Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Au seuil d'une troisième guerre mondiale


De la Russie à la Corée du Nord, en passant par Taïwan, les étincelles ne manquent pas qui pourraient enflammer le monde en l’amenant à cette troisième guerre mondiale, tellement redoutée.



Par Gabriel Banon

Au seuil d'une troisième guerre mondiale
Le général français, Christophe Gomart, directeur du renseignement militaire de 2013 à 2017, estime que "S'ils n'arrivent plus à avancer en Ukraine, les Russes pourraient être tentés de viser une base militaire située de l'autre côté de la frontière. C'est plausible. Ce serait aussi une manière de tester l'Otan, de pousser les Américains et les Européens dans leurs retranchements".

Il ne faut pas être un grand stratège pour comprendre que la Russie cherchera par tous les moyens à couper les sources de ravitaillement des Ukrainiens, y compris l'approvisionnement en armes. Pour cette raison, on ne peut pas exclure une frappe russe sur une base militaire en Pologne, car tout transite par la Pologne. La base située près de Jaroslaw, à deux pas de la frontière et à 110 kilomètres de Lviv, serait potentiellement visée. 

Une telle frappe devrait théoriquement provoquer une réaction de l'Otan. "Quelle serait-elle ? L'article 5 du traité de l'Atlantique Nord prévoit une riposte de l'ensemble de l'organisation en cas d'agression d'un de ses membres. Mais les textes ne spécifient pas quelles formes peut prendre cette réplique. Le soutien militaire va finir par amener Moscou à considérer l’OTAN comme un des belligérants et normalement toute l’Europe de l’Union. Riposter, c'est entrer dans un engrenage qui peut mener à cette troisième guerre.

Ne pas acter l’article 5 serait aussi dommageable, au moment où l’OTAN tente d’y amener la Suède et la Finlande. On ne peut pas à la fois dire qu'on les protège et laisser un membre se faire agresser sans rien faire. C'est vraisemblablement le but des Russes, montrer que l'Otan n'est pas une organisation fiable. 

Le risque d’un dérapage vers un conflit nucléaire, que les populations aimeraient que l’on évite, grandit chaque jour. L’obstination de Bruxelles et de Washington à vouloir imposer aux Russes leur agenda ne va pas laisser de choix à Moscou que l’escalade. Rappelons-nous les avertissements de Lavrov et les déclarations de Poutine : « Si vous voulez la guerre, vous l’aurez. Mais ne vous faites pas d’illusions, elle ne sera pas conventionnelle, mais nucléaires. »

Pourquoi voulez-vous qu’il n’utilise pas son avance technologique dans l’armement nucléaire tactique. Pour l’autre, tout le monde s’accorde pour dire que la Russie à trois fois plus de missiles nucléaires que l’Amérique. Les deux ont suffisamment de quoi anéantir définitivement une grande partie de la planète.

Dans la recomposition des blocs en cours, un nombre conséquent de pays d’Afrique et d’Asie pourraient rejoindre le couple Russie-Chine.

La coalition occidentale menée actuellement par les Etats-Unis, par sa politique ouvertement et violement antirusse, risque de mettre le feu aux poudres.

Rédigé par Gabriel Banon sur Gabriel Banon



Lundi 9 Mai 2022

Chroniqueurs invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.