Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search






Écrans : comment protéger nos enfants d’un usage excessif ?


À l'ère du numérique et des innovations digitales, la question de la surexposition des enfants aux écrans est un enjeu de poids. Depuis une quinzaine d’années, internet a révolutionné nos vies… et celles de nos enfants qui se sont rapidement emparés de ces nouvelles technologies pour apprendre, jouer, communiquer, etc.



Télévision, tablettes, smartphones : les enfants ont quotidiennement accès à toutes sortes d'appareils numériques . À 2 ans, certains savent déjà se servir d'un téléphone pour visionner des vidéos ou accéder à des jeux. Simple signe d'intelligence ou gros danger ?  Il faut dire que l’utilisation excessive de ces outils numériques, en particulier lorsqu’elle est trop précoce, expose les enfants à des effets négatifs : troubles de la concentration, manque de sommeil, diminution du temps passé à interagir "réellement" avec d’autres enfants, voire surpoids, dépression et addiction dans les cas les plus sévères.
Les parents sont souvent démunis face à l’usage qu’ont leurs enfants de ces nouveaux outils et manquent de repères sur les limites à imposer.

Des recommandations pour aider les parents :

La règle 3-6-9-12 (ans) a été proposée en 2008 par le Dr Serge Tisseron pour apporter une réponse simple aux questions de nombreux parents. Elle est relayée depuis par l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA).
Que veut dire cette règle ?

Avant 3 ans, pas de télévision et des jeux sur tablette accompagnés
De façon générale, l’exposition précoce et excessive des bébés aux écrans, sans présence humaine interactive et éducative, est très clairement déconseillée. Mais dans un cadre d’éveil précoce, et avec le concours d’un adulte ou d’un enfant plus âgé, une tablette numérique interactive et des jeux adaptés peuvent très bien participer au développement cognitif du bébé. Mais elle n’est pas indispensable.

Entre 3 et 6 ans, un usage pour des périodes courtes et pas de journal télévisé
Entre 3 et 6 ans, les adultes ou les enfants plus âgés peuvent commencer à sensibiliser le jeune enfant au fait que les écrans simulent l'environnement réel comme quand il dessine ou joue à "faire semblant". À cet âge, des jeux vidéo adaptés lui apprennent à se projeter dans la peau des personnages et cela contribue à le rendre moins égocentré, comme le font les jeux et les interactions dans la vie réelle.
Attention, pas de journal télévisé avant l’âge de 6 ans. Après cet âge, il est préférable qu’un adulte soit présent pour répondre aux questions qui pourraient survenir après la présentation d’un sujet potentiellement traumatisant.

Entre 6 et 12 ans, l’apprentissage des règles de l’activité en ligne
À cet âge, comme au précédent, il faut donc éduquer à une pratique modérée et autorégulée : établissez des règles claires sur le temps passé devant les écrans. De plus, il est essentiel de commencer à inculquer les règles liées au droit à l’image et à l’intimité, ainsi que l’esprit critique face aux informations en ligne. Accompagnez-le dans sa découverte d’internet.
N’oubliez pas de paramétrer vos outils et les navigateurs pour éviter que vos enfants soient exposés à des images choquantes. Enfin, les experts recommandent de ne pas laisser un enfant participer aux réseaux sociaux avant l’âge de 12 ans.

Après 12 ans, la vigilance est de mise sur le temps passé devant les écrans
L’éducation et le contrôle des parents concernant les écrans restent essentiels chez l’adolescent. Parce que les adolescents ont de la difficulté à inhiber des pensées et comportements impulsifs (du fait de l’état de maturation de leur cerveau), et qu’ils souffrent parfois de l’absence de repères, des excès comportementaux peuvent se produire dans le monde virtuel.
Pour éviter les effets négatifs des écrans, convenez d’horaires à respecter avec votre adolescent. Déconnectez votre domicile du réseau pendant la nuit (les « box » sont paramétrables avec un mot de passe) et, s’il possède un smartphone, assurez-vous qu’il ne passe pas par le réseau 4G... Éduquez également votre adolescent sur les questions du harcèlement, de la pornographie et du plagiat (les « copier-coller » pour rédiger un devoir). L’usage des réseaux sociaux est possible mais mieux vaut ne pas chercher à faire partie des « amis » de votre adolescent !

Enfin, soyez particulièrement vigilant en cas de baisse des résultats scolaires !


Lodj avec assurance-prevention

Mardi 7 Septembre 2021




Lu 63 fois

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html















L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution

 

 



Partager ce site