Coupe du monde 2022 : Une aubaine pour l'économie qatarie


A l'approche de la plus prestigieuse compétition du monde footballistique, l'économie qatarie s'apprête à encaisser d'énormes profits, émanant des revenus générés durant la compétition et des recettes prévues après la Coupe du monde 2022, prévue du 20 novembre au 18 décembre au Qatar.



Premier pays arabe hôte de la Coupe du monde, le Qatar a mis à la disposition des équipes qualifiées et des spectateurs du monde entier huit stades construits selon des standards internationaux sélectionnés pour accueillir le Mondial 2022, auquel prendront part 32 sélections, et qui verra environ 1,5 millions de supporters affluer sur le pays.

Cette affluence des fans du ballon rond de part le monde aurait sans doute des retombées économiques importantes pour le pays, et donnerait ainsi un coup de boost au secteur du tourisme, à l'industrie de l’hôtellerie et la restauration, et aussi aux entreprises opérant dans le domaine de la technologie sportive.

Les répercussions économiques pourraient ainsi porter sur un total de 9 milliards de dollars de retour sur investissement, selon le président du comité d’organisation de la compétition, Nasser Al-Khater.

Le responsable a également estimé que les retombées économiques du Mondial pourraient se chiffrer à 17 milliards de dollars, un montant qui comprend les revenus générés pendant la compétition, mais également les recettes prévues après le tournoi, provenant notamment du tourisme.

D'autres prévisions indiquent que la croissance du PIB du Qatar offrira une opportunité de revenus de 4 milliards de dollars provenant des dépenses des touristes au Moyen-Orient. Contacté par la MAP à ce sujet, l'économiste Mohammed Jadri a affirmé que le Qatar joue décidément aujourd’hui dans la cour des grands, soulignant que le plan Qatar National Vision 2030 met l’accent sur le développement des infrastructures (aéroports, ports, métro, tramway, hôpitaux, universités …), et se décline autour de quatre piliers, à savoir l’humain, le social, l’économique et l’environnemental. C'est dans cette perspective que s'inscrit l'organisation de la coupe du monde Qatar 2022, a-t-il fait observer, notant que certes le budget alloué à l'aménagement des stades ne dépasse pas les 10 milliards de dollars, mais, l'enveloppe globale de la modernisation des infrastructures s'élève à 220 milliards de dollars.

Il a, en outre, relevé que sur une période de 29 jours, le pays devrait attirer plus de 1,7 million de visiteurs à Doha, car il y aura environ 500.000 visiteurs dans le pays les jours les plus chargés de la Coupe du monde et la FIFA estime qu'environ 40 millions de personnes pourraient chercher à visiter le Qatar après la fin du tournoi. L'économiste a également estimé que les revenus financiers directs de la Coupe du monde devraient s'élever à 2,2 milliards de dollars, et les revenus économiques à long terme, de 2022 à 2035, devraient atteindre 2,7 milliards de dollars, en raison des fortes recettes touristiques qui devraient exploser pendant la compétition et au-delà.

En effet, le pays s'est préparé à l'accueil de la coupe du monde avec une multitude de projets d'envergure : nouveaux hôtels, restaurants, et parcs ... pour promouvoir davantage la destination "Qatar". Plusieurs offres sont mises en place pour attirer plus de visiteurs qui peuvent ainsi lier leur code de réservation du billet du match avec une chambre d'hôtel réservée à cette occasion, ce qui pourrait même inciter les touristes à séjourner quelques jours supplémentaires.

Le pays n'a d'ailleurs pas proposé de "package" spécial Coupe du Monde, mais la compagnie aérienne du pays avait lancé ses forfaits de voyage pour les supporteurs de 27 pays, comprenant des billets de match, des vols aller-retour et des options d'hébergement.

Les regards du monde entier se tourneront bientôt vers l’État du Golfe qui accueillera ce tournoi mondial de grande ampleur, une occasion pour l'économie du pays de capitaliser sur ses acquis, promouvoir le secteur du tourisme et booster son activité.


LODJ avec MAP





Salma Labtar
Journaliste junior à lodj.ma, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur
Mardi 15 Novembre 2022

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Novembre 2022 - 09:11 La gastronomie, « soft power » du Maroc

Mercredi 30 Novembre 2022 - 03:38 Maroc - Canada : Rendez-vous avec l'Histoire Inchallah

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.