L'ODJ Média




A Washington, ‘’le moment d'epiphanie’’ n'a pas eu lieu


Avant la réunion du Conseil de sécurité du 8 décembre 2023, qui a vu Washington recourir à ‘’son veto’’ contre une résolution appelant à cesser les massacres israéliens à Gaza, un diplomate arabe espérait dans une déclaration à un quotidien français que les Etats-Unis auront leur ‘’moment d’épiphanie’’ pour ramener Tel-Aviv et ses hordes armées sinon à la raison, à la retenue.



A lire ou à écouter en podcast :


Par Naim Kamal

Un moment d’épiphanie est une « prise de conscience soudaine », une sorte de révélation lumineuse. L’expression, venant du grec, a transité par la tradition chrétienne pour évoquer et célébrer la visite des Rois Mages à l'enfant Jésus. Elle a fini par atterrir dans la littérature pour décrire un moment où un personnage a une soudaine prise de conscience ou révélation sur la nature des choses.

Mais c’était prendre un fromage pour la lune de croire que Washington pouvait comprendre subitement que le massacre des Palestiniens, contrairement à la Guerre du Vietnam, en direct et en temps réel, déchire la conscience humaine d’une manière dont on ne soupçonne pas toutes les conséquences dévastatrices. 

Sans surprise donc, les Américains ont, vendredi, mis leur véto pour la 35e fois, sur 39 au total depuis 1970 selon l’AFP, à une résolution sur le dossier israélo-palestinien. Sur les 15 membres du Conseil de sécurité, ils étaient les seuls, à peine suivis par le Royaume-Uni qui a osé une timide abstention dès lors que son veto n’ajoutait rien au rejet de la résolution. Et au cas où il se trouverait quelqu’un qui n’a pas bien compris, dès le lendemain Washington approuvait la livraison ‘’d’urgence’’ à Israël de près de 14.000 obus de 120 mm pour les chars de combat Merkava engagés dans la guerre contre les Palestiniens, tout en invitant Netanyahu, dans un cynisme outrancier, ‘à ’’épargner’’ autant que faire se peut les civils. 

Ces obus ont une capacité de pénétration élevée pour vaincre les blindages modernes, intègrent des technologies avancées de guidage de précision ou des fusées programmables, augmentant leur efficacité, et permettant d'engager des cibles à des distances considérables avec une grande précision.

L’hurbis de la puissance

Ne se souvenant pas bien sûr qu’ils ont politiquement et matériellement aidé à l’émergence de Hamas pour faire imploser, l’OLP, Washington comme son autre ‘’allié indéfectible’’, Londres, reprochent au projet de résolution sa non-condamnation de l’attaque du 7 octobre, et au Hamas de ne pas reconnaitre ‘’le droit d’Israël à l’existence’’. 

Les mêmes reproches comme par hasard qu’ils faisaient autrefois à l’OLP de Yasser Arafat, jusqu’au jour où, pour donner sa chance à la paix, le leader palestinien prononça à Paris, le 2 mai 1989, le mot fatidique, déclarant ‘’caduque’’ la charte fondatrice de son mouvement qui préconisait le démantèlement de l’Etat hébreu.

Qu’a-t-il obtenu en contrepartie ? Rien, sinon des accords d’Oslo en 1993 qui n’ont jamais vu le jour, l’assassinat en 1995 par l’extrême droite israélienne de son co-Nobel de la paix hébreu, Yitzhak Rabin, son décès suspect en 2004, l’accélération de la colonisation et tout ce qui s’en est suivi jusqu’au carnage actuel. 

 

Aucune tête un tant soit peu pensante à Washington ne peut ignorer que la position de leur pays nuit à son image déjà exécrable dans ce que l’on appelle désormais le Sud global. Mais tout à leur puissance jamais égalée dans l’histoire, la perception que les autres ont d’eux, les Etats Unis s’en moquent comme de l’an quarante. Il n’y a qu’à voir comment ils mènent, malmènent et soumettent leurs alliés du G7 et les Etats satellites, à leurs desiderata géopolitiques pour bien comprendre le dérisoire de nos manifestations de rue le dimanche. 

Depuis la chute du Mur de Berlin, Washington n’a envoyé au monde et particulièrement au Sud global, qu’un message : écrasez-vous ou l’on vous écrasera comme l’on est en train d’écraser les Palestiniens et comme on a écrasé l’Irak, la Syrie, la Libye pour ne citer que ces opérations de déstabilisation grandeur nature. 

Faudrait-il pour autant leur en vouloir ? Incriminer leur puissance ou notre impuissance qui nous réduit à l’espérance d’un grand réveil des consciences et de l’opinion publique américaine et internationale, comme ce fut dans l’atroce guerre du Vietnam, pour ramener l’hubris de la force démesurée à la juste mesure ?   

Rédigé par Naim Kamal sur Quid 



Lundi 11 Décembre 2023


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Avril 2024 - 15:34 Allo Alger, ici Berkane !

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.




Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 




Recherche

















Revue de presse










Menu collant à droite de la page