Menu

La rentrée ratée du ministère de l'Education Nationale


S'il y en a un qui a complètement raté sa rentrée , c'est bien le ministre de l'Education Nationale qui , dans l'improvisation totale , a reporté la rentrée scolaire prenant au dépourvu les parents d'élèves et les établissements privés .



La rentrée ratée du ministère de l'Education Nationale

 La rentrée scolaire de toutes les incertitudes 

 

Le report de la rentrée scolaire au 1er octobre a créé une vague d'indignation et de colère de la part des parents d'élèves et des propriétaires des écoles privées. Comme à son habitude, le ministère de l'Éducation nationale a diffusé un communiqué de dernière minute annonçant ce report, sans préparation ni anticipation. L'improvisation a régné sur cette décision et beaucoup de Marocains sont  plongés dans l'incertitude et le désarroi !

N'y avait-Il pas mieux à faire !?
N'y avait-Il pas moyen de prévoir à l'avance un scénario de gestion sans risque  au lieu d'improviser à la dernière minute !? 

Même si l'évolution de la situation épidémiologique peut aller dans un sens comme dans l'autre du jour au lendemain , le ministère n'a nullement droit aux circonstances atténuantes car l'année dernière les élèves , lycéens et étudiants ont fréquenté en présentiel ,et dans une large proportion , les établissements sans être vaccinés ni eux ni leurs parents et encore moins les enseignants et le personnel des écoles et autres Instituts et universités. 
Alors qu'est ce qui a changé pour cette rentrée avec le variant delta et la vaccination des 12- 17 ans !? 
 
Aujourd'hui , la détresse est grande avec les parents qui se sont résignés à vacciner leurs progénitures même en étant peu convaincus ou peu rassurés par les éventuels effets secondaires , et surtout ceux qui refusent de se faire vacciner eux et leurs familles et qui , la mort dans l'âme , vont devoir trouver des solutions pour la scolarité et les études des enfants si les cours en distanciel sont suspendus. 
Notre pays n'a jamais fait en sorte que la vaccination soit obligatoire ni pour les adultes ni pour les enfants , mais en même temps aujourd'hui avec la prochaine adoption et entrée en vigueur du pass Vaccinal , il y a une incitation implicite et une menace  sournoise  qui force les ménages à aller se vacciner sous peine d'être soumis à un certain nombre d'interdictions .
En même temps , même en cas de vaccination de la majorité des populations il n'y a aucune garantie que l'immunité collective sera atteinte puisque les vaccins ne sont pas forcément efficaces face aux nouveaux  variants ! 
 
Scandaleuse Cacophonie .
 
Aujourd'hui , après la décision du report de la rentrée scolaire au premier octobre , les établissements privés s'accrochent à leurs frais du mois de septembre , parce qu'un commerce c'est un commerce ! 
Et puis , il y a une grande dose de mauvaise foi dans le communiqué du ministère qui exige que les frais du mois de septembre ne soient pas payés par les parents , alors qu'il y a deux ans au début de la crise sanitaire et du confinement, le même ministre déclarait qu'il n'était pas dans les compétences de son département de discuter des frais de scolarité avec les établissements privés et qu' il fallait , au mieux , changer la loi qui régit ce secteur .
Alors , si la loi a été faite pour laisser  toutes latitudes et les mains libres  au privé d'augmenter sans arrêt les frais , pourquoi le ministre de l'éducation se donne-t-il des airs et donne -t-il des ordres s'il n'a aucune compétence pour superviser et contrôler par exemple les missions étrangères !?
 
 

Le droit à l'éducation face à la contrainte vaccinale !
Le droit à l'éducation face à la contrainte vaccinale !
Dictature sanitaire et vaccinale !


Ce qui est sûr , c'est qu'une dictature sanitaire et vaccinale est en train de s'installer 
et la meilleure illustration qui soit , est le report de la rentrée scolaire et le style musclée dont a usé et abusé l'Education Nationale.
 

 Par contre , la satisfaction autour du report de la rentrée scolaire est de mise du côté du Comité Scientifique. Ainsi , le report de la rentrée scolaire permettra au Maroc d'avancer de manière considérable dans sa campagne de vaccination des élèves âgés de 12 à 17 ans, a souligné Moulay Saïd Afif, membre du comité scientifique et technique. Il s'est dit satisfait de cette décision au vu de l'importance de la vaccination de cette tranche de la population.
De même, grâce à ce report, les élèves qui ont reçu leur première dose pourront se faire administrer la deuxième dose avant de rejoindre les bancs de leurs établissements d'enseignement.

Les  avis sont cependant partagés puisque  des associations de parents d’élèves ont exprimé leur satisfaction concernant le report de la rentrée scolaire. Lors d’une rencontre avec le ministre de l’Éducation nationale, Saaïd Amzazi, des parents d’élèves ont  effectivement souligné qu’ils adhéraient à cette décision bénéfique pour leurs enfants, dans la mesure où elle permettra la poursuite de la campagne de vaccination des élèves dans de meilleures conditions. Le ministre leur a, par ailleurs, annoncé qu’ils ne paieront pas les frais de scolarité du mois de septembre 2021 puisque la rentrée scolaire a été décalée d’un mois

Sans parler des missions étrangères qui , en l'espace de 48 heures,  ont dû  se plier à la décision du report de la rentrée scolaire au premier octobre dans la précipitation et l'incompréhension totales  .
Un constat qui n’a pas d'ailleurs manqué d’interpeller l'association des parents d'élèves de ces écoles, qui a adressé une lettre aux services culturels de l’Ambassade de France à Rabat pour manifester leur regret et consternation quant au report de la date de la rentrée scolaire.! 
L’association réclame également la réouverture des établissements avec un enseignement en distanciel dans l'immédiat, à l’instar des autres missions étrangères. Elle rappelle que le report de la rentrée au 1er octobre perturbera le calendrier des examens des établissements de l'AEFE puisque les épreuves se déroulent en simultané avec la France métropolitaine. En d’autres termes, un décalage dans le suivi des programmes entre la France et le Maroc. Ce qui pourrait réduire l’égalité des chances entre les élèves. 

  Voici en gros , le tableau  d’une rentrée scolaire qui aura apporté son lot de frustrations et d'incompréhensions chez les parents et  sa part de pratiques frauduleuses de la part de certaines écoles primaires marocaines qui pour certaines , n'ont pas hésité à ouvrir clandestinement rajoutant une couche supplémentaire à l'anarchie qui règne ! 
On l'aura bien compris , la dictature sanitaire et vaccinale va fatalement produire un certain nombres de contraintes et de désordres  qu'il faudra savoir gérer avec beaucoup de prudence et d'habileté pour éviter le pire  !

Hafid FASSI FIHRI






Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 9 Septembre 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Septembre 2021 - 12:16 2 médailles d’or pour l'UM5 au Salon IWA 2021





Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html






L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site