Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




La semaine mouvementée de HFF : Le pire reste à venir


Pénuries et flambée des prix : faut-il craindre le pire !?



Boycott ou grève de la faim ?

Oui ou non !? Faut il craindre le pire à propos de la flambée des prix et des pénuries annoncées !? Le mieux et le plus judicieux est de se préparer au pire .

Sans vouloir jouer toutefois  les oiseaux de mauvais augure ou prêter le flanc aux théories les plus alarmistes car il s'agit de bien prévenir avant de guérir ou pas une désastreuse situation sociale !
 
Alors vous êtes pour quelle résolution ? 

Faire le plein de provisions tant qu'il y en a en attendant le déluge !?

Faire votre plein d'essence, coûte que coûte, quitte à vous priver d'autres choses car vous ne pouvez plus vivre sans votre voiture ? 
Faire carrément la grève ou boycotter tous les prix hors de portée et que , de toutes les manières, vous ne pourrez plus vous payer !?

Certes, les promesses électorales n'engagent au fond que ceux qui ont bien voulu y croire avec ce gouvernement qui a promis le meilleur , mais qui nous accable avec le pire !

Si la croissance n'a jamais profité au plus grand nombre en raison de l'absence flagrante de distribution équitable des ressources et des richesses, et de mécanismes institutionnels de ruissellement pouvant fonctionner  en permanence, aujourd'hui la déflation qui sévit et la décroissance qui menace vont permettre à certains groupes de s'enrichir et de profiter de la flambée des prix. 

C'est là où l'on aurait souhaité que le gouvernement active des actions durables de soutien aux plus vulnérables, aux ménages les plus défavorisés face à la précarité ainsi que la classe moyenne, majoritairement surendettée .

Mais, jusqu'à présent l'attente s'éternise et les leviers de la fiscalité, et des diverses taxes  n'ont pas encore été mis à contribution ! 
Ce qui est de nature à susciter multiples légitimes interrogations surtout que le gouvernement avait catégoriquement refusé la piste du plafonnement des prix des carburants. 

Et si le pire est encore à venir, cela promet des jours difficiles et compliqués sur le front social.

Rapport explosif de l'AIEA sur les Assureurs !


Rapport accablant et explosif  autour des défaillances du secteur des assurances que celui pondu par l'AIEA .

Mais rassurez vous, il ne s'agit heureusement pas de l'Agence Internationale pour l'Energie Atomique.

L’Association des intermédiaires et entrepreneurs en assurances au Maroc (AIEA) a effectivement dressé un tableau sombre du secteur. 

 Une lecture du dernier rapport de l’AIEA qui détaille, en 24 pages, des «défaillances qui menacent la paix sociale».

Les grandes compagnies qui ont la main -mise sur le secteur réaliseraient des bénéfices "scandaleux" en exploitant les entrepreneurs du secteur dont beaucoup ne perçoivent pas d’indemnités ou d’incitations financières comme le stipule la loi . rapporte l’association. 

Aussi, les souscriptions de produits d’assurances se font - elles «de manière illicite et sans respect des procédures dictées par le Code des assurances»..

En attendant de voir quel usage sera réservé à ce rapport, voire même s'il y aura une suite à ces révélations accablantes et scandaleuses , il est légitime d'espérer que le ministère des finances - département de tutelle-  pourra faire le ménage au lieu de se contenter de récolter recettes, dividendes et impôts chez les Assurances.

Entre nous, les révélations de ce rapport sont trop graves pour que des investigations  ne soient pas entreprises car il n'est pas question que les Assurances soient au dessus de la loi et puissent sévir en toute impunité.

Et à propos de l'AIEA  , gare à la bombe sociale qu'il s'agit de désamorcer au plus vite .


Par Hafid Fassi Fihri 





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 7 Juin 2022

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Juillet 2022 - 16:33 Déni de réalité

Billet



Magazine créé avec Madmagz.