L'ODJ Média



BMW se retire d'un contrat clé avec Northvolt, bouleversant l'industrie des batteries


Rédigé par le Samedi 22 Juin 2024

Dans le monde en rapide mutation de l'automobile électrique, les alliances stratégiques peuvent parfois se défaire aussi vite qu'elles se nouent.



Ce fut le cas récemment lorsque BMW a annoncé l'annulation d'un contrat colossal de 2 milliards d'euros avec la start-up suédoise Northvolt, spécialisée dans la production de cellules de batterie. Ce revirement intervient dans un contexte où l'industrie automobile européenne, en pleine transition énergétique, fait face à des défis techniques, des exigences de livraison accélérées et des changements abrupts dans les technologies de batteries.

Northvolt, autrefois célébrée comme une étoile montante dans la fabrication de batteries NMC (nickel-manganèse-cobalt), se retrouve ainsi dans une position délicate. Les difficultés ne sont pas isolées à cette entreprise puisque, peu avant, ACC (Automotive Cells Company) a également subi un coup dur avec le gel de ses développements en Europe par Stellantis, son principal actionnaire. La cause ? Un basculement des préférences des constructeurs automobiles vers la technologie de batteries LFP (lithium-fer-phosphate), jugée plus économique et sécuritaire.

Le pivot vers la technologie LFP, moins coûteuse et réputée pour sa sécurité accrue contre les risques d'incendie, souligne une évolution majeure dans les stratégies de production des batteries pour véhicules électriques. En effet, les batteries LFP ne nécessitent ni cobalt ni nickel, des matériaux coûteux et dont l'extraction est souvent critiquée pour son impact environnemental et social. De plus, ces batteries offrent l'avantage de supporter un plus grand nombre de cycles de recharge, un atout non négligeable pour l'usage quotidien des véhicules électriques.

La décision de BMW de retirer sa commande à Northvolt soulève plusieurs questions sur la viabilité à long terme des batteries NMC et met en lumière les défis auxquels sont confrontés les fabricants européens de batteries face à l'innovation technologique et à la concurrence internationale. Cette annulation de contrat pourrait bien forcer Northvolt à réorienter rapidement sa stratégie de production vers des solutions plus adaptées aux nouvelles réalités du marché.

Alors que le paysage des batteries pour véhicules électriques continue d'évoluer, les acteurs de l'industrie doivent non seulement innover mais également naviguer avec prudence dans un environnement commercial complexe et en mutation. Le futur immédiat de Northvolt, ainsi que celui de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement en batteries en Europe, pourrait dépendre de leur capacité à s'adapter rapidement aux nouvelles normes du marché.

Mots-clés : BMW, Northvolt, Batteries électriques, Technologie LFP, Industrie automobile, Transition énergétique, Innovation en batteries






Mohamed Ait Bellahcen
Un ingénieur passionné par la technique, mordu de mécanique et avide d'une liberté que seuls l'auto... En savoir plus sur cet auteur
Samedi 22 Juin 2024

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages