L'ODJ Média




Je voudrais Être un chat pour ne rien foutre


Je regarde mon chat chaque jour, il m'ignore,
Je ne comprends pas sa vie, me semble égoïste,
Et sa devise, "après moi, le déluge" encore,
A-t-il tout compris de la vie, réaliste ?

Indifférent au monde, il suit son propre rythme,
Chaque jour, il s'éclipse, en quête de mystère,
Dans son royaume secret, il règne sans prisme,
Et moi, je reste là, son énigme m'éclaire.



Par Adnane Benchakroun

Mon chat, roi du repos, maître du niksen,
Douze heures, seize parfois, son sommeil le berce,
Dans l'ombre des rideaux, ses rêves s'enchaînent,
Il conserve l'énergie, paisible univers.

Son art de somnoler, d'observer le vide,
Témoigne du secret d'un bien-être infini,
Sans but ni préoccupation, l'instant guide,
Dans l'inaction pure, il trouve son appui.

Par la fenêtre ouverte, il contemple le monde,
Les passants, le vent doux, les oiseaux qui volent,
Son regard paisible et son esprit vagabonde,
Le chat dans son silence, la quiétude contrôle.

Étendu, il s'étire, chaque muscle en paix,
Cherche la position de parfaite douceur,
Sa détente totale inspire la pensée
Que l'inaction vraie est source de bonheur.

Libre de tout horaire, sans contraintes ni chaîne,
Le chat ignore le temps, vit sans obligations,
Dans le flot du présent, sans poids et sans peine,
Il nous montre la voie d'une douce évasion.

Le moment vécu pleinement, sans regret,
Le chat enseigne l'art du présent sans détour,
Goûter chaque seconde, sans penser à jamais,
Dans l'instant suspendu, il trouve son amour.

Sans jamais forcer son corps ou ses envies,
Il respecte ses besoins, son propre rythme,
Écouter son esprit, ses désirs, ses défis,
Dans le niksen, le chat atteint le paradigme.

Sa nature simple, sans soucis ni fardeaux,
Nous invite à lâcher les exigences du monde,
À adopter le repos, nos esprits en cadeaux,
À savourer l'inaction dans une vie féconde.

Observer le chat, son repos, sa quiétude,
C'est apprendre à lâcher, à se détendre enfin,
Sans but ni pression, dans la pure solitude,
À goûter l'instant sans penser au lendemain.

Cet été, imitant le chat sous le soleil,
Accordons-nous des moments de pur repos,
Pour une vie sans stress, loin de tout appareil,
Des vacances réussies dans un temps de repos.

Le chat nous montre l'art de ne rien faire,
La sagesse du repos, la douceur du silence,
À travers lui, l'appel à la douce lumière,
Du niksen, art subtil de la belle nonchalance.

Alors, soyons des chats, embrassons le farniente,
Vivons dans l'instant, savourons le calme,
Le niksen en maître, chaque jour qui se tente,
Comme mon chat, trouvons notre paix sans alarmes.

Ce poème explore la vie paisible et détachée des chats, en les comparant à la pratique du "niksen," une forme de relaxation et d'inaction délibérée.

 Les chats sont présentés comme des maîtres du repos, passant leurs journées à dormir, observer, et se détendre sans se soucier des contraintes temporelles ou des attentes. À travers leur comportement, ils enseignent aux humains l'importance de savourer l'instant présent, de respecter leurs besoins et de pratiquer l'inaction sans culpabilité.

Il reflète une réflexion personnelle sur l'observation quotidienne du chat, qui semble indifférent et égoïste, vivant selon la devise "après moi, le déluge." Cela soulève une question sur la véritable compréhension de la vie et si, en fait, le chat a saisi une sagesse que les humains pourraient apprendre en observant sa simplicité et sa sérénité.

Le terme "niksen" provient du néerlandais et se traduit littéralement par "ne rien faire". Cependant, il ne s’agit pas simplement de paresser. Le niksen consiste à se détacher de toute obligation ou activité spécifique pour se permettre de simplement être. Cette philosophie encourage à s’accorder des moments où l’on ne fait rien de productif, où l’on laisse vagabonder son esprit sans but précis. C’est un état de relaxation totale où le seul objectif est de ne pas en avoir.

En chanson et en musique : Je voudrais Être un chat pour ne rien foutre




Lundi 1 Juillet 2024


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2024 - 11:43 Je suis un menteur bienveillant

Samedi 13 Juillet 2024 - 14:21 Adieu, mon cher croissant

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor | Chronique : À charge et à décharge



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 



















Revue de presse