Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








« La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens »




A lire ou à écouter 

 
la_guerre.mp3 la guerre.mp3  (4.32 Mo)


Il était temps que le Maroc, après avoir repris la main sur l’aspect diplomatique de la question du Sahara, prenne aussi les devants sur le plan militaire pour empêcher son enclavement forcé, du fait de l’activisme d’un groupe du Polisario qui a bloqué l’ouverture du Maroc sur son flanc sud, continental, africain. Le Maroc a donc saisi l’ONU, l’ONU a agi comme un « machin », et le Maroc a activé sa machine militaire. Il était temps…
 

Rabat a de tous temps fait montre de patience, car le royaume n’est pas plus un Etat hargneux que teigneux. Il l’a amplement prouvé par son plan d’autonomie, par son accord pour parler avec le Polisario (à Genève), par sa main tendue à Alger (2019)… Mais même un état non belliqueux, pacifique, doit faire respecter la légalité internationale, laquelle dispose de la libre circulation commerciale et civile entre le Maroc et la Mauritanie.
 

Jusque-là, cette affaire se résumait à des réunions cycliques du Conseil de sécurité de l’ONU, et des actions diplomatiques soutenues des deux parties, soit le Maroc et l’Algérie. En dehors des initiatives marocaines, rien de bien concret… Le Polisario, entretemps, grignotait petit à petit, s’approchant du point de passage de Guergarate, que l’ONU appelle « zone tampon », et qui est la frontière sud du Maroc (pour Lagouira, c’est plus complexe). Du côté Minurso, silence radio.
 

A ce niveau d’indifférence de la « communauté internationale », on peut s’interroger sur les véritables intentions de cette « communauté », et de ses intérêts. En attendant de trouver une réponse valable, et après 45 ans de conflit et 29 ans de cessez-le-feu, le Maroc a décidé de réagir, faisant alors de « la politique par d’autres moyens », comme disait le général prussien Clausewitz, qui en connaissait un rayon.

Aujourd’hui, alors que Brahim Ghali, chef du Polisario et interlocuteur de l’ONU, déclare aussi tranquillement que solennellement la fin du cessez-le-feu, et qu’il décrète « la mobilisation générale », on doit cette fois sérieusement s’interroger sur le mutisme de l’ONU, qui a réagi par un ronron habituel de son porte-parole. Avec 200 camions bloqués à sa frontière sud, le Maroc ne pouvait qu’agir, et il a agi, avec retenue. Le Polisario « déclare la guerre », et l’ONU regarde ailleurs…
 

Et c’est quand une armée est en opération que l’on peut commencer le décompte des amis, qui ne craignent pas de mécontenter les très irascibles Algériens… Les pays du Golfe (et leurs PIB) soutiennent l’opération marocaine à Guergarate, de même que la Jordanie, et plusieurs Etats africains. Quant à l’Union européenne, qui n’a d’autres « amis » que ses intérêts, elle a, par la voix de son haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Josep Borell (un bon connaisseur du dossier), coupé la poire en deux, demandant la libre circulation commerciale et le respect du cessez-le-feu, pour satisfaire respectivement Rabat et Alger. Mais M. Borrell a également appelé les ministres des affaires étrangères marocain et algérien, dans un geste de définition formelle des deux véritables parties de ce conflit.
 

L’Union européenne, en outre, reconnaît les côtes marocaines de Tanger au sud de Dakhla… Quant à la France, ses écoles sont ouvertes à Laâyoune et Dakhla, et la Chambre française de Commerce a tenu ses agapes à Dakhla voici un an... Mais ni Bruxelles ni Paris n’ont pris position « franchement et massivement » dans cette affaire. De l’art de ménager le chou et la chèvre… de faire des affaires avec les Marocains au Sahara, tout en entretenant l’opacité politique. Pendant que l’ONU agit plus que jamais comme un machin.
 

L’objectif de l’ONU est d’empêcher le recours à la force, mais il se trouve qu’elle ne comprend que le langage de la force et du fait accompli… Le Maroc n’aime pas cette solution, mais quand il y est acculé, il y a recours, comme l’a clairement signifié le roi Mohammed VI à Antonio Guterres. Il est désormais grand temps que le monde (celui qui compte) revisite réellement l’Histoire, scrute objectivement et attentivement la géopolitique de la région, et constate aussi l’unanimité de 35 millions de personnes habituellement discrètes, mais aujourd’hui bruyamment approbatrices de l’action de leur armée.
 

Rédigé par Aziz Boucetta le 17 novembre 2020 sur www.panorapost.com  




Dimanche 6 Décembre 2020


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Mai 2022 - 00:51 Cynisme et euphorie de Washington

Chroniqueurs invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 

Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html














L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution


Chèr Monsieur, Chère Madame

Je suis le Web Master de L'ODJ Média,

j’ai le plaisir de superviser le nouveau média “L’ODJ” pour le groupe de presse Arrissala 
 

L’ODJ est un bouquet de publication en format presse numérique : (7)
 

Nous lire : Portail Web   & Magazine mensuel

Nous écouter : Web Radio   & Portail Radio   & APP Mobile

Nous voir : Web TV    & Portail vidéos replay   & Youtube

Nous suivre : Instagram   / FaceBook    / TiK To  K / Linkedin   / Twitter

 

“L’ODJ” c'est quoi ?: « L’opinion des jeunes » de 7 à 77 ans 

 

L’esprit : Faire revivre l’esprit de l’Opinion Des Jeunes, sans nostalgie aucune, ni c'était mieux avant,  mais bien pour la nouvelle génération connectée avide de plus de liberté responsable, de changement durable, d'horizon positif, d'avenir partagé, d'ouverture soutenue et de culture sans modération.
 

Le Bouquet L'ODJ n'est pas un simple canal d'actualités ou d'informations en continu, mais un bouquet multimédia et multi-canal pour du contenu à l’ordre du jour.

 

Contenu : À travers des articles, des podcasts, des vidéos, des émissions Web TV, notre couverture médiatique cible des thématiques qui intéressent la jeunesse marocaine (Bien être, Santé, Culture, Environnement, Digital, Economie, Politique, Sport, Lifestyle, Musiques  .....), sans pour autant être dans l'information éphémère ni soumis à la dictature de l'actualité immédiate.

 

Soit, une actualité durable qui ne suit d'autre ligne que la volonté d'éclairer et d'approfondir les enjeux d'un monde, devenu plus complexe et parfois difficilement compréhensible.
 

L’ouverture (liberté et responsabilité): Le challenge et la réussite du projet restent, avant tout, l’ouverture vers les internautes (propositions en ligne), des partenariats Win Win, et des chroniqueurs invités à travers essentiellement trois rubriques :
 

Quartier libre : https://www.lodj.ma/Quartier-libre_r4.html   
 

Chroniqueurs invités : https://www.lodj.ma/Chroniqueurs-invites_r20.html   
 

Coup de cœur : https://www.lodj.ma/Coup-de-coeur_r11.html  



Partager ce site