L' inconnue Delta ou comment sortir de l'épidémie ?


Et rebelote pour le couvre-feu et les restrictions sanitaires. On reprend les mêmes mesures et on recommence . Le spectre de la vaccination obligatoire et la menace d'un reconfinement pointent à l'horizon ,que risque-t-on au juste !?



L' inconnue Delta  ou comment sortir  de l'épidémie ?
Un dernier mariage avant de mourir ! 
 
En déclarant avec fracas il y a quelques jours que les marocains devaient savoir s'ils désirent vraiment assister à une fête de Mariage si c'est pour mourir juste après , le chef du gouvernement croyait bien faire en voulant justifier l'interdiction des rassemblements alors que d'autres réunions publiques sont bien tolérées et autrement risquées .
 
Des propos avec lesquels le chef du gouvernement voudrait  se persuader  pouvoir quitter son poste avec la conscience tranquille car il aura ,selon lui , fait ce qu'il avait à faire .
Oui ,mais maintenant , sans aucune surenchère et encore moins de mauvaise foi , quelle différence y a t'il entre une fête de mariage , le souk du mouton ,une plage , un hôtel ou une piscine surpeuplés ,et un supermarché ou un train pleins à craquer !?
 
Ménager le chou et la chèvre .
 
Exit le retour des MRE , dont l'apport en devises constitue une manne financière indispensable ,et les divers services touristiques dont il fallait absolument sauver la saison pour des raisons évidentes , nous voilà avec une situation épidémiologique critique et un pic prévu pour les très prochains jours .
 
Alors qu'a fait le gouvernement pour serrer la vis ? 
 
Suite à l’aggravation de la situation sanitaire au Maroc et l’augmentation importante du nombre de cas de contamination à la Covid-19 et de décès, le gouvernement a ainsi décidé de serrer la vis en instaurant de nouvelles mesures préventives à partir du mardi 3 août 2021 à 21h00.
Ces mesures portent notamment sur l'interdiction des déplacements nocturnes au niveau national de 21h à 5h et des déplacements concernant les villes de Casablanca, Marrakech et Agadir, indique un communiqué du gouvernement.
Mais , cela sera-t-il suffisant pour endiguer la crise sanitaire avec cette vertigineuse contagion de contaminations !? 
Oui, mais auparavant alors que la situation sanitaire au Maroc se dégradait de jour en jour avec une flambée considérable des nouveaux cas de contamination au Covid-19, le gouvernement semblait  être dans l'expectative et montrait de sérieux et inquiétants signes d'hésitation et de tergiversations . Résultat: les nouveaux cas et le nombre de décès ayant augmenté à une vitesse très inquiétante et le taux d’occupation des lits de réanimation avoisinant 23%. 
 
Face à ces chiffres alarmants, le gouvernement avait  maintenu l’allégement des mesures préventives, ceci alors qu’il aurait dû prendre les devants et imposer de nouvelles restrictions .
Mais , il faut dire qu'entre le coût sanitaire des improvisations du gouvernement et le prix politique à payer , le gouvernement a certainement cherché à ménager le chou et la chèvre tout en sacrifiant certains services et activités liées à l'événementiel. 
Mais , il faut dire qu'entre le silence sournois et agaçant du ministère de la Santé qui aurait pu s'exprimer sur la nature plus agressive des nouveaux variants et le degré d'efficacité des vaccins , les circulaires du ministère de l'intérieur en direction des Walis en faveur de contrôles plus stricts , et les mesures prises par le chef du gouvernement sur la base des conclusions et recommandations du comité scientifique , on a cette étrange impression que le dilemme des pouvoirs publics face à la facture socio-économique de la crise est un casse-tête permanent , voire inextricable .
Mais ce qui est flagrant ,et navrant c'est comment le chef du gouvernement publie des démentis sur sa page Facebook comme si la Primature ne disposait pas de service de communication et de surcroît , des démentis concernant des interdictions décidées par les services de sécurité ! 
 
Une cacophonie inadmissible qui a donné le tournis aux populations en proie au doute et au manque de visibilité et de repères vu l'absence d'informations crédibles.
Effectivement, il y a quelques mois on nous assurait que la vaccination serait la clé de voûte pour retrouver une vie normale et aujourd'hui , franchement nous ne pouvons pas dire que les marocains ont énormément de certitudes à ce sujet .
 
Sommes nous en train de nous diriger vers la vaccination obligatoire au Maroc , et accessoirement si le pass vaccinal se transforme en pass sanitaire risquons nous de nous acheminer vers une société de contrôle comme ce sera le cas en France dès le 9 août .!?
Pour rappel , la France doit recevoir ce mois d' Août environ 50 millions de touristes et franchement ,  cette situation est une embrouille très intrîguante .
Une situation qui conforte les anti-vaccins et les opposants au pass-sanitaire ceci car il y a déja un fossé entre les vaccinés et les autres !
Une chose est néanmoins sûre et certaine : le coût des mesures de restrictions pour lutter contre le virus est devenu économiquement intenable pour un pays comme le Maroc !
L' inconnue Delta  et les variants qui suivront imposent une question vitale : comment sortir  de l'épidémie ?





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 3 Août 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2022 - 08:03 Le jusqu’au-boutisme comme trait d’époque

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.