Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








L’impass sanitaire




Par Aziz Boucetta

l_impass_sanitairebreak_time1634814810.mp3 A lire ouu à écouter en podcast :  (971.16 Ko)

On peut très certainement attendre beaucoup de ce nouveau gouvernement de compétences, mais on devra cependant le tancer sur sa communication qui, d’ores et déjà, une semaine après son investiture par les élus de la nation, montre des signes d’essoufflement… Après l’affaire Rmili et les démissions qui lui sont liées (son mari du bureau de la Ville, puis elle-même du ministère), voici surgie aujourd’hui l’affaire du vaccin devenu subitement obligatoire, au moyen du pass sanitaire.
 

Et alors, donc, que la pression Covid commençait à s’adoucir et à diminuer… alors que les honnêtes gens attendaient un assouplissement des restrictions covidiennes… alors que ces mêmes honnêtes gens s’attendaient tout au plus à un pass vaccinal obligatoire pour les activités indélicatement dites non essentielles, voilà que notre gouvernement érige la communication et le respect dû aux électeurs comme ses nouvelles activités manifestement non essentielles. On apprend ainsi, fortuitement, que les liaisons aériennes sont coupées avec l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni et puis, soudainement, un communiqué surgi de nulle part nous dit que ce document devient obligatoire, et que donc la vaccination aussi, à partir d’aujourd’hui jeudi 21 octobre.
 

Il faudra désormais pouvoir exciper de sa bonne foi en exhibant un pass vaccinal pour à peu près toutes les activités humaines : déplacements entre provinces, entrée aux cafés et restaurants, accès aux administrations publiques et privées, et au boulot… Tout, on vous dit, sauf regarder la télé à la maison ou faire le tour de son pâté de maisons. Et ainsi donc, au lieu de répondre aux aspirations de sa population à plus de libertés, le gouvernement préfère pondre un communiqué augmentant les restrictions.


Tant que nous nous faisions vacciner à un rythme honnête, tout allait bien. Mais dès que l’opération a commencé à hoqueter, voilà le naturel qui revient au triple galop ! On ferme, on interdit, on réprime et on déprime.


Alors entendons-nous, le vaccin est indispensable et la vaccination de masse est une bonne chose ! 5 milliards de doses ont été administrées et seul un nombre infime d’effets secondaires ont été rapportés. Il faut donc se faire vacciner, et globalement les Marocains sont pour. Ils ont respecté la politique de l’Etat, mais demandent du respect de leurs personnes en retour… et pour cela, il faut au préalable répondre à ces questions : Comment gérer les personnes ne pouvant recevoir le vaccin pour raisons médicales ? Comment respecter la volonté de celles refusant l’injection pour raisons personnelles ? Comment gérer les personnes ayant reçu la 1ère injection, mais pas la seconde ?, Comment gérer les encombrements dans les centres de vaccination ? Et surtout, avant tout et par-dessus tout, comment répondre à ces questions en 48 heures, entre la date de publication du communiqué et le jour de son entrée en vigueur ?


M. le Gouvernement, il est facile d’interdire, il est plus ardu d’interagir… et pourtant, c’est ce qui est demandé et même recommandé ! Dans le cas contraire, vous tombez – déjà ! – dans ce que tout le monde prédisait, à savoir une opposition de la rue, des médias et des réseaux sociaux. Une bronca contre Madame Rmili et son époux dans le Conseil communal, et ce sont les réseaux qui se soulèvent… un cumul malsain de la même Mme Rmili, et ce sont les réseaux et les médias qui montent aux créneaux… un communiqué précipité et condescendant et ce sont les réseaux, les médias et aussi la rue qui vous accablent, avec même une pétition en ligne !...


Il est vrai que ce sont MM. Laftit et Aït Taleb qui sont toujours à la manœuvre, et donc les mêmes personnes reproduisent les mêmes effets. Mais quelle est alors la valeur ajoutée de M. Akhannouch par rapport à celle de M. Elotmani ? Les citoyens qui ont voté en masse pour dégager utilement le PJD devront-ils donc se résoudre à enrager inutilement contre le RNI ? Le RNI et ses amis de la majorité sont-ils donc si peu aptes à créer une différence dans la gouvernance, avec un peu plus de respect ?... Avec un peu d’intelligence ?


Les Marocains se feront vacciner car telle est leur volonté et leur conviction, pour une écrasante majorité d’entre eux. Ne méritent-ils donc pas mieux, ainsi que l’a promis le RNI lors de sa campagne électorale ?


Par Aziz Boucetta sur https://panorapost.com




Jeudi 21 Octobre 2021


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Mai 2022 - 00:51 Cynisme et euphorie de Washington

Chroniqueurs invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.