Menu

Caisses de résonance




A lire ou à écouter en podcast :

Caisses de résonance
caisses_de_resonance.mp3 Caisses de résonance.mp3  (2.32 Mo)

Depuis le 13 novembre 2020, date du déploiement de la souveraineté marocaine, pleine et entière, sur le passage frontalier d’El Guergarate, en en délogeant une bande de mercenaires Polisariens à la solde d’Alger qui en bloquaient l’accès, le tout sans l’effusion d’une seule goutte de sang, le Maroc subit un «bombardement» intensif de propagande et de «fake news» de la part des séparatistes du Polisario, relayé et amplifié par les médias officieux et officiels algériens. Le nombre de communiqués bidons sur des attaques fictives avoisine désormais la centaine de «Balagh» tout aussi mensongers les uns que les autres. Dans une tentative vaine et ridicule de donner de la consistance à ces tissus de boniments, la troisième chaîne nationale algérienne a même poussé l’outrecuidance jusqu’à bidonner un reportage, puis un documentaire, sur une chimérique «guerre invisible de Mahbess».

Face à cette déferlante propagandiste, les médias marocains officiels, et notamment la première chaîne nationale (Al Oula), Laâyoune TV, la MAP, ainsi que 2M, ont fait preuve d’une grande vigilance en démontant pièce par pièce, avec preuves à l’appui, les allégations mensongères de nos ennemis, dans un exercice de «Fact Checking» professionnel et dépassionné, saupoudré parfois de quelques pointes de dérision, qui les honore au plus haut point.

Tout au long de cette guerre médiatique, les grands médias internationaux dans leur intégralité se sont abstenus de mettre le pied dans ce dossier marécageux noyé par un raz de marée de «fake news» visant à rendre réelle une guerre imaginaire créée de toutes pièces par les services algériens. Ceux-là même qui, au milieu des années 1970, avaient presque réussi à transformer en réalité le mirage d’une république Saharaouie. 

Cette règle prudentielle adoptée par les médias internationaux qui se respectent vient d’être rompue par la vénérable Agence France-Presse (AFP) qui a décidé de gober la propagande Polisarienne et de présenter des tirs imprécis de harcèlement et de «dé-frustration», comme une attaque aux missiles sur le Poste frontalier d’El Guergarate.

En agissant de la sorte, cette agence qui est loin d’être novice en matière de «traitement» de l’information, s’aligne sur les nombreuses et vulgaires «Caisses de résonance» du régime algérien… triste.
 
 
Rédigé par Majd EL ATOUABI le Dimanche 24 Janvier 2021 sur https://lopinion.ma
 







Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Mars 2021 - 23:13 La saine colère de M. Bourita




Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté