L'ODJ Média




La panne d'imagination


Abstraction faite des objectifs réels d’Alger dans son hostilité au Maroc, en quoi un maillot d’une équipe sportive arborant la carte du Maroc incluant le Sahara, porterait-il atteinte à l’intégrité ou à la fierté de l’Algérie qui s’est toujours obstinée à prétendre que son implication dans cette affaire se limitait à sa conformité avec ses principes de défense du droit des peuples à l’autodétermination ?



A lire ou à écouter en podcast :


Par Naim Kamal

Sous cet angle, l’épisode qui a opposé la Renaissance Sportive de Berkane (RSB) au pouvoir algérien paraitrait presque anecdotique, s’il ne s’inscrivait dans une longue suite d’évènements qui ont commencé spectaculairement et dramatiquement avec l’expulsion de 350. 000 Marocains de l’Algérie en décembre 1975 dans la foulée de la Marche Verte.  

Dans le long cours des manœuvres algériennes, on pourrait remonter pour la énième fois, non sans lassitude, au reniement de l’accord de 1961 sur les frontières avec le gouvernement provisoire (GRPA), ou, plus récemment, de celui relatif à l’exploitation des mines de fer de Gara Jbilet.

Mais rien que pour les débuts de la décennie en cours, on est passé de l’expulsion d’agriculteurs marocains de la localité d’El Arja, dans la région frontalière, au meurtre par les garde-côtes algériens de deux jeunes franco-marocains en jet ski ; de la rupture des relations diplomatiques au non renouvellement de l’accord sur le gazoduc GME ; de l’instrumentalisation du petit fils de Mandela contre les Maroc à la CAN 2023 en Algérie, à la saisie il y a deux jours des maillots de la RSB. 

A croire qu’Alger ne sait plus quoi inventer pour épuiser la patience, jusqu’ici à toute épreuve, du Maroc.  


Du réchauffé

 

Sans être d’une égale ampleur, tous ces actes témoignent d’une hostilité devenue viscérale à l’égard du Maroc, sans que les stratèges algériens ne se rendent à l’évidence de la stérilité de leur géopolitique, et sans comprendre que tout ce qu’ils entreprennent depuis un demi-siècle pour affaiblir et isoler le royaume produit ses effets contraires.

La panne d’imagination qui a frappé le pouvoir algérien est telle qu’il est en train de faire du réchauffé avec sa nouvelle tentative de se tailler avec la Tunisie et la Libye un Maghreb à sa mesure. Sans le Maroc. 

La mémoire courte, il a juste oublié avoir déjà essayé avec la même Tunisie en concluant un traité de fraternité et de concorde, rejoint quelques mois plus tard par la Mauritanie du lieutenant-colonel Ould Haidallah. En vain. Alors même qu’Alger était alors comme un poisson dans l’eau de la guerre froide et que l’Algérie de ce jadis pouvait encore se targuer de quelque attractivité. Depuis, l’horloge algérienne n’a guère beaucoup avancé.

Bien pire. Avec l’essai en cours, le pouvoir algérien s’empêtre dans la logique des naufragés qui se prennent mutuellement pour une bouée.   

Pris, et pas seulement avec le Maroc, dans un engrenage vicieux qui lui vaut la déconsidération à l’échelle continentale et internationale, il reste prisonnier d’un récit national factice confectionné pour construire son État national. Qui, s’il a fait illusion pendant un temps - moins de trois décennies - a rapidement atteint son plafond de verre. Le monde n’a alors plus perçu de l’Algérie que l’image d’un pays pétro-gazier qui avait tous les moyens de réussir et qui a tout raté.

Il en est réduit aujourd’hui à se contempler dans le miroir peu flatteur de certains Etats pétroliers du Golfe qui lui renvoient au visage l’énormité de ses échecs. 

Rédigé par Naim Kamal sur Quid 




Mardi 23 Avril 2024


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mai 2024 - 02:36 Les chaussettes trouées de M. OUAHBI

Lundi 20 Mai 2024 - 15:54 Embrasser n’est pas tromper !

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse