Menu

Dieu Tout Puissant , protégez notre pain quotidien


La mise en garde de la Fédération Nationale des associations de protection des consommateurs concernant la qualité du pain au Maroc est une grande première.



Un véritable pavé dans la mare

Dieu Tout Puissant , protégez notre pain quotidien
Il s'agit en effet d'un fait inédit et nouveau puisque ce sont des associations relevant de la société civile qui ont alerté l'opinion publique et non pas un département ministériel ou une instance relevant du gouvernement.
 
On n'a jamais vu le ministère de l'agriculture communiquer les taux de pesticides dans les céréales dont principalement le blé, et jamais les taux concernant les fruits et légumes ne sont publiés.

Même chose en ce qui concerne le miel, importé ou produit localement, et dont les analyses devraient être disponibles sur les étiquettes des produits, mais malheureusement, ce n'est absolument pas le cas !
 
Concernant la qualité du pain, jamais l'ONSSA n'a effectué d'enquête à ce sujet et il y a énormément d'interrogations concernant ce black- out et ce silence coupable puisque suspect.
 
En matière de sécurité alimentaire, l'Etat a toujours privilégié le volet social avec la farine subventionnée et un prix relativement bas du pain destiné aux couches populaires.
 
Mais à ce sujet, la qualité a carrément été sacrifiée et la santé des marocains en même temps.
 
Dans les couloirs de l'INRA, le moins averti des agronomes vous dira qu'il vaut mieux éviter la farine blanche qui est très cancérigène puisque contenant un fort taux de sucre, que le blé dur contient un taux élevé de pesticides et que les céréales destinées à l'alimentation du bétail dont le maïs, l'orge et l'avoine sont nettement plus sains pour les humains puisque ne contenant pas de produits chimiques toxiques.
 
Il y a quelques années, l'affaire du thé contaminé à fort taux en pesticides avait été révélée par une enquête du magazine Hebdomadaire Tel Quel et résultat : l'ONSSA avait mis en place de nouvelles normes pour le thé importé de Chine.

Le scandale du pain génétiquement modifié !

Dieu Tout Puissant , protégez notre pain quotidien
On peut se demander si le ministère de l'Agriculture et l'ONSSA nous disent tout le temps toute la vérité ! 
Mais franchement, il est légitime de se demander également si ces deux entités sont tout le temps en possession de toute la vérité !?
 
La mise en place d'une culture de protection des consommateurs avec des citoyens avertis  , des médias indépendants et des associations émancipées de la tutelle de l'Etat devra également lutter contre le chantage économique et social car si les plus démunis combattent pour leur pain quotidien, la société toute entière est dans l'obligation de leur fournir une alimentation saine et sans risque pour la santé.
Remplir son ventre oui , mais pas avec n'importe quoi !
Le problème c'est qu'il se trouve que le pain est une arme alimentaire et comme la majorité des marocains ne pourront jamais s'en passer , il n'y a pas de risques qu'ils viennent à le boycotter comme ils l'ont fait pour d'autres produits quoique pas pour les mêmes raisons !

Surveiller ce qu'on mange ou ce que l'on nous fait manger c'est bien , mais pouvoir manger les yeux fermés ce serait encore mieux mais nous en sommes franchement très très loin  !
Est-ce trés difficile ou trop compliqué de produire du pain bon marché et de bonne qualité ?
La tentation de tricher est-elle trop grande pour que les boulangeries puissent être rentables sur le dos de la santé des citoyens !?
Ceci,  car si en matière de sécurité sanitaire le risque zéro n'existe pas , le principe de précaution impose que l'Etat puisse disposer en permanence de toutes les compétences et toutes les connaissances nécessaires à la sécurité sanitaire des aliments.

Nos boulangers nous roulent dans la farine...

Nos boulangers sont dans le pétrin et ils devraient peut-être arrêter de nous rouler dans la farine. Ceux qui ont cette lourde  responsabilité de contrôler , des fois qu'il en serait question, les contrôleurs censés vérifier la qualité du pain ont une immense mission de sauvegarder la santé des citoyens, car les chiffres du cancer sont incroyablement alarmants et de manière plutôt vertigineuse.

La seule bonne nouvelle toutefois, ce sont ces bonnes femmes qui préparent du pain à la maison de manière traditionnelle  pour en vendre dans les marchés ou celles qui installent leur petits commerces dans des gargotes de fortune, car elles  proposent du pain qui ne comporte pas les mêmes risques que celui des boulangeries classiques.
 
Soigner le mal à la racine est une chose mais en attendant, si vous voulez mon avis puisque c'est bien le but de cette chronique, pour faire avancer les choses et moderniser la législation, le citoyen doit être conscient pourvu qu'on veuille bien lui fournir les informations concernant ce qu'il y a dans son assiette et son pain quotidien.
 
Un citoyen conscient est un consommateur responsable qui ne passe pas son temps à se gargariser sur les réseaux sociaux de faits divers, de scandales à répétition et de polémiques stériles et inutiles comme celle des rapports sexuels hors- mariage .
Dieu Tout Puissant , protégez notre pain quotidien et surtout protégez -nous des risques et dangers qu'il contient!
 M'avez-  vous bien compris !? 
Hafid Fassi Fihri

"La FMDC affirme que le pain mis en vente sur le marché est génétiquement modifié, ce qui entraînerait une modification de la texture dûe à la hausse de la quantité d’amidon.
 
“L’ajout d’autres composantes comme le sel et le sucre (plus de 3 grammes de sucre dans chaque unité de pain) ainsi que l’emploi de la levure chimique, la présence du chlore dans l’eau ou encore l’élimination de fibres alimentaires, donne lieu, directement ou indirectement, à de nombreuses maladies comme le cancer du côlon, l’obésité, la dépression, l’eczéma ou encore les différentes allergies dont les intolérances au gluten”, telles sont les constatations de la FMDC.
 
Cette dernière appelle donc à un contrôle plus strict de cette activité et demande carrément l’arrêt de l’utilisation du sucre en plus du contrôle de la quantité de sel concernant la préparation du pain." 





Rédigé par le Samedi 13 Février 2021
Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site