Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




HFF : Des pistes pour l'auto-emploi !


Le temps n'est-il pas venu de faire la promotion tous azimuts de l'auto-emploi et de la liberté d'entreprendre ?



hff_des_pistes_pour_l__auto_emploi_!.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (4.24 Mo)

Démystifier la théorie de la main d'oeuvre bon marché .
 
On ne le sait que trop bien , l'informel occupe une place de choix dans la structure micro- économique  du Royaume et n'en déplaise aux officiels et autres responsables qui ne ratent pas une occasion pour stigmatiser et pointer du doigt cette économie souterraine et hors - circuit  , cette dernière permet à des millions de marocains de subsister . Faute de mieux !
 
Et il se trouve qu'il s'agit là des marocains les plus vulnérables et les plus défavorisés et qui de plus , n'ont ni assurance maladie ni couverture sociale et encore moins de retraite . 
Si le développement consiste à répondre aux besoins des citoyens en matière d'emploi , de logement , d'éducation et de santé tout en garantissant un niveau et une qualité de vie décentes , il y a toute une panoplies de filières et de pistes qui constituent un véritable gisement d'emplois à investir pleinement .
Les dernières thèses économiques plaident en faveur de stratégies visant à trouver des solutions à plusieurs problèmes en même temps . 
Par exemple , pour lutter contre la pauvreté on peut  mettre en place des plans créateurs d'emploi dans la protection de l'environnement , les énergies nouvelles et autres questions où il y a un besoin et une demande .

Il s'agit de produire des richesses à un rythme beaucoup plus soutenu que celui avec lequel l'on donne naissance à de la pauvreté car si l'on ne rattrapera jamais le temps perdu , certaines études prévoient  qu'il faudra au moins vingt ans pour combler le retard de développement à condition de stopper les dégâts dès aujourd'hui !
 
Tout le monde connaît aujourd'hui les chiffres des déficits en développement humain au Maroc et il sont très alarmants en comparaison avec les pays arabes et d'Afrique du Nord . 
D'un côté il y a les conventions internationales ratifiées par le Royaume du Maroc , et les objectifs du développement humain durable de l'ONU qui doivent servir de boussole , et de l'autre il y a malheureusement  de bien désespérantes situations d'inertie et d'immobilisme ..
 
Non seulement  le Maroc ne pourra pas continuer de la sorte , mais nous avons l'impression que beaucoup s'opposent à un véritable changement .
 
 Résultat, c'est dans l'impuissance et la résignation que nous constatons que de plus en plus de marocains sont condamnés à l'exclusion, la marginalisation et la précarité faute d'ascenseur social ou d'alternatives crédibles et durables .

Une économie forte , certes mais avec une société en ruines ..

Il ne faut pas oublier également le sous- emploi , et cette volonté affichée de renforcer la classe moyenne mais sans plus , c'est à dire sans actionner  tous azimuts le levier du pouvoir d'achat et donc celui des salaires .
On s'est trop longtemps gargariser dans ce pays avec le mythe d'une main d'oeuvre très bon marché , corvéable à merci et exploitable à souhait , et dans les décennies qui viennent il y en aura davantage sur le marché puisqu'en 2050 , la moitié de la population du  Maroc aura moins de 25 ans ! 
 
Est-ce une raison pour les payer toujours moins cher et les condamner définitivement à un niveau de vie en - dessous de toute dignité   !? 

  Une bombe démographique est en marche et elle sonne  fatalement le glas pour les politiques court-termistes , l'éducation à plusieurs vitesses et les inégalités face à l'emploi   !
 
Construire une économie forte ne se fera jamais avec une société en ruines , et surtout pas en méprisant éternellement les aspirations des populations au bien être ! 
 
Il y a des millions d'emplois à créer à condition de réunir la volonté politique nécessaire pour libérer les énergies et les potentialités  , favoriser la libre-entreprise  , sortir de la violence du chantage à l'emploi et surtout , encourager les marocains à s'orienter vers des activités génératrices de revenus ..
 
Nos villes et nos campagnes manquent cruellement d'énormément de choses , faut- il attendre que Sa Majesté tape une nouvelle fois sur la table pour que soient levées toutes les entraves au niveau des wilayas et des communes et qui freinent énormément d'initiatives et d'idées !?
 
En conclusion , en un mot comme en mille , le Maroc n'apprend apparemment pas de ses erreurs car si nous avions respecté les engagements de développement pris lors des candidatures à la Coupe du monde de football , si nous avions fait comme si nous allions l'organiser cette foutue foire du ballon rond, aujourd'hui on aurait économisé beaucoup de temps et d'argent et on n'en serait pas là à se lamenter   !

Une seule certitude : des ruptures s'imposent impérativement et sans détours avec un support idéologique à réinventer et des solutions économiques et sociales à mettre en place ! 
 
Des pistes pour l'auto-emploi , oui d'urgence et sans aucune hésitation .
Oui, le temps est venu avant qu'il ne soit trop tard .
 
 





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 17 Juin 2021

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Août 2022 - 06:45 De la lucidité à l’action

Dimanche 7 Août 2022 - 19:39 Succès inconsistant d’Israël à Gaza

Billet



Magazine créé avec Madmagz.