L'ODJ Média




France : face à Macron, les journalistes de France 24 et Rfi jouent les vierges effarouchées


Les journalistes des médias publics français, France 24 et RFI, ont protesté vendredi après des déclarations du président Emmanuel Macron sur l'influence internationale de la France, qui les assimilent selon eux à des "porte-voix" de l'Etat. Comme s’il pouvait en être autrement.



Écouter le podcast en entier :


Par Naim Kamal

Jeudi dernier, devant les ambassadeurs français réunis à l'Elysée, siège de la présidence française, M. Macron a appelé à "assumer une stratégie d'influence et de rayonnement de la France".

Dans ce discours qui pointait "le narratif russe, chinois ou turc" en direction du continent africain, M. Macron, exacerbé par le net recul de l’influence et de l’image de la France, notamment en Afrique, plus particulièrement de l’ouest, a exhorté à "mieux utiliser le réseau France Médias Monde, qui est absolument clé, qui doit être une force pour nous".

"France 24, média du groupe FMM (France Médias Monde), n'est en aucun cas la voix officielle de la France", a répliqué vaillamment la Société des journalistes (SDJ) de la chaîne de télévision d'information continue, dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

"Elle est un média de service public, pas un média gouvernemental. Elle n'est pas, non plus, un opérateur de la diplomatie d'influence", a insisté la Société des journalistes de France 24. Dans un communiqué distinct, leurs confrères de la radio RFI (Radio France internationale), ont adopté une attitude analogue. 

L’erreur d’analyse
A qui veut-on faire avaler une aussi grossière couleuvre. Il ne suffit pas de jouer aux vierges effarouchées pour l’être réellement. Il est de notoriété publique, avec plus ou moins de subtilité qui ne leurre pas un poisson rouge dans son bocal, ‘’France Médias Monde’’ est la voix à l’international de l’Hexagone, comme l’AFP est la TASS du ‘’Royaume de France et de Navarre’’. Si les journalistes de ‘’France Médias Monde’’ prétendent le contraire, qu’ils livrent à leurs téléspectateurs et auditeurs un seul exemple où sur l’Afrique en général, le Mali en particulier qui fait plus l’actualité que d’autres, sur le Venezuela ou Cuba, la Russie ou la Chine, la guerre d’Ukraine, entre autres, où leurs analyses, leurs opinions, leurs commentaires, leurs reportages etc. différent de la voix et la voie officielles de leur pays.

Mais il vrai qu’Emmanuel Macron, ce fort en thèmes, se trompe pourtant d’analyse et en conséquence de cible. Ce n’est pas l’inefficience du pole média de la politique extérieure de la France face à une présumée ‘’efficacité communactionnelle redoutable’’ de la Russie, ou autres, en Afrique qui est en cause. Ce qui est en jeu, c’est l’abyssal hiatus qui sépare le prêche des valeurs prétendument civilisationnelles des comportements néocoloniaux exécrables de son pays en Afrique. Abraham Lincoln à la sagesse et à la pertinence bien reconnues, disait : ‘’on peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie de temps. Mais on ne peut tromper tout le peuple tout le temps’’. Appliqué à l’Afrique, cet éloquent aphorisme, donne - dans une version française adaptée par Quid.ma : ‘’on peut tromper une personne mille fois, mais on ne peut tromper toute le continent africain plus d’un demi-siècle de suite’’

Rédigé par Naim Kamal sur Quid 



Mardi 6 Septembre 2022

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse