L'ODJ Média



​Tourisme : "Bug du premier trimestre", où il y a eu plus de touristes, mais moins de recettes !


Rédigé par La Rédaction le Lundi 29 Avril 2024

Entretien avec Ali Ghannam qui préside l’Observatoire du tourisme du Maroc



"Pourriez-vous nous expliquer les raisons derrière l'augmentation du nombre de touristes au Maroc ce trimestre, tout en observant une baisse des recettes ? Quels facteurs contribuent à cette tendance inhabituelle ?"

Ali Ghannam
Ali Ghannam
Il est encore prématuré de tirer des conclusions sur la baisse des recettes touristiques en devises sur la base de 2 ou 3 mois. Les analyses effectuées entre 2022 et aujourd'hui soutiennent fortement l'hypothèse du "Revenge Tourism" en 2022 et la première moitié de l’année 2023, à savoir qu’après deux années de privation due à la pandémie de Covid-19, l'appétit des touristes pour les voyages était énorme. La plupart également disposaient d'une meilleure capacité financière en raison des restrictions de consommation imposées par les mesures de sécurité sanitaire. D’ailleurs, on voit bien qu’à partir de Juillet 2023 les recettes ont commencé à décliner par rapport à 2022.

Aujourd’hui, le monde connait une hausse de l’inflation qui a impacté le pouvoir d’achat des consommateurs, notamment européens. Pour information, de récentes études montrent que plus d’un Européen sur deux estime que son pouvoir d’achat a régressé.

A noter qu’expliquer cette baisse des recettes touristiques par le recours croissant à l’hébergement informel n’est pas fondé. Les indicateurs sont tous au vert, une augmentation des touristes de 13% durant le premier trimestre 2024 comparé à la même période en 2023, et une croissance également de 3% des nuitées réalisées dans les EHTC sur la même période (et même de +9% dans les nuitées réalisées par les touristes étrangers).
 
"Quelles stratégies le secteur en général envisage-t-il pour mieux capitaliser sur l'augmentation du flux touristique, tout en améliorant les revenus ? Y a-t-il des ajustements spécifiques prévus pour les services ou les offres proposées ?"
 
Comme vous le savez, la feuille de route 2023-2026 du tourisme est en cours de déploiement par le Ministère en charge du Tourisme et les professionnels du secteur . Celle-ci met l'expérience client au centre de ses actions. En se concentrant sur l'expérience client, le Ministère vise à créer un écosystème de produits touristiques répondant aux attentes des touristes et favorisant deux éléments essentiels : la prolongation des durées de séjour et l'augmentation des dépenses des touristes.

Il est important de souligner que cette feuille de route a pour objectif de générer plus de 120 milliards de dirhams de recettes en devises d'ici 2026. Pour atteindre cet objectif, la feuille de route mise sur une nouvelle offre plus riche, ainsi que sur des projets d'animation et de loisirs diversifiés visant à offrir aux touristes des expériences innovantes et variées multipliant ainsi les occasions de dépenses.

Plusieurs programmes d’envergure ont été mis en place dans ce sens, tels que le Programme Go Siyaha doté d’un budget de 720 Millions de Dhs avec l’objectif d’accompagner plus de 1700 entreprises touristiques. Ce programme était attendu par les professionnels du secteur depuis plus d’une dizaine d’année.

La mise en place d’incubateurs thématiques sur des sujets incontournables tels que : la Gastronomie Marocaine, le Digital/travel tech et le gaming est également une initiative à même de créer des entreprises/start up innovantes.  Et enfin, un appui aux TPME touristiques au niveau des Régions à travers les programmes de SDR touristiques est en cours de généralisation sur les Régions du Royaume.

 "Comment prévoyez-vous d'aborder les prochains trimestres pour rectifier cette disparité entre le nombre de visiteurs et les revenus générés ? Existe-t-il des initiatives ou une stratégie à court terme en cours pour améliorer la situation ?"
 
Nous suivons de près l'évolution des indicateurs touristiques, notamment les recettes en devises. Actuellement, le tourisme au Maroc connaît une véritable effervescence, comme le montrent les indicateurs. Nous enregistrons une croissance de 13% dans les arrivées à fin mars 2024, portée par les touristes étrangers qui représentent 55% du nombre total d'arrivées sur cette période.

Les nuitées dans les établissements d'hébergement touristiques classés ont également augmenté, avec une croissance de 9% des nuitées des touristes étrangers au cours du premier trimestre. Il est donc primordial de maintenir le cap sur les objectifs de la feuille de route du tourisme en termes d'arrivées et de recettes. Bien que les recettes en devises aient enregistré une baisse de 6% à fin février, nous observons toujours une tendance positive pour atteindre les objectifs fixés.
 
En termes de stratégie, le Ministère du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Economie Sociale et Solidaire et les professionnels du secteur continuent  de déployer activement les différents projets de la feuille de route. Cela inclut les efforts dans le domaine de l'aérien et de la promotion pour accueillir davantage de touristes au Maroc, ainsi que les projets d'investissement dans la capacité hôtelière, les nouvelles formes d'hébergement, l'animation et la qualité de service. Car l'objectif est non seulement d'attirer ces touristes, mais aussi de les fidéliser et de les transformer en ambassadeurs de la destination Maroc.





Lundi 29 Avril 2024

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mai 2024 - 12:00 La CTM se lance dans le Transport Maritime

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages