L'ODJ Média




L’Europe et « l’incomprise » complicité entre le peuple marocain et son Roi


Lorsque l’on évoque la monarchie en Europe, elle est souvent perçue comme un vestige du passé, une institution en décalage avec les idéaux démocratiques modernes. De nombreux Européens se demandent comment un peuple peut rester si profondément attaché à un monarque au XXIe siècle, dans une époque dominée par les valeurs républicaines et démocratiques.



Par Souad Mekkaoui

Or dans la mosaïque complexe des monarchies du 21ème siècle, le Maroc se distingue par un lien unique et profond entre le peuple et son Souverain, Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Alors que la notion de royauté peut sembler obsolète ou purement cérémonielle pour certaines nations occidentales, au Maroc, elle incarne une relation nourrie par l’Histoire, la culture, la spiritualité et une vision progressiste de l’avenir.

L’Histoire du Maroc est celle d’une Nation qui, malgré les épreuves et les défis, a toujours su trouver en son Roi un guide, un gardien et un miroir reflétant ses aspirations et ses espoirs. Cette symbiose unique entre un Monarque et son peuple est le fruit d’une Histoire millénaire, d’une spiritualité profonde et d’un désir commun d’un avenir prometteur. Pour les Marocains, le Roi Mohammed VI n’est pas seulement un Souverain; il est l’incarnation vivante de la nation.

Un héritage historique incomparable
La continuité de la dynastie marocaine, l’une des plus anciennes au monde, a ancré le trône comme symbole de stabilité. Tandis que les empires et les dynasties se sont effondrés ailleurs, la monarchie marocaine a su s’adapter, se réinventer et perdurer, devenant un repère intemporel pour ses citoyens.

Force est de constater que depuis son intronisation, le Roi Mohammed VI s’est positionné non pas comme un monarque distant, mais comme un dirigeant profondément engagé. Vingt-quatre années ont renforcé ce lien, métamorphosant la perception d’une monarchie en une institution chérie par le peuple marocain.

Tant et si bien que le Roi, par sa sincérité et son dévouement, est perçu non seulement comme le leader de la nation mais aussi comme un compagnon de route partageant les joies, les espoirs et les épreuves de son peuple. Il est cette icône qui incarne un pays, sa culture, ses aspirations et son identité, une constante source d’espoir et de réconfort dans la marche ininterrompue d’une nation millénaire.

Oui, le Roi Mohammed VI n’est pas qu’un simple Souverain ; il est le gardien des traditions, le Commandeur des Croyants et le guide vers un avenir moderne. Son rôle dépasse largement les frontières de la politique pour s’étendre aux domaines spirituels, sociaux et culturels. Cette multifonctionnalité du Roi crée une résonance particulière avec le peuple marocain, formant un tissu de relations bien plus complexe que celui d’un simple leader politique.

 

Face à la critique, la solidarité marocaine
Récemment, la décision du Maroc de ne pas accepter l’aide française à la suite du séisme d’Al-Haouz a suscité de vives réactions et une couverture médiatique française intense de certains médias croyant pouvoir semer la zizanie entre le peuple et son Roi. Mais bien que certains observateurs extérieurs aient pu interpréter cela comme une rupture ou un signe de tension, les Marocains, eux, ont vu dans cette décision Royale une affirmation de la souveraineté et de l’indépendance nationales.

Ainsi lorsque la province d’Al Haouz a été tragiquement frappée par un séisme, le Roi Mohammed VI a démontré, une fois de plus, son engagement indéfectible envers son peuple en prenant, tout de suite, les mesures nécessaires pour venir en aide aux sinistrés. Se rendant au CHU de Marrakech, il a rendu visite aux blessés, offrant réconfort et soutien.

Dans un geste profondément symbolique, il a également donné son sang, illustrant la solidarité et la compassion qui unissent le souverain à sa nation. Chaque geste, chaque sourire échangé, chaque mot murmuré est venu rappeler que le lien entre le Roi et son peuple est ancien, sincère et profondément ancré. Une symbiose qui transcende les générations, les classes sociales et les épreuves.

De plus, en période de crise, la relation entre le Roi et son peuple est encore plus évidente. Leur solidarité mutuelle, renforcée par des gestes tels que le don de sang du Roi lui-même pour les victimes du séisme, démontre une complicité, une confiance inébranlables et l’indéfectible lien entre le Roi et le peuple marocain.

C’est dire que le lien qui unit Mohammed VI à son peuple est presque palpable, d’une intensité qui échappe souvent à l’entendement européen. Il faut bien le dire : Comment comprendre cette communion, cette émotion brute, lorsque des victimes du séisme étreignent la main de leur Roi avec une affection débordante, et lui, en retour, embrasse leur front avec une sollicitude empreinte d’une profonde humanité ? Mais …. c’est le Maroc !

En somme, la relation entre le Roi Mohammed VI et les Marocains dépasse la simple adulation pour un dirigeant. Elle est le reflet d’une histoire commune, d’un respect mutuel et d’un amour partagé. Dans un monde en perpétuelle évolution, cette symbiose historique est un rappel émouvant de la puissance des liens qui peuvent unir un peuple à son leader. Au Maroc, ces liens sont non seulement vivants, mais ils s’épanouissent avec une force et une passion rares.

Les observateurs étrangers, souvent prisonniers de leurs prismes culturels, peinent à cerner l’unicité de cette relation. Oui, il est aisé de dépeindre la relation entre un peuple et son souverain à travers le prisme de la modernité européenne ou occidentale. Mais le Maroc n’est pas l’Europe ni l’Occident. Sa culture, son Histoire et ses traditions forment un riche tissu dont le fil conducteur est cette relation privilégiée entre le trône alaouite et le peuple.

Ce n’est pas seulement un amour monarchique, mais une histoire d’amour authentique, faite de respect mutuel et de confiance. Une histoire qui a survécu aux tumultes du temps, qui s’est renforcée face aux défis et qui continue de guider le Maroc vers un avenir prometteur, sous l’égide bienveillante du Roi Mohammed VI.

Alors, au-delà des clichés et des préjugés, il est essentiel de comprendre que Sa Majesté le Roi n’est pas seulement un leader, mais le cœur battant d’une nation fière et résiliente.

Rédigé par Souad Mekkaoui sur Maroc Diplomatique 



Mercredi 20 Septembre 2023


Dans la même rubrique :
< >

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.




Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 




Recherche

















Revue de presse










Menu collant à droite de la page