Menu

Amélioration de la gestion des bouteilles et flacons en PET au Maroc


Vers un modèle de responsabilité élargie du producteur



A lire ou à écouter en podcast :

amelioration_de_la_gestion_des_bouteilles_et_flacons_en_p_e_t_au_maroc.mp3 Amélioration de la gestion des bouteilles et flacons en P E T au Maroc.mp3  (4.41 Mo)

En matière de développement durable et respectueux de l’environnement, dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, la palme revient au Maroc souligne un communiqué de WES.

La Charte nationale de l’environnement et du développement durable, adoptée en 2010, traitait déjà du lien entre gestion des déchets solides et économie circulaire .

Quant à elle, la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) considère que l’économie circulaire joue un rôle incontournable dans une démarche de gestion des déchets durable, dont les objectifs principaux sont la valorisation des déchets et le développement des filières de la récupération et du recyclage des déchets.

 L’équipe du projet WES (Water and Environment Support) mis en œuvre dans le voisinage Sud de l’instrument européen de voisinage (IEV), financé par l’Union européenne, contribuera à l’élaboration d’une feuille de route pour la gestion des bouteilles et flacons en PET usagés au Maroc, fondée sur les principes de la responsabilité élargie du producteur (REP), qui se fera l’écho d’une vision commune à tous les secteurs et filières concernés et, il faut l’espérer, aboutira à terme à un accord-cadre en matière de REP. 
Une fois cette tâche exigeante terminée, le processus mis en œuvre et les résultats obtenus serviront d’exemples pouvant être reproduits et appliqués à d’autres flux de déchets, également dans d’autres pays de la Méditerranée. 
 

Cette activité permettra d’explorer des options telles que l’éco-conception des bouteilles et flacons, les alternatives réutilisables, les améliorations à apporter au système de tri, de collecte et de recyclage, et d’associer l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur, du secteur public comme du secteur privé, en tenant compte des initiatives pertinentes existantes ainsi que du secteur informel des déchets. 

 

Au cours de la réunion de lancement, Sandrine BEAUCHAMP, de la délégation de l’Union européenne au Maroc, a indiqué que cette initiative s’inscrivait dans le pacte vert que l’Union européenne et le Maroc travaillent actuellement à finaliser.  « Le Conseil des ministres de l’Union européenne et le Parlement européen viennent de conclure un accord provisoire sur le climat, visant à inscrire dans la législation deux nouveaux objectifs climatiques (neutralité et réduction des émissions de gaz à effet de serre), en droite ligne du pacte vert pour l’Europe, à un moment où il nous faut lutter ensemble contre les changements climatiques et le réchauffement de la planète.

Une transition énergétique appropriée nous permettra de passer à une économie verte, et nous avons un partenariat déjà ancien avec le Maroc en matière d’énergie renouvelable. Cette nouvelle activité proposée dans le cadre du projet WES pourra tirer parti de plusieurs initiatives financées par l’Union européenne pour renforcer la transition vers une économie verte. Pour l’Union européenne, la transition vers une économie circulaire est l’un des outils clés pour lutter contre la pollution. »

 

Rachid FIRADI, chef de la Division de la coopération internationale, direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopération, ministère délégué de l’Environnement, a évoqué le partenariat, déjà ancien, avec l’Union européenne, en matière de développement durable, qui prend aujourd’hui un nouveau tournant avec des initiatives consacrées à l’économie verte.

«
 La responsabilité élargie du producteur est un élément très pertinent pour le Maroc », a-t-il indiqué. « Notre pays entend avancer à pas de géants sur la question du recyclage. Grâce à cette activité, la responsabilité de tous les acteurs de la chaîne sera mise en lumière. » 

Assistaient à la réunion de lancement – qui s’est déroulée en ligne le 28 avril 2021 – plusieurs fonctionnaires du ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement, des représentants de la délégation de l’Union européenne, des représentants du secteur de l’emballage et des experts du projet WES. 

 

Le projet WES dans les pays du Voisinage sud de la Méditerranée vise à protéger l'environnement et à améliorer la gestion des ressources en eau rares dans la région méditerranéenne.
Elle s'attaque aux problèmes liés à la prévention de la pollution et à l'utilisation rationnelle de l'eau. WES est un projet régional mettant l'accent sur les pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient (Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine et Tunisie).

 






Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Samedi 15 Mai 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Juin 2021 - 11:41 RN : La claque des régionales




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site