Menu

"Intégrer et financer la résilience climatique pour la reprise verte en Afrique"


Le cinquième Sommet sur l’Investissement dans la Résilience Climatique en Afrique (ACRIS) se tient les 16 et 17 juin avec pour théme : "Intégrer et financer la résilience climatique pour la reprise verte en Afrique"



"Intégrer et financer la résilience climatique pour la reprise verte en Afrique"
 Il s'agit de la cinquième édition de la série ACRIS.  Le thème de cette année est : « Intégrer et financer la résilience climatique pour la reprise verte en Afrique » . ACRIS est produit en partenariat avec la Banque mondiale, la Communauté économique des Nations Unies pour l'Afrique et le Fonds nordique NDF et se déroule sur la meilleure plate-forme virtuelle disponible qui reproduit une véritable expérience d'événement physique.

Afin de soutenir la croissance de l'Afrique et accélérer l'éradication de l'extrême pauvreté, d'énormes investissements sont nécessaires dans des domaines clés, notamment l'agriculture, l'énergie, l'eau, les infrastructures, les villes et les écosystèmes – des secteurs qui sont tous très sensibles aux impacts du changement climatique.

Cela reste vrai même en tenant compte de l'épidémie de COVID-19, car le rythme auquel le climat planétaire se réchauffe n'a pas ralenti. Alors que les pays de la région commencent à envisager leurs plans de relance respectifs, il est nécessaire d'aligner ces deux initiatives pour s'assurer que les occasions de "reconstruire mieux" ne sont pas manquées, 

L'un des défis de l'investissement pour une relance verte est de comprendre les risques climatiques associés afin que ces investissements puissent fonctionner et fournir des services dans les climats d'aujourd'hui et de demain. Cela exige, un éloignement des comportements et des pratiques consolidés dans le cadre d'une approche intégrée qui rassemble les informations climatiques, l'évaluation de l'impact climatique et la prise de décision.

La Facilité d'investissement pour la résilience climatique en Afrique (AFRI-RES) vise à soutenir les décideurs politiques, les institutions, le secteur privé, les promoteurs de projets et les autres bénéficiaires potentiels africains pour intégrer la résilience climatique dans la planification, la conception et la mise en œuvre des investissements.

La Commission de l’Union africaine (CUA), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (ONUCEA) et la Banque mondiale (BM) organisent conjointement les Sommets de l’Afrique sur l’investissement résilient face au climat (ACRIS) depuis six ans grâce au généreux soutien du Fonds de développement nordique (NDF).

Commanditaires principaux: La Banque Européenne d'Investissement et UK Export Finance.
 
Agences de développement Participants de: Bureau britannique des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement, USAID et GIZ.
 
Institutions multilatérales de financement du développement Participants de: Groupe de la Banque Mondiale, Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Européenne d'Investissement et la Banque de Développement des Infrastructures du Zimbabwe.
 
Fonds de développement Participants de: Fonds routier de Mozambique, Fonds Vert de Rwanda, Fonds International de Développement Agricole (FIDA), UNICEF Fonds d’aide d’urgence aux enfants et Fonds Nordique de Développement (NDF), et le Fonds Mondial pour la vie sauvage – WWF.
 
Les Pays Africains Participants: ils comprennent des ministres, des fonctionnaires publics et des représentants d'agences gouvernementales de 52 pays africains.
 
Partenaires clés: Communauté Economique des Nations Unies pour l'Afrique CEA, Commission de l'Union Africaine CUA- Département de l'Economie Rurale et de l'Agriculture et Département des Infrastructures et de l'Energie, Centre Mondial d'Adaptation GCA.
 
Organisations internationales et régionales Participants de: PNUD, FAO, CEA, PNUE, UNDRR, Organisation Météorologique Mondiale, Institut des Ressources Mondiales, Institut Mondial pour la Croissance Verte (GGGI) et Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA).
 
Communautés Economiques Régionales Participants de: IGAD, CEN-SAD et EAC.
 
Pools Energétiques Régionaux: Le Pool énergétique de l'Afrique australe SAPP et le Pool Energétique de l'Afrique Centrale CAPP.
 
Bassins Fluviaux Régionaux: Autorité Nationale de l'Eau du Zimbabwe, Autorité du Bassin de la Volta (VBA), sous-bassin versant du Grand Ruaha en Tanzanie et Commission du cours d'eau du Zambèze
 
Réseaux: 2 plaidoyers, 1 association, 3 chambres de commerce, 2 œuvres caritatives, 2 organisations de la société civile, 2 organisations communautaires, 2 consortiums, 2 forums, 36 réseaux d'impact, 36 ONG et 3 groupes de réflexion.
 
Secteur privé: Adam Consulting Services, Africa GreenCo Group, BAKATOA Ltd, BLI Global Capital, BRARUDI Heineken operating Company, Climfinance Consulting,  S&P, Comprehensive Energy Solutions, Cresco Group Africa, ECO Progresso SARL, Epeya Eco-Energy (PTY) Ltd., Geospatial Research International, GMV Aerospace and Defence S.A.U., GreenPot Enterprises Limited, GSS-Solutions Limited, HydrmaxUSA / Puget Sound Energy, Lekela Advisors Limited, LOCAGRI SARL, M & E Consulting Engineers, Metropolitan Solar Inc., Nautilus East Consultancy Ltd., Pollinate Group, REE Energy, Root Tech (Pty) Ltd., SAFCOL, SDI Global Consult LLC, Siemens Energy (Pty) Ltd., The Clean Energy Innovations Partnership CEIP, VIDULLANKA PLC and XPRIZE.
 
Academia: 68 représentants d'instituts de recherche et d'universités.
 





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 17 Juin 2021

Dans la même rubrique :
< >