Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Covid-19 : payez d’abord, mourrez ensuite…




Par Abdallah BENSMAÏN

Le prix du Covid est et sera encore lourd à supporter, avec ses variants qui semblent s’installer dans la mutation et donc la durée. L’économie dans son ensemble en a ressenti les effets. De l’industrie au commerce de détail, la crise a étendu son manteau et les faillites se comptent par centaines et les pertes d’emplois en milliers, pour ne pas en dire plus. Mesures de précaution avec des conséquences prévisibles ou propagation du virus sans frein, le choix de la raison est vite fait : une usine peut être redémarrée, des emplois peuvent être retrouvés mais une vie qui disparaît, c’est sans retour et à tout jamais.

Dans ce désastre économique et sanitaire, sans doute, il ne s’agit pas de tergiverser mais de répondre à l’urgence. Globalement, la résistance s’est organisée dans l’ordre et la discipline. Des dépassements ont certes eu lieu et le désordre n’a pas toujours été absent du comportement des individus, surtout qu’ils furent nombreux à plus ou moins braver les règles du confinement sanitaire, du couvre-feu ou de rassemblement. Des commerçants sans scrupules ont bravé la réglementation des prix et tenté de spéculer sur les denrées.

Néanmoins, cette tendance à la spéculation et à profiter des drames humains, a été limitée à sa plus simple expression tant la vigilance des autorités était présente, une vigilance qui n’a pas baissé la garde même durant les moments les plus durs de la pandémie, avec ses pics mortels de contamination. Dans ce contexte, comment ne pas blâmer le comportement de certains acteurs relevant du secteur sanitaire dont il faut, par ailleurs, saluer l’engagement et le lourd tribut qu’il a payé à la pandémie du Covid-19.

Ici, il ne s’agit pas de faire « le coup de pied de l’âne » en lançant des ruades à l’aveuglette, il y a lieu de signaler les polémiques sur les tests et les prix pratiqués par les laboratoires qui ne respectent pas la logique du « prix unique ». Le test ainsi se paye, selon le laboratoire, de 400 dhs à 700 dhs, payable à l’avance comme s’ils craignaient de vous voir décéder avant même le résultat des tests effectués !

Les laboratoires semblent ainsi s’être installés dans cette logique : payez d’abord, mourrez ensuite…
 
Abdallah BENSMAÏN / lopinion.ma
 
 



Jeudi 12 Août 2021


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Mai 2022 - 09:38 L'exemple tunisien

Chroniqueurs invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 

Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html














L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution


Chèr Monsieur, Chère Madame

Je suis le Web Master de L'ODJ Média,

j’ai le plaisir de superviser le nouveau média “L’ODJ” pour le groupe de presse Arrissala 
 

L’ODJ est un bouquet de publication en format presse numérique : (7)
 

Nous lire : Portail Web   & Magazine mensuel

Nous écouter : Web Radio   & Portail Radio   & APP Mobile

Nous voir : Web TV    & Portail vidéos replay   & Youtube

Nous suivre : Instagram   / FaceBook    / TiK To  K / Linkedin   / Twitter

 

“L’ODJ” c'est quoi ?: « L’opinion des jeunes » de 7 à 77 ans 

 

L’esprit : Faire revivre l’esprit de l’Opinion Des Jeunes, sans nostalgie aucune, ni c'était mieux avant,  mais bien pour la nouvelle génération connectée avide de plus de liberté responsable, de changement durable, d'horizon positif, d'avenir partagé, d'ouverture soutenue et de culture sans modération.
 

Le Bouquet L'ODJ n'est pas un simple canal d'actualités ou d'informations en continu, mais un bouquet multimédia et multi-canal pour du contenu à l’ordre du jour.

 

Contenu : À travers des articles, des podcasts, des vidéos, des émissions Web TV, notre couverture médiatique cible des thématiques qui intéressent la jeunesse marocaine (Bien être, Santé, Culture, Environnement, Digital, Economie, Politique, Sport, Lifestyle, Musiques  .....), sans pour autant être dans l'information éphémère ni soumis à la dictature de l'actualité immédiate.

 

Soit, une actualité durable qui ne suit d'autre ligne que la volonté d'éclairer et d'approfondir les enjeux d'un monde, devenu plus complexe et parfois difficilement compréhensible.
 

L’ouverture (liberté et responsabilité): Le challenge et la réussite du projet restent, avant tout, l’ouverture vers les internautes (propositions en ligne), des partenariats Win Win, et des chroniqueurs invités à travers essentiellement trois rubriques :
 

Quartier libre : https://www.lodj.ma/Quartier-libre_r4.html   
 

Chroniqueurs invités : https://www.lodj.ma/Chroniqueurs-invites_r20.html   
 

Coup de cœur : https://www.lodj.ma/Coup-de-coeur_r11.html  



Partager ce site