L'ODJ Média




Dieu nous parle


Dernièrement s’était ouvert à Paris le procès des attentats que la capitale a connu le 13 novembre 2015. Cette attaque terroriste avait fait 130 morts et 430 blessés. Six ans après, vingt accusés comparaissaient au palais de justice, île de la Cité. C’est un procès hors-norme, enregistré comme la plus grande audience criminelle jamais organisée dans l’Hexagone.



Écouter le podcast en entier :


Par Gabriel Banon

Cet événement majeur, a réveillé en moi une sourde colère qui m’avait envahi à l’époque et ravivé des blessures dont l’âme ne se guérit jamais.

Une grande colère contre Dieu. Je ne suis pas un religieux, comme l’entendent les docteurs de la Foi. Mais je suis un croyant qui se soumet à la volonté de celui que d’autres appellent « le grand architecte de l’Univers ». Je suis un fervent croyant du Dieu de Spinoza, et ce procès ravive cette colère que j’avais eu contre Lui.

Comment peut-il permettre à des criminels de s’auto-proclamés ses instruments et tuer en son nom. Comment ne les a-t-il pas foudroyé avant qu’ils ne commettent ces actes odieux ? Pourquoi a-t-il permis de telles tueries et ne les a pas immédiatement sanctionnés ? Personne n’a été frappé de cécité ou de paralysie. Ni la peste ou le choléra n’ont apparus dans leurs domiciles. 

 Les desseins de Dieu sont impénétrables, me disent ses serviteurs. Il nous parle, mais vous ne l’écoutez pas !

Le monde ne connait plus aujourd’hui que l’insécurité et la violence. Des enfants de 13 et 14 ans tuent froidement et les rues de Marseille rougissent de leur sang. Je ne l’écoute pas ! mais je vois les actes qu’il devrait sanctionner, des actes révoltants que le plus petit croyant réprouve.

Les docteurs de la foi ont trouvé : ce n’est pas la Chine qui a diffusé de par le monde le Covid19, la pandémie a été voulu par Dieu pour punir cette société de violence qui ne l’écoute plus.

C’est vrai que près d’un million de morts, c’est autre chose que les quelques victimes des attentats. Mais cette pirouette des défenseurs de Dieu, je ne « l’achète pas ». Dieu est là, omniprésent, mais il a d’autre équilibres à maintenir dans l’Univers que de s’intéresser aux gesticulations de cet insecte, l’Homme, sur une terre, un point minuscule dans le cosmos.


Rédigé par Gabriel Banon sur Gabriel Banon 



Lundi 3 Octobre 2022


Dans la même rubrique :
< >

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse