Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Covid, entre la peur et la torpeur s'insinue la rumeur !




Article à écouter en podcast

5f9feab71250d7_61347578.mp3 Podcast  (4.51 Mo)

La France reconfine, le Royaume-Uni reconfine, la Belgique a reconfiné, Allemagne et Espagne sont sous couvre-feu et l’Amérique se meurt pour n’avoir rien fait… Le virus est revenu, plus virulent qu’au printemps, et les chiffres des contaminations explosent. Face à cela, les gouvernements ont hésité, procrastiné, puis prennent finalement et successivement l’inévitable décision de limiter les déplacements des populations. Et chez nous ?
 

Chez nous, comme d’habitude, rien, pas un mot, en dehors de luttes intestines au gouvernement et au sein de la majorité. Le Covid-19, c’est une maladie, mais nos responsables politiques n’en font pas pour autant une maladie, ils sont politiques. Alors entre danger viral et quotient électoral, le choix est vite fait. Et puisque personne ne veut nous causer, il ne nous reste plus qu’à poser les arguments des autres, qui s’appliquent à nous.
 

D’abord, et en premier lieu, qui croit encore à la litanie des chiffres de 18 heures du ministère de la Santé ? Avec une vingtaine de milliers de tests par jour, nous restons bien en deçà du volume quotidien requis pour avoir une idée un tant soit peu parlante de l’avancée de la pandémie. Emmanuel Macron dit que les tests en France montrent 50.000 nouvelles contaminations par jour, « sans doute en réalité le double ». Alors, si on augmente le nombre de tests quotidiens et qu’on double le chiffre obtenu, on peut imaginer l’étendue de la catastrophe qui nous guette, car les 35% d’occupation de nos lits Covid est un chiffre dont même un enfant douterait ! Aujourd’hui, chacun d’entre nous sent le fléau se rapprocher, car chacun d’entre nous connaît des malades, proches, parents, amis, collègues…
 

Si tous ces pays ont re-confiné, leurs dirigeants doivent avoir de bonnes raisons. Et comme les nôtres dirigeants ne sont pas très portés sur le verbe, nous pouvons penser, nous, simples citoyens, que ce qui s’applique chez les autres peut être transposé chez nous. L’équilibre entre économie et santé retrouve sa logique première du printemps : il faut sauver les gens car l’économie, on l’oublie parfois, ce sont d’abord les individus et quand la mort rôde, l’action humaine et économique s’érode.
 

Alors, et puisqu’une société, c’est un peu la Nature et que ça a donc horreur du vide, on meuble le bide désormais proverbial de nos dirigeants par la rumeur. « On confinera lundi », dit-on ici, là, ailleurs, partout. Puis, dimanche 1er novembre, le texte d’un communiqué paraissant on ne peut plus officiel de M. Elotmani est publié*, obligeant ce dernier à démentir en catastrophe, mettant en ligne un communiqué, très officiel celui-là, mais non signé. En plus de la mutité, la fébrilité.
 

Il faut le dire clairement. Messieurs nos gouvernants, quand daignerez-vous enfin nous parler ? Vous pataugez, cela infuse, se voit, se ressent et se sent, mais essayez quand même de montrer le contraire, de faire semblant ! Il y va de notre santé avec le Covid, de notre vie avec votre système de santé, de nos revenus avec vos décisions, de notre liberté avec votre dérision !
 

N’avoir rien fait de tangible ces décennies entières, hier, pour ne rien dire de crédible et d’audible des semaines durant, aujourd’hui, voilà où on en est daba avec nos gouvernants. Et ce n’est pas agréable. Ce n’est plus l’indifférence qui tue à petits coups aujourd’hui, mais l’incertitude. Pourquoi ne teste-t-on pas plus ? Quelle est l’exacte situation d’occupation des lits Covid ? Que prévoit-on dans les jours à venir ? La situation est-elle réellement maîtrisée ? Pourquoi la communication est-elle si méprisée ?
 

La crise Covid est d’abord sanitaire, ensuite économique, et donc sociale, et, enfin, elle est de nature lourdement psychologique. Ainsi, le ressenti est-il aussi important, sinon plus, que les actions menées, car on ne peut imposer davantage de stress à une population déjà en détresse, qui s’inquiète pour ses enfants, qui angoisse pour ses revenus, qui déprime face à un avenir en berne.
 

Parlez-nous, dites quelque chose, faites réagir quelqu’un. Les Marocains ont un potentiel de patience renouvelable, mais il lui faut de l’énergie pour l’activer. Et cette énergie porte un nom : l’espoir. Il appartient à nos dirigeants de nous l’imprimer, car étant dans un monde ouvert, nous voyons bien ce qui se produit sous d’autres cieux, pendant que notre gouvernement reste dramatiquement silencieux.
 

Publié par Aziz Boucetta le 02 NOVEMBRE 2020 sur www.Panorapost.com  




Vendredi 11 Décembre 2020

Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Mai 2022 - 00:51 Cynisme et euphorie de Washington

Chroniqueurs invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 

Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html














L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution


Chèr Monsieur, Chère Madame

Je suis le Web Master de L'ODJ Média,

j’ai le plaisir de superviser le nouveau média “L’ODJ” pour le groupe de presse Arrissala 
 

L’ODJ est un bouquet de publication en format presse numérique : (7)
 

Nous lire : Portail Web   & Magazine mensuel

Nous écouter : Web Radio   & Portail Radio   & APP Mobile

Nous voir : Web TV    & Portail vidéos replay   & Youtube

Nous suivre : Instagram   / FaceBook    / TiK To  K / Linkedin   / Twitter

 

“L’ODJ” c'est quoi ?: « L’opinion des jeunes » de 7 à 77 ans 

 

L’esprit : Faire revivre l’esprit de l’Opinion Des Jeunes, sans nostalgie aucune, ni c'était mieux avant,  mais bien pour la nouvelle génération connectée avide de plus de liberté responsable, de changement durable, d'horizon positif, d'avenir partagé, d'ouverture soutenue et de culture sans modération.
 

Le Bouquet L'ODJ n'est pas un simple canal d'actualités ou d'informations en continu, mais un bouquet multimédia et multi-canal pour du contenu à l’ordre du jour.

 

Contenu : À travers des articles, des podcasts, des vidéos, des émissions Web TV, notre couverture médiatique cible des thématiques qui intéressent la jeunesse marocaine (Bien être, Santé, Culture, Environnement, Digital, Economie, Politique, Sport, Lifestyle, Musiques  .....), sans pour autant être dans l'information éphémère ni soumis à la dictature de l'actualité immédiate.

 

Soit, une actualité durable qui ne suit d'autre ligne que la volonté d'éclairer et d'approfondir les enjeux d'un monde, devenu plus complexe et parfois difficilement compréhensible.
 

L’ouverture (liberté et responsabilité): Le challenge et la réussite du projet restent, avant tout, l’ouverture vers les internautes (propositions en ligne), des partenariats Win Win, et des chroniqueurs invités à travers essentiellement trois rubriques :
 

Quartier libre : https://www.lodj.ma/Quartier-libre_r4.html   
 

Chroniqueurs invités : https://www.lodj.ma/Chroniqueurs-invites_r20.html   
 

Coup de cœur : https://www.lodj.ma/Coup-de-coeur_r11.html  



Partager ce site