Menu


La BD : plus que des dessins, de l'apprentissage


La difficile relation entre l'école et la bande dessinée, un média pourtant accessible et pédagogique. Il est admis depuis de nombreuses années que la bande dessinée était de l’art. Longtemps considéré comme de la sous-littérature, le genre a fini par atteindre le panthéon des arts. Cette forme d’expression faite d’imageries et de symboles forts n’arrive pourtant pas à trouver sa place dans le milieu de l’éducation.



Les obstacles pédagogiques de la BD

En effet, alors que 5000 bandes dessinées sont publiées chaque année, elles ont du mal à figurer dans les cursus. Pourquoi? Déjà parce que depuis 2008, elle ne fait plus partie des programmes. Une régression qui n’aide pas à enlever cette image que la BD n’est que de la lecture facile et qui n’a pas de grande valeur pédagogique. Certes, il y a les ouvrages éducatifs qui ont une certaine résonance auprès des classes mais les bédéistes de fiction sont ignorés. Et quand on les étudie ou les invite à l’école pour parler de leur métier, il faut que ce soit sous un angle didactique. C’est-à-dire qu’ils sont en mesure d’expliquer les étapes de fabrication d’une œuvre.

Or, ce sont des artistes et non pas des pédagogues. Ils ont davantage envie de répondre à des questions sur l’histoire, les symboliques dans certaines cases, leurs outils et inspirations que sur le b.a.-ba de la bande dessinée.

Enfin, il n’y a pas de certification sur la bande dessinée. Aucun enseignant ne peut donc acquérir une spécialisation sur cet art comme il en existe en théâtre ou en cinéma. Difficile de transmettre toutes les subtilités du neuvième art si on n’y connaît pas grand-chose. D’ailleurs, même la recherche universitaire sur ce thème est plutôt faible. Il n’y a pas de cours spécifiquement sur le sujet, que quelques études faites en sociologie, en histoire ou en littérature. Or, cet éparpillement nuit à la recherche qui pourrait bénéficier que tous ces aspects soient étudiés en même temps. Néanmoins, tout n’est pas négatif. Certains ont compris les possibilités de la bande dessinée en éducation autant pour en lire qu’en produire.
 

Les usages éducatifs de la bande dessinée

Déjà pour les enseignants des langues étrangères, cela peut-être une superbe façon d’introduire à la culture en question.  Il est question de dédier complètement des séquences pédagogiques utilisant différentes bandes dessinées.

Parce que oui, il n’y a rien de plus formateur que de faire sa propre bande dessinée pour comprendre les méthodes de conception et s’en servir pédagogiquement. Bien sûr, il y a des façons de le faire à l’ancienne. D’ailleurs, sur le net sont inventoriés différents outils et ateliers pour mettre en place une ou deux séances de création de BD sur papier. Par contre, ceux qui désireraient user le numérique, il existe pléthore de solutions. Le tout se veut facile à éditer et à corriger.  L’outil pourrait donc servir pour que les enfants rappellent une règle de grammaire ou une petite histoire drôle sur les homophones.

Bref, la bande dessinée n’a pas à avoir mauvaise presse. Elle peut proposer une approche pédagogique forte auprès des jeunes autant que des moins jeunes. Par exemple, dans la cadre du concours de vulgarisation « Ma thèse en 180 secondes », onze finalistes régionaux d’une édition passée ont pu voir leur exposé se transposer en planches. Une initiative fort intéressante de l’université de Lorraine qui permet en humour et en images de rendre autant la psychologie du travail que la physique plus claire pour tous. Nous ne pouvons que conclure que La BD et la pédagogie ne sont pas éloignées.

Les nouveaux modes de publication jouent aussi un rôle important dans la découverte des jeunes talents et le renouvellement de l'imagination des auteurs : cases géantes, réalité augmentée, interaction avec le lecteur sont déjà parmi nous.  

Il aurait été étonnant que le monde éducatif se prive d'un support aussi populaire que la bande dessinée. Avec des outils faciles à prendre en main, les enseignants apprennent à élaborer leurs propres planches, avant d'y inviter leurs élèves. Les bandes dessinées éducatives se comptent par centaines, partout dans le monde, et voilà que la formation en ligne elle aussi succombe à l'attrait de la BD. Mais attention : le scénario doit être à la hauteur de l'habileté graphique.

Publié sur Thot Cursus, repris et adapté par la Fondation Tamkine  
#Tamkine_ensemble_nous_reussirons 

Mardi 22 Novembre 2022



Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.