Menu

Bien-être : une étude révèle trois piliers permettant de lutter contre la dépression


Une récente étude dirigée par Shay-Ruby Wickham, chercheuse à l’Université d’Otago (Nouvelle-Zélande), indique que le sommeil, l’exercice et l’alimentation sont les trois piliers qui permettraient d’avoir une bonne santé mentale.



Une étude sur la santé mentale et le bien-être

Selon cette étude publiée dans la revue Frontiers in Psychology, les trois critères précités permettraient de lutter contre la dépression et engendreraient un sentiment de bien-être. Au total, 1 111 néo-zélandais et étasuniens, âgés de 18 à 25 ans, ont participé à cette étude qui a cerné les aptitudes physiques, les régimes alimentaires, les habitudes de sommeil ainsi que la santé mentale. 

Un sommeil de qualité est un facteur de bonne santé

L’auteure de cette étude déduit de l’étude que la qualité du sommeil prédominait sur la quantité du sommeil. « C’est surprenant, car les recommandations de sommeil se concentrent principalement sur la quantité plutôt que sur la qualité. Bien que nous ayons constaté que trop peu de sommeil - moins de huit heures - et trop de sommeil - plus de 12 heures - étaient associés à des symptômes dépressifs plus élevés et à une baisse du bien-être, la qualité du sommeil a largement dépassé la quantité de sommeil pour prédire la santé mentale et le bien-être [d’une personne] » indique la chercheuse. Les jeunes adultes dormant 9,7 heures par nuit seraient plus résistants aux symptômes dépressifs et ceux dormant 8h auraient un fort sentiment de bien-être. La qualité du sommeil permettrait donc d’avoir une bonne santé mentale et contribuerait au bien-être de l’individu. 

Des fruits et légumes, de préférence crus

Les chercheurs ont également constaté que l’alimentation a une grande importance dans la balance : manger des fruits et légumes, de préférence crus, permettrait d’être en meilleure santé.
Les jeunes adultes consommant en moyenne 4,8 portions de fruits et légumes crus par jour éprouveraient un sentiment de bien-être plus élevé que les personnes qui en consomment plus ou moins de cinq. 

Sciences et Avenir
 





Rédigé par le Vendredi 18 Décembre 2020
Journaliste professionnelle. 30 ans d'expérience à L'Opinion. Actuellement journaliste à Radio Web... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté