La semaine de HFF : Le premier Mai sera chaud, un peu beaucoup !


Le premier Mai sera chaud ou presque . Ou peut-être même pas .




Le gouvernement déjà en  grosse difficulté !? 

Le premier Mai sera chaud car il survient dans une conjoncture sociale effervescente  et une situation économique délicate et qu'il serait souhaitable que nos syndicats trouvent des moyens de faire pression sur un gouvernement soutenu majoritairement par les deux chambres du Parlement .

Les syndicats auraient dû faire pression depuis plusieurs mois déjà sur le front de la hausse des prix et celui de la flambée des cours du brut , mais bon ! 

Oui , le premier Mai sera chaud avec en toile de fond la crise économique mondiale qui fait suite à la pandémie du Covid et la guerre d'Ukraine et  de très fortes pressions sur le pouvoir d’achat des Marocains qui continuent de s’intensifier. 

La flambée des prix des produits alimentaires et des carburants ayant impacté directement le niveau de vie des ménages !  

Oui , le premier Mai sera difficile pour un gouvernement qui a refusé de plafonner les prix des carburants en affirmant qu'il n'en avait tout simplement les moyens mais sans proposer d'alternatives .

En effet  , le gouvernement est en grosse difficulté car s'il a besoin de nous rappeler que l'État subventionne le blé pour le prix du pain, le sucre et le gaz, c'est qu'il est dans de très petits souliers ..

La ministre Benali , quant à elle n'a pas raté l'occasion pour souligner que le prix réel d'une butane de gaz est de 156 DH .

Oui , mais elle n'a rien inventé puisque cela se fait depuis des décennies et ce n'est pas ce gouvernement qui est derrière cette subvention . 

Et puis , tout se passe comme si les classes aisées et nanties ne profitaient pas scandaleusement et sans vergogne des subventions qui devraient bénéficier aux plus démunis en ce qui concerne les produits que cible la compensation !?

Ne rendons pas à César ce qui appartient à Dieu et ne cherchons pas à faire culpabiliser les plus défavorisés , de surcroît avec des arguments de mauvaise foi , car ce sont les plus riches qui profitent largement du gaz et de la farine subventionnés qu'il s'agisse des particuliers , ou des restaurateurs , pâtisseries et autres établissements touristiques .

Par ailleurs , s’exprimant le 13 avril devant la commission des infrastructures, de l’énergie, de l’environnement et des mines à la première chambre, la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, s’est fendue d’une appréciation de la situation du raffineur SAMIR, synonyme d’une sentence a priori sans appel :

“L’exploitation de la Samir ne peut se répercuter sur les prix des carburants que si elle renonce à la marge bénéficiaire, c’est-à-dire qu’elle vende à une marge négative, après avoir investi dans l’entretien de la raffinerie." 

Autrement dit , contrairement à ce que soutient le chef du gouvernement , la mise à mort de la Samir est consommée !

Concernant le programme d'aides contre les effets de la sécheresse , de très nombreux agriculteurs n'ont encore rien reçu et certains éleveurs ont eu droit à un sac d'orge pour 100 moutons

Maintenant , la ministre de l'économie Mme Fettah Alaoui concocte des enveloppes de soutien aux entreprises en difficulté après la guerre d'Ukraine , sauf que si les chèques sont distribués comme ce fût le cas pour les professionnels du transport, le gouvernement va rater le coche une nouvelle fois.

La ministre du tourisme , quant à elle , a raté une grosse Forsa de se faire discrète avec ce programme qui fait jaser  avec  des dizaines de millions de dh accordés à certains influenceurs . 

Un programme qui aurait dû être géré par le ministère de l'emploi .

Maintenant , il est normal certes  que des ministres sans aucune expérience politique commettent des maladresses , mais au lieu de défendre l'indéfendable en justifiant l'injustifiable avec des arguments qui ne tiennent pas la route , la moindre des choses c'est de savoir prendre la peine et le temps de se faire conseiller par des professionnels aguerris et de métier .

Oui , c'est bien d'avoir dans ce gouvernement  des profils pointus qui voudraient , peut -être car il n'est même pas sûr que ce soit vraiment le cas , gérer le pays comme une entreprise mais sans dilapidation des deniers publics en période de crise très critique ! 

Et avec un minimum de respect pour l'intérêt général , même s'il s'agit d'une notion vague et méconnue puisqu'elle n'est inscrite dans aucun texte de loi de ce pays ! 

Alors , oui Akhanouch contrairement à ce qu'il prétend , possède une baguette magique , celle de la communication et de la transparence.

Maintenant , nonobstant les influenceurs qui vont tenter de défendre certains chantiers , bien entendu contre faveurs sonnantes et trébuchantes , le chef du gouvernement devra se préparer à un déluge de critiques et d'invectives qui promettent d'être violentes , voire même agressives.

Et le premier à avoir ouvert le feu , est lui même influenceur dans son genre , et Mr Abdelilah Benkirane n'a pas ménagé le chef du gouvernement ne lui faisant aucun cadeau au cours d'une sortie mercredi dernier sur les réseaux sociaux : une véritable attaque en règle  !

Ou contre- attaque plutôt ! 

Et il faut bien reconnaître qu'il n'a rien fait pour éviter la salve de critiques et d'opprobes qui vont fatalement s'abattre sur lui. 

Et il se peut que cela ne fasse que commencer si les partis de l'opposition et l'opinion publique montent au créneau ! 

Du côté du PJD ,  déjà qu'ils ne voyaient pas d'un bon œil ce nouveau venu en politique qui est venu squatter sur leurs plate -bandes et sur leur terrain de jeu ! 

Pour beaucoup et différentes considérations , les marocains avaient accordé à ce gouvernement , le bénéfice du doute .

Sauf que le bénéfice se dilue  , et qu'il ne reste plus que des doutes .

De très gros doutes .

Par Hafid Fassi Fihri 






Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Mercredi 20 Avril 2022

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2022 - 17:13 Entends-tu rugir les lions ?

Dimanche 4 Décembre 2022 - 09:10 L’investissement sur coup de pied arrêté

Billet



Magazine créé avec Madmagz.