. Et quand bien même mon allégation serait fausse, je veux la croire vrai, n’est-ce pas que quand on a la foi on peut se passer de la vérité ?

Je ne dis pas que toutes nos jeunes pousses doivent se muer en scientifiques patentés, teintés de fanatisme, mais que la science adopte un habit moins monstrueux…peut-être 

Hicham Aboumerrouane 

 
_mp3__mariam_mansouri_invitee_de_l__emission__22entre_nous,_on_se_dit_tout_22_.mp3 (MP3) Mariam Mansouri invitée de l'émission %22Entre nous, on se dit tout%22 .mp3  (102.07 Mo)

Lundi 21 Juin 2021


Vodcasts | Caricatures | Portfolio | A l'affiche



Magazine créé avec Madmagz.