L'ODJ Média



Beauté en évolution : Regards sur les critères de la beauté


Rédigé par le Samedi 2 Décembre 2023

​La notion de beauté a été depuis longtemps un sujet de fascination et d'analyse. Les mesures de la beauté varient à travers les cultures et les époques, mais certaines tendances et critères semblent persister.



La perception de la beauté est souvent influencée par des normes culturelles spécifiques. Des traits physiques tels que la couleur de la peau, la forme des yeux ou la corpulence peuvent être considérés comme beaux dans certaines cultures et moins valorisés dans d'autres. Explorer ces variations offre un aperçu fascinant des différences culturelles dans la définition de la beauté.

L'évolution des normes de beauté au fil du temps 

Les standards de beauté ne sont pas statiques et évoluent au fil des siècles. Des époques telles que la Renaissance en Europe ou la dynastie Tang en Chine ont eu des idéaux esthétiques distincts. 

Égypte antique

Les représentations artistiques de cette époque nous apprennent que les longs cheveux tressés étaient un aspect important de la beauté féminine. Ces tresses devaient dessiner un visage très symétrique, et les femmes se maquillaient avec du khôl noir autour des yeux. Les femmes sont représentées comme étant minces, avec une taille haute et des épaules fines.

Grèce antique

À l’époque, le philosophe Aristote qualifiait les femmes «d’hommes déformés», montrant que la culture de la Grèce antique était davantage centrée sur «l’homme» et sa propre beauté. Les femmes devaient donc avoir honte de leur corps si elles n’étaient pas assez «masculines». La nudité était très présente dans l’art grec représentant l’homme, mais la femme était plus souvent «couverte». La première sculpture importante d’une femme nue était l’aphrodite de Cnide, qui montre une femme pulpeuse, voire plutôt ronde.

Dynastie des Han
 
Durant la période de dynastie des Han, la beauté féminine se représente par un corps élancé, la peau très claire, de longs cheveux noirs, une bouche rouge, des dents blanches, de grands yeux et une démarche gracieuse avec de petits pieds. Ce dernier aspect compte encore énormément dans les canons de beauté chinois.

Renaissance italienne

La beauté d’une femme à cette époque se marque par un corps plutôt pulpeux, des hanches larges et une poitrine généreuse. La peau claire, les cheveux blonds et un front haut sont les critères de beauté qui ressortent.

L’Angleterre victorienne

L’époque montre l’importance de la reine Victoria, l’une des figures les plus marquantes de son temps, qui a donc aussi influencé les standards de beauté. Le style de l’époque montre l’importance de la maternité. Les longs cheveux symbolisaient la féminité et les femmes de l’époque portaient également des corsets très serrés pour marquer leur taille.

L'influence des médias et de la technologie 

À l'ère numérique, les médias et la technologie jouent un rôle significatif dans la définition des normes de beauté. Les réseaux sociaux, la retouche photo et les idéaux véhiculés par les médias influent sur la perception individuelle et collective de la beauté. Analyser ces influences permet de comprendre comment la technologie redéfinit continuellement nos idéaux esthétiques.

Cela peut avoir des implications psychologiques importantes, notamment en ce qui concerne l'estime de soi. Les jeunes, en particulier, sont exposés à une pression constante pour correspondre aux normes de beauté idéalisées présentées sur les écrans. 

La pression des pairs joue ainsi un rôle important dans la montée de la chirurgie esthétique chez les jeunes. Les adolescents et les jeunes adultes peuvent se sentir poussés à se conformer aux normes de beauté dominantes au sein de leur groupe social. Cela peut les amener à envisager la chirurgie esthétique comme une solution pour se sentir acceptés et admirés par leurs pairs.

Les risques et les conséquences

Il est essentiel de noter que la chirurgie esthétique comporte des risques et des conséquences significatifs, tant sur le plan physique que psychologique. Les jeunes qui se tournent vers la chirurgie esthétique peuvent être vulnérables aux attentes irréalistes et à une dépendance potentielle aux procédures. De plus, les résultats de la chirurgie esthétique ne sont pas toujours garantis, et de nombreuses personnes peuvent souffrir de déceptions et de complications.

En somme, la mesure de la beauté est un sujet complexe et multidimensionnel, influencé par des facteurs culturels, historiques, biologiques et technologiques. En comprenant ces diverses dimensions, on peut acquérir une perspective plus nuancée sur la manière dont la beauté est perçue, célébrée et parfois contestée à travers le temps et l'espace.
 





Basma Berrada
Jeune journaliste à l'ODJ En savoir plus sur cet auteur
Samedi 2 Décembre 2023

Dans la même rubrique :
< >

Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | Quartier libre | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.




























Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala
Menu collant à droite de la page