L'ODJ Média




Amour Poétique Hors Temps


Salim ne peut quitter des yeux l’éclat si doux,
De Carla, belle blonde, aux lointaines racines,
D’Ukraine, elle obsède son père, l’amour fou,
Luv u Rayan, murmures tissés en racines.

Perplexe devant le destin qui nous mêle,
Le cours des vies se croise en des chemins troublants,
Rencontres imprévues, destin qui s'entremêle,
Les mots de Carla résonnent en écho mouvants.



Par Adnane Benchakroun à partir d'un ​extrait du prochain roman "Aux portes des étoiles" de l'écrivain et ami Rida Lamrini

Sous les cieux incertains de nos vies effleurées,
Où l'amour et le temps se heurtent sans délai,
Nos âmes se cherchaient, égarées, séparées,
Sans comprendre vraiment, sans saisir le pourquoi.

Rayan, mon doux amour, nous voilà déroutés,
Par les vents imprévisibles du destin cruel,
Qui, d'un souffle impitoyable, nous a dispersés,
Laissant nos cœurs en proie à un chagrin éternel.

Tu n’as pas saisi ce qui s’abat sur nous,
Et moi, perdue aussi, je ne puis le comprendre,
Pourquoi perdre du temps, pourquoi chercher les coups,
Quand la vie nous échappe, aussi brève qu’un cendre.

De toi je ne sais rien, de moi tu ignores tout,
Nos vies étaient des voiles flottant dans l’inconnu,
Peu importe les ombres, j’ai saisi à genoux,
Le bonheur d’un instant, dans tes bras, absolu.

Mais hélas, ce matin, un appel retentit,
Et soudain mon chemin m’a forcée à partir,
L’urgence m’a rappelée, bouleversant nos vies,
Le destin m’arrache, m’obligeant à courir.

Combien de temps, dis-moi, notre amour aurait pu,
Si la vie nous laissait ce doux rêve poursuivre,
Le temps nous a trahis, nous a tant suspendus,
Mais l'amour ne s'éteint, il continue de vivre.

Toi et moi, nous sentions, sans échanger beaucoup,
Les mots étaient de trop, seuls comptaient les instants,
Le silence parlait, au-delà de nos coups,
Les regards, les soupirs, étaient notre chant.

Nous reverrons-nous dans un futur incertain,
Aurais-je une place dans ta vie en secret,
Seras-tu dans la mienne, un éclat, un refrain,
Ou l’ombre d’un espoir que le vent emporterait ?

Ton amour je l’emporte, gravé dans ma mémoire,
Incrusté dans ma chair, comme un doux tatouage,
Et si je regrette de ne plus te revoir,
Je regretterai plus de n’avoir eu l’usage.

De ces moments si brefs où nos cœurs s’embrasaient,
Nous brûlions comme flamme dans la nuit des destins,
Aucun mot, aucun geste ne se perdrait jamais,
Car notre amour vibrant transcende tous les chemins.

Sous les cieux incertains de nos vies effleurées,
Je garde en moi ton souffle, ton regard apaisé,
Nos âmes séparées par un cruel hasard,
Se rejoindront un jour, dans un rêve hasard.

A écouter en musique aussi


​Extrait du prochain roman "Aux portes des étoiles" de l'écrivain et ami Rida Lamrini qui ne sera dans les librairies qu'en Septembre prochain., ce poème capture l'émotion d'une lettre poignante où Carla exprime à Rayan son amour intense.

Malgré une incompréhension mutuelle et des vies méconnues, leur bonheur partagé fut interrompu brutalement par le destin. Un appel urgent force Carla à quitter précipitamment, laissant leurs cœurs en proie à un chagrin éternel.

Le texte explore les questions sur la durée de leur amour et la possibilité de se revoir. Malgré la séparation, l'amour persiste, gravé dans la mémoire et la vie de Carla.

Elle regrette de ne plus voir Rayan, mais davantage de ne pas l'avoir connu. Ce poème émouvant met en lumière des vies entrelacées par des rencontres imprévues et des souvenirs précieux, créant une résonance durable et profonde dans l'âme de ceux qui le lisent.

Playlist des autres compositions de l'auteur




Dimanche 7 Juillet 2024


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2024 - 11:43 Je suis un menteur bienveillant

Samedi 13 Juillet 2024 - 14:21 Adieu, mon cher croissant

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor | Chronique : À charge et à décharge



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 



















Revue de presse