Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








L'Afrique atlantique et le rôle marocain : Première Réunion Ministérielle des Pays Africains Atlantiques


Les travaux de la première réunion ministérielle des pays d'Afrique atlantique ont démarré hier dans la capitale marocaine, Rabat, avec la participation de 21 pays surplombant la façade atlantique de l'Afrique et un espace de coopération économique, sécuritaire et culturelle au service des intérêts stratégiques de le continent. Ainsi, sur une durée de trois jours, les participants à cette rencontre débattront de trois grands thèmes liés au « dialogue politique, sécurité et sûreté », « économie bleue et connectivité », et « environnement et énergie ».

Adil Ben Hamza



L’initiative marocaine s’inscrit dans le cadre de la vision marocaine de la valeur stratégique de l’océan Atlantique, et comment il peut être investi dans le cadre d’une coopération sud-sud selon une logique gagnant-gagnant dans des circonstances où il est devenu difficile pour les pays de défendre leurs intérêts individuellement, d'autant plus que les pays de la région, selon le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita, sont confrontés à plusieurs défis, notamment sécuritaires, compte tenu de l'escalade des menaces terroristes et du crime organisé, en plus des défis sécuritaires maritimes, puisque 90 % des incidents maritimes, dont la piraterie, sont enregistrés le long de la façade atlantique de la façade africaine, et que la région Afrique atlantique bat tous les records en termes de vulnérabilité climatique, en plus des défis liés au développement humain et économique et au développement durable.

L'initiative marocaine intervient à la lumière de l'impasse que certains pays africains cherchent à imposer à l'Union africaine, notamment sous la présidence du Sénégal, principal successeur du Maroc. Les 23 pays africains de l'Atlantique constitue 46 % de la population du continent, et et représente 55 %. du PIB du continent. 

Ses activités économiques réalisent 57% des échanges sur le continent, et la région est considérée comme le carrefour d'une part importante du commerce maritime mondial, et de la richesse qu'elle représente également au niveau des liens culturels.

A l'ouverture de la réunion ministérielle, le ministre marocain des Affaires étrangères a souligné que les pays africains atlantiques, malgré leurs avantages, ne bénéficient que de 4% des flux d'investissements directs étrangers dans l'Atlantique, tandis que les pays riverains de l'océan depuis la rive nord bénéficient de 74%, notant que défendre d'une seule voix les intérêts stratégiques du continent est le seul moyen de récolter les fruits de cet espace d'opportunités prometteur, car l'Afrique atlantique possède presque tout pour être une région de paix, de stabilité et de prospérité commune, selon Bourita.

La présence marocaine en Afrique a connu au cours des deux dernières décennies une transformation d'une dimension stratégique, dirigée personnellement par le Roi Mohammed VI du Maroc qui a effectué près de 47 visites officielles dans les pays du continent, couvrant 25 pays de l'Ouest du continent, détenait la part la plus importante, la présence marocaine dans les secteurs de la banque, des assurances, des communications, de l'aviation et de l'agriculture.
Le volume des investissements marocains sur le continent s'est élevé à 2,3 milliards de dollars, ce qui en fait le deuxième investisseur africain en Afrique, et le premier investisseur africain à l'Ouest du continent.

L'importance de la présence marocaine sur le continent africain se traduit par le rôle joué par l'OCP. L'Afrique qui est menacée par de graves crises alimentaires, conséquence de la guerre russe contre l'Ukraine, qui a fait l'objet de contacts entre le président sénégalais Macky Sall, président de l'Union africaine, et le président russe Vladimir Poutine la semaine dernière.

La société marocaine contrôle plus de la moitié du marché des engrais sur le continent africain. De fait, les phosphates sont devenus un outil politique et diplomatique de consolidation sud-sud.
Cela se manifeste dans un certain nombre de grands projets au niveau du continent africain.

Cependant, les transformations en cours, notamment la hausse importante des prix de l'énergie, jettent une ombre sur la capacité du Maroc à respecter ses engagements envers le continent africain et d'autres marchés mondiaux, étant donné que le Maroc est un importateur d'énergie, ce qui affecte sa capacité de production, ce qui avait déjà été mis en garde par l'Institut du Moyen-Orient, notamment en ce qui concerne la sécurité alimentaire en Afrique.

Ici apparait l'importance du gazoduc entre le Nigeria et le Maroc à identité afro-atlantique à destination du marché européen, qui deviendra le plus long gazoduc du monde, en faisant une alternative stratégique au gaz russe sur les marchés européens.

Ce pipeline, qui inclut tous les pays d'Afrique de l'Ouest, augmente, quand on sait que différentes études spécialisées indiquent que le gaz naturel sera au premier rang des sources d'énergie au niveau mondial en 2100, et que le pari international concernant la réduction de la proportion de carbone.

Le dioxyde de carbone nécessite la recherche de sources d'énergie moins polluantes, ce qui est réalisé par le gaz naturel, qui pollue 29% de moins que le pétrole, et 44% du charbon, et ce qui impose le gaz naturel comme alternative, réside dans le fait que le recours aux énergies renouvelables est encore à ses balbutiements, et il a besoin d'une révolution technologique pour rendre possible une exploitation à grande échelle économiquement réalisable, tant le gaz est devenu il y a quelques années la première source d'énergie dans un pays de la taille des États-Unis.

Cette importance croissante du gaz naturel, le met au cœur des futurs conflits sur la scène internationale, et d'ailleurs d'une partie du conflit autour de la Syrie depuis plus d'une décennie, s'explique la volonté de contrôler à l'avenir les passages gaziers, notamment vers l'Europe, où le gaz naturel constitue un grand privilège pour la Russie, et à travers elle, elle veut restaurer sa position dans l'arène internationale, qui s'acquiert remarquablement aujourd'hui au-delà des zones traditionnelles de conflit, à la capacité de pénétrer les élites et les systèmes politiques, comme c'est le cas avec la France, les États-Unis d'Amérique et un large spectre de l'extrême droite européenne.

L'Afrique atlantique pourrait-elle fournir la couverture optimale pour un rôle énergétique moindre dans les conflits futurs à travers le monde ?
 

Source : annahar.com




Dimanche 12 Juin 2022

Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Coup de cœur | Chroniqueurs invités



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.