L'ODJ Média




L'homme propose, Dieu dispose


L’homme, en son cœur, bâtit ses grands desseins,
Mais Dieu, là-haut, en dispose à sa guise.
Ainsi se tissent nos destins incertains,
Sous l’œil du Ciel, qui toujours nous aiguise.



Par Adnane Benchakroun

Nous forgeons nos rêves, nos vœux les plus chers,
Guidés par l’espoir, et notre volonté.
Mais souvent, les cieux, de leur souffle amer,
Changeraient nos plans avec subtilité.

Au carrefour des choix, nous plantons nos pas,
Croyant en nos forces, en nos libres voies.
Pourtant, le destin, d’une main sans tracas,
Réécrit nos vies, de sa douce foi.

Nous jouons des rôles, acteurs de nos jours,
Chaque action pesée par nos mains humaines.
Mais le grand Auteur, en ses vastes cours,
Redistribue les scènes incertaines.

La liberté danse, éphémère lueur,
Sous l’aile du sort, parfois capricieux.
Et dans ce ballet, nos cœurs pleins d’ardeur,
Cherchent leur chemin, défiant les cieux.

Quand la vie s’incline, sous le poids des choix,
Entre deux chemins, l’un sûr, l’autre obscur,
Nous suivons nos rêves, sans entendre la voix
Du Ciel, qui murmure : "Rien n’est si pur."

Alors, sans faillir, en cette danse étrange,
Marions le libre arbitre au destin.
Pour que chaque pas, dans ce vaste mélange,
Tisse un chemin unique, jusqu’à demain.
 

​Le poème explore le paradoxe entre le destin et le libre arbitre

Chaque couplet souligne la tension entre les plans que nous faisons (notre libre arbitre) et l'influence du destin (la volonté divine). Le refrain, "L’homme propose, Dieu dispose", répété tout au long du poème, rappelle que malgré nos efforts et nos choix, c'est finalement le destin qui décide. Les strophes illustrent comment nos actions sont souvent réécrites par une force supérieure, et bien que nous ayons l'impression de diriger nos vies, nos chemins sont influencés par le destin. Le poème conclut en suggérant que nous devons accepter cette danse entre le libre arbitre et le destin, pour tracer un chemin unique vers l'avenir.

En musique : L'homme propose, Dieu dispose




Dimanche 30 Juin 2024


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2024 - 11:43 Je suis un menteur bienveillant

Samedi 13 Juillet 2024 - 14:21 Adieu, mon cher croissant

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor | Chronique : À charge et à décharge



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 



















Revue de presse