Menu

Meryem Lahrichi, invitée de l'émission "Entre nous, on se dit tout"




Sujet : Et si nous sacrifions sur l’autel de notre insouciance et l’éducation et la culture ? Comment convaincre, au-delà des lieux communs, que l’éducation nous peut être utile ? De quel œil, ou cœur le marocain voit-il ce qu’on appelle par automatisme « éducation » ? De quelle éducation parle-t-on ? Et si quelqu’une éducation nous était nuisible ? Et la culture ? N’est-ce pas un luxe ? Une rêverie qui trancherait d’avec ce pragmatisme que l’on nous chante tant ? La culture, fait-elle réellement de nous des êtres meilleurs ? Que penser et de l’éducation et de la culture au Maroc ? 

Nous recevons dans le cadre de notre émission "entre nous"  Meryem Lahrichi, consultante dans le domaine de l'art et de l'éducation 

Fichier MP3 en bas de page 

Vidéo en bas de page 

Édito: 


«  j’estime que dans ses choix il y a un minimum de culture » disait Feu  SM le Roi Hassan II… et dire plus loin «  au début, ce n’était pas des choix, mais une sorte d’instinct migrateur, qui fait à ce que j’aie une attraction vers certaines idées, une répulsion pour d’autres » si tant est que l’instinct précède de près un choix réfléchi, il va sans dire, que cet instinct, ne tombe pas du ciel, est plutôt  le produit d’une exigence…

Une exigence subie ou celle que nous faisons notre. Il ne faut pas se leurrer, pensez ou l’on pensera à votre place, ne dépend que de vous que de vous façonner en mouton, de vous faire une belle toison parmi les lieux communs qui font le chaud d’une compagnie stérile. Remarquez, comment les idées se mâchent et remâchent dans des têtes comptées par milliers. On trouve les mêmes, Dieu que c’est ennuyeux.

Au-delà que nos idées soient les ombres de nos sentiments comme dit le grand Nietzsche, les idées ça s’éduque et se cultive. Déjà, c’est un grand pas de fait que de relever cette monotonie cérébrale qui frappe en masse, l’autre étape, serait de fouiner ailleurs, à la quête de perspective nouvelles.

A moins que vous soyez  un absolutiste à l à manière d’un Platon, cette plus belle plante de l’Antiquité comme dirait Nietzsche…encore Nietzsche, un Platon,  corrompu de par le méchant Socrate. Êtes-vous prêt à penser la chose en soi, la faire votre ? Êtes-vous un dualiste ? Se balançant d’une masse l’autre, ou êtes-vous un perspectiviste comme notre ami Nietzsche ?

Lien vers vidéo : https://web.facebook.com/717067299/videos/328123645712389/

Avez-vous soif du savoir ? Ou voulez-vous simplement être heureux, vous contentant d’un oui, d’un non, d’une ligne droite… n’est- ce pas le bonheur tel que décrit par notre moustachu, mais si l’éducation nous mangeait notre bonheur, oui soyons un tant soit peu cynique, n’est-ce pas penser contre le troupeau que d’énoncer pareille chose ?

C’est qu’il y a troupeau et troupeau, ne sommes-nous pas devenus des techniciens de la vie, par trop pragmatiques, à la trace de ce qui réveille notre chair ? Non ce n’est ni épicurien ni hédoniste, relisez vos notes mauvaises… quand l’éducation devient un boulet, la culture une insuffisance de vie, l’homme échoit et ses idéaux.

En même temps, ne sommes-nous pas face à des marchands de petits savoirs, qui nous jettent à la gueule leur ritournelle assommante? Ne passent-ils pas à côté de l’essentiel ? Le fameux pourquoi ? Travaillez sur la curiosité au lieu de la léguer au seul vice, et vous aurez non pas ce que vous appelez dans votre jargon banquier des clients mais des citoyens à même de penser un pays. 

Hicham Aboumerrouane 


 
mariam_lahrichi_invitee_de_l__emission__22entre_nous_22_.mp3 Mariam Lahrichi invitée de l'émission %22Entre nous%22 .mp3  (128.73 Mo)






Hicham Aboumerrouane
Je ( encore une fourberie grammaticale...le « ça » serait plus honnête...) suis un... En savoir plus sur cet auteur
Samedi 17 Juillet 2021



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site