Menu


Education à l'environnement : pari du futur


La domination de l'être humain sur son environnement est devenue de plus en plus grande au fil du temps, au risque d'oublier qu'il fait partie du règne vivant au même titre qu’une plante ou qu'un insecte. L’homme modifie ainsi son environnement naturel, et détruit des milieux de vie. Dans ce contexte, l’éducation à l'environnement apparaît comme un moyen essentiel à mettre en œuvre et à renforcer. En effet, pour aider à la prise de conscience et, surtout pour susciter l’adoption de comportements favorables envers notre environnement, il faut que chacun bénéficie d’une meilleure information, d’une sensibilisation plus grande aux réalités, et d’une éducation à certains enjeux environnementaux visant à faire naître chez le citoyen, plus particulièrement dès son plus jeune âge, le sentiment de respect et de responsabilité vis-à-vis de l’environnement.



L’école, dans cette approche globale de l’éducation, apparaît le milieu auquel on ne peut renoncer pour développer chez les nouvelles générations une culture environnementale. Sa mission est de contribuer à faire connaître les défis à relever, à démontrer l’utilité des éléments constitutifs de l’environnement, de même que leurs interrelations, ainsi qu’inculquer aux élèves la nécessité d’agir, et à susciter chez eux la conscience du rôle qui leur est dévolu en matière de protection de l’environnement, et leur responsabilité à cet égard. Les questions qui se posent sont donc les suivantes: Quel rôle de l'éducation à l'environnement ?  Et est-ce une voie à privilégier ?

Quel rôle de l'éducation à l'environnement ?

La transition écologique pose un défi de connaissance et d'ancrage citoyen pour appréhender et s'approprier les enjeux du changement climatique. Il faut attirer la société vers un mode économique social qui renouvelle ses façons de consommer, de produire, d'habiter, de travailler, de vivre ensemble. L'éducation à l'environnement constitue donc un point essentiel dans les établissements d'enseignement, et surtout pour les plus petits, en organisant par exemple des journées vertes avec des ateliers de recyclage ou de plantation. Ceci allume chez eux l'amour de la nature, non seulement cela mais donne aussi les clés pour comprendre les enjeux de la transition écologique, agir et permettre que les transformations soient appropriées au plus grand nombre.

Qu’il s’agisse d’une éducation pour l’environnement, par l’environnement, relative à l’environnement, au développement durable ou vers un développement durable, cette éducation vise à former des individus conscients de la complexité et de la fragilité de leur milieu de vie, aptes à agir et à participer dans un contexte local ou global, porteur de valeurs de respect et engagés dans des comportements responsables, afin d’assurer la pérennité de la vie. Elle réalise cela en construisant une connaissance environnementale chez les élèves, en évoluant leur sensibilité envers la nature et les écosystèmes, tout en accompagnant ce qui est dit précédemment par des activités et des pratiques sociales, qui mettent l'étudiant ou l'élève face à la problématique.

Est-ce une voie à privilégier ?

Notre planète est aujourd’hui menacée par divers fléaux qui risquent d’hypothéquer son développement : surexploitation des ressources naturelles, pollution aquatique, pollution atmosphérique, dégradation des sols, détérioration de la qualité de l’environnement urbain, etc. Cette situation critique, résulte pour l’essentiel, du changement des modes de consommation et de production, ainsi que du changement des rapports entretenus entre le citoyen et son environnement.

L’éducation à l’environnement lutte contre cela, et contribue au développement de l’écocitoyen à travers le développement des compétences chez les individus, en termes d’intégration entre savoir, savoir-faire, savoir être et savoir participer. Donc c’est un élément à privilégier surtout chez les jeunes puisqu'ils détiennent une grande responsabilité envers le futur de la planète, et l'éducation ne peut être que bénéfique pour eux, comme disait Victor Hugo :
“chaque enfant qu'on enseigne est un homme qu'on gagne”.

Finalement, l'homme et la nature ne font qu'un, protéger la nature c’est préserver l'avenir. Et pour atteindre ceci, il faut d'abord commencer par nos propres actions pour influencer positivement notre entourage. Mais la question qui se pose à la fin est, est-ce que l'homme consommateur et producteur d'aujourd'hui se soucie vraiment de la nature ? et va-t-il la préserver même si cela devait porter atteinte à ses intérêts ?

Rédigé par Aya Founounou, La Fondation Tamkine 
#Tamkine_ensemble_nous_réussirons

Lundi 23 Mai 2022



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Juin 2022 - 13:46 Rôle des musées dans l'éducation

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.