Menu

Bruit de bottes à la frontière Ukrainienne


Alors que la tension est à son comble entre la Russie et l'Ukraine , les accusations entre les deux pays n'en finissent plus d'enfler à coup de menaces bellicistes. Sommes-nous à la veille d'un conflit majeur.!?



Périlleuse escalade sur le front ukrainien !

Bruit de bottes à la frontière Ukrainienne
Tout a commencé avec des manœuvres de l'OTAN prévues en Ukraine , la riposte des Russes ne s'est pas faite attendre et ces derniers ont mobilisé des troupes le long de la frontière car pour Moscou , il est hors de question que l'organisation Atlantique organise des opérations aux portes de la Russie . 
 
De la provocation pure et dure qui pourrait coûter la vie à des milliers de civils .
 
Alors que l'Ukraine n'est toujours pas membre de l'OTAN , l'histoire semble se répéter car comme il y a quelques années les manœuvres de l'alliance avaient été annulées et l'Ukraine abandonnée à son triste sort face à l'armée russe . 
 
On se souvient aujourd'hui de la crise du Dombass et l'annexion de la Crimée par Moscou ..
 
Sauf que cette fois , le président américain Joe Biden semble décidé à se porter au secours de l'Ukraine. 
 
Moscou a justement accusé Kiev d'avoir réceptionné cinq avions militaires américains et des livraisons d'armements sophistiqués et l'Ukraine de hurler que Moscou aurait stocké tout un arsenal nucléaire en Crimée d'où les Russes auraient l'intention d'envahir l'Ukraine. 
 
 

Une guerre froide qui embrase le monde !

Bruit de bottes à la frontière Ukrainienne
En même temps , deux navires de guerre battant pavillon US seraient en route pour la mer noire même si la Turquie a assuré qu'il n'en était pas question.
 
Bien sûr, les occidentaux ont mis en garde la Russie concernant l'Ukraine sauf que Moscou en a fait de même.
 
Sommes nous à la veille d'un conflit majeur !? 
 
Au moment où Joe Biden vient tout juste d'annoncer le retrait définitif le 11 septembre prochain des soldats américains basés en Afghanistan afin de mettre terme à vingt années de conflit , la plus longue guerre pour l'Amérique selon ses propres termes , on peut légitimement se demander s'il n'y a pas de lien avec ce qui se passe en Ukraine. 
 
Bien sûr , la date du 11 septembre est purement symbolique Joe Biden affectionnant particulièrement les symboles !
 
Effectivement, multiples facettes de la géopolitique du chaos qui se fait sous couvert de guerre froide entre les deux puissances se sont bizarrement emballées ces derniers jours avec une attaque du Mossad sur la base nucléaire iranienne de Natanz après un feu vert de Moscou !
 
Sur l'échiquier mondial , Moscou et Washington se font la guerre par procuration sur plusieurs fronts comme par exemple en Irak , en Libye , en Syrie , en Afghanistan , et bien entendu sur le dossier du nucléaire iranien. 
 
Et comme c'est également le cas sur le dossier Ukrainien , on peut penser sans peur de se fourvoyer que les manœuvres militaires américaines et atlantiques aux portes de la Russie ont été faites de manière préméditée afin de provoquer des négociations directes entre Joe Biden et Vladimir Poutine. 
 
La guerre par procuration ..
 
Ceci car il est très dur d'imaginer que les américains seraient en train de chercher un affrontement direct avec l'armée russe car une fois le point de non-retour dépassé , les conséquences pourraient être imprévisibles et incalculables. 
 
Excepté s'il y a un intérêt , commun et partagé , de déclencher une guerre surtout en cette conjoncture actuelle.
 
On l'avait vu à plusieurs reprises en Syrie , à chaque fois que les américains déclenchaient des bombardements aériens ils prenaient le soin d'avertir les Russes vingt-quatre heures à l'avance afin de ne pas provoquer des dégâts .
 
L'histoire a montré que chaque fois que l'armée US a eu un stock de missiles périmés à détruire , elle s'en est débarrassé sans états d'âmes aucun dans des zones de conflit : cela leur coûte moins cher car le démantèlement de missiles périmés cela nécessite des dizaines de millions de dollars !
 
Alors que Washington vient de décider de sanctions contre des responsables politiques russes en rapport avec l'élection de Donald Trump avec l'expulsion de dix diplomates russes de Washington  , et puis de sanctions économiques contre la Banque Centrale Russe , on ne peut que mieux mesurer la complexité de renouer le dialogue entre Biden et Poutine. 
 
Et puis , les Russes pourraient-ils vraiment rayer Kiev de la carte comme le prétendent les Occidentaux depuis quelques jours  !? 
Le sort en est jeté  ! 
 
Hafid Fassi Fihri 





Rédigé par le Jeudi 15 Avril 2021
Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mai 2021 - 09:37 Le polisario n’aime pas le Hamas



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site