Menu

Coup de cœur
We grew up in a world where happiness was seeing your dad smile to your mom. Where he takes care of the groceries as she cleans the house. Where happiness was that glimpse of your mom's excitement when her family comes around. And joy was that day when she cooks your favorite meal as you sit next...
Il ne fait aucun doute que parler d'une écrivaine marocaine était considéré comme un fantasme dans la période précédant l'indépendance du Maroc et peu après. Cependant, depuis les années trente du siècle dernier, il y avait des femmes comme Malika El Fassi, Amina Elloh et Touria Essaqat qui ont...
Alors que je regard par-dessus mon épaule, toutes ces années, nombreuses, très nombreuses (je le garde de dire combien) comme l’ont fait bien des personnes avant moi, dont le Général Mc. Arthur, pour une autre raison certes, je pense pour ma part que ce qui nous fait vieillir C’est le peu de...
Pour aller de Jeddah  à Taïf, en Arabie Saoudite ,il faut traverser la ville de Mekka, or le territoire de cette ville est interdit aux non musulmans, alors on a créé une voie de contournement pour les étrangers ne faisant pas partie de la Oumma et qui travaillent, en grand nombre, dans...
I re-read the poems I wrote about you and “us” A while ago, back when I still believed  in “us” and that  our plant could still grow;  Ahh..  Alas! The soil grew infertile. And I wish I still could write them lines echoing from my bones and my soul trying to...
Asmaa Lamrabet a une œuvre. Elle vient d'être complétée lors de ce 27ème SLEL, à Rabat, par une nouvelle publication*. Rien à voir avec les postures et les approximations d'autres islamologues autoproclamés ou cathodiques : tant s'en faut. Une marathonienne au long cours, creusant son sillon,...
J'ai mal à mon Humanité. J'ai beau réfléchir,sonder mon esprit,chercher le moment "M"où l'Homme s'est decivilisé,comment et pourquoi ? Je ne trouve pas de réponse ! Après des siècles d'esclavage,de traite des noirs, de massacres des indiens d'Amérique,de racisme profond,de pseudo -races...
De retour de Dakhla, après cinq jours passés avec mes confrères professeurs et nos très chers étudiants de la 5ème année de l'école d'architecture de l'Euromed de Fés.  Excellent voyage d'études, ambiance studieuse et festive. Découverte de Dakhla, de ses mers et paysages uniques....
La civilisation et la culture lobotomisées par des créatures hybrides qui, pour la première fois dans l'histoire du monde, brillent par leur ignorance et leur superficialité.  Chapeau ! Comment en sommes nous arriver à ça ? Elles vivent à Dubai pour ne pas payer  d'impôts, se...
Dans notre société patriarcale, la figure du père ,garant des valeurs, protecteur de la famille, conseiller et guide, est omni présente. Cela induit notre jeunesse, malgré toute la liberté dont elle bénéficie, l’ouverture sur le monde que lui apportent les réseaux sociaux et les possibilités...
Un équilibre millénaire est rompu et nous continuons à nous cacher non pas la vérité mais les vérités.  Le couple tel qu'il a existé et continue d'essayer de survivre dans notre société ne reflète plus les défis nouveaux,et pour cause les réseaux sociaux sont passés par là, ils nous vendent...
Le devoir de la comédie Est de corriger les hommes Son destin était dit Sur les lignes de sa paume  Corneille l’aurait prédit À Rouen, son royaume Où Poquelin, Molière dit Attendait le « jeu de paume » Le sort nullement maudit D’un legs faisait son home Libre, bonjour la...
It  was a rainy day and, as always, I had forgotten my umbrella at home. I  had already known that I was going to get sick, ignoring the fact that  it was raining. The man next to me tried lighting a cigarette, and,  weirdly, he succeeded. And what’s even weirder was that he was...
Tout comme cette mort cruelle, mon histoire est réelle. Cet homme mon beau-père, ainsi s’éteignit. C’était le mois du joli mai, du triste mai. Dès sa descente d’avion, à l’aéroport de Bucarest, il ne se sentait pas au top de sa forme. Il mettait cela sur le compte des incommodités  du voyage....
La cinquantaine, on la repousse comme on peut mais elle est plus accrocheuse que soi. Elle a le temps comme ami et l’illusion comme vice, l’illusion d’un certain bonheur, d’un corps sain et d’un esprit accompli. Elle échoue un beau jour, pour les (mal)chanceux, devant des bougies larmoyantes en...
I'm dying of thirst in the middle of a lake With the water drops all fake  Where my thirst is all my mistake  And my emotions are in an outbreak  I'm dying of thirst and none of the swimmers stopped to hand me a drop of water In this world where everything is a buzz...
Une maman est un soleil  Qui même le soir veille  Derrière l’horizon vermeil Elle se retire et surveille. Bonne fête à toutes les mamans  Mon cœur tremble au son de ta voix. Tu m’appelles et je sais que je suis toi. Mes yeux s’irriguent à la vue de ta joie. Ton...
Écrire pour soi. Écrire pour se retrouver en soi, se retrouver avec soi. Écrire pour fixer le vécu, peindre le rêve, donner corps à une émotion fugace. Par des mots, par des phrases, perpétuer l’instant éphémère, l’empêcher de s’évanouir dans les abysses de l’oubli. Écrire pour libérer des...
Aid Moubarak à tous. Je souhaite une bonne fête à toute l'humanité avec ses différences et ses croyances riches et multiples.  La nation musulmane,la Oumma, a fait son devoir,elle a  jeûné.  Un Ramadan court,irréel mais sincère.  Notre spiritualité est sauve. ...
Condottiere,je le suis. Mon arme,ma plume. Mes lettres et mes mots. Syntaxe et phrases. Condottiere,je le suis. Ni verbiage,ni embrume. J'assume de monter au créneau  Sans lourdeur ni emphase.  Condottiere,je le suis. Mercenaire de l'alphabet. Volontaire et courageux....
Je partage ici le magique et magistral poème de la brésilienne Martha Medeiros, "il meurt lentement", longtemps attribué à Pablo Neruda. Un véritable plaidoyer pour mériter la chance de vivre, pour exister. Un véritable discours de la méthode pour ... vivre pleinement. Une véritable recette pour...
Donnez moi un tas d'hectares Je vais y planter de l'espoir Pour y faire pousser les fruits Nourrir la peur et l'obscurité des pensées Laissez-les grandir, laissez-les briller Les chambres et les couloirs Pour ceux qui abandonnent Et ils transforment la douleur en bâtiments....
En valise, toute ma foi, je m’y rends tous les jours, dire tout mon émoi, ma rage, mon amour. Le cœur et l’essence. L’union, les différences. Berceau de tous les noms. Objet de tous nos non. La Coupole dorée. L’Olivier sacré. Entre Figue et Sinaï, que l’Homme a trahi. Terme...
A la fin de mes études, en Europe,dans les années 80,particulièrement au Danemark,je suis revenu "Heureux comme Ulysse qui a fait un beau voyage et qui est retourné ,plein d'usage et de raison, vivre entre ses parents le reste de son âge "   A cette occasion j'avais mis une longue laisse à...
Je voulais sauter le mur de mon Maroc pour aller voir ailleurs mais, finalement, je me résous à rester ici. Le mur que je vais sauter est celui de FB pour aller prêcher la bonne parole, là où on m’attend le moins. Avant d’aller plus loin et pour que les esprits chagrins se calment, m’oublient...
The plot thickens And the twist is always right around the corner Fate writes you a good chapter Only to remind you that the book is a tragedy It gives you a good page A happy page A page without blood Without tears But fate is nothing but a sadistic writer  And your happiness means...
Le cinéma au Maroc ? Un secteur attractif et où l'investissement est porteur. Mais les cinémas du Maroc ? Ils restent, eux, sur le bas -côté, alors que ce sont des "lieux de mémoire" d'un univers partagé qu'il faut protéger et raviver. Voici un "Beau Livre" publié dans la collection éponyme des...
Un battement de cils,une mèche que la brise caresse,un mouvement un geste,une silhouette, un parfum et le soleil illumine notre moment. Comment ne pas être béni de les savoir à nos côtés, de faire ressortir ce qui a de meilleur en nous. Elles sont ces êtres graciles aux formes et courbes qui...
1 2 3 4 5 » ... 6