Menu

Lancement de Bird, l'agence de narration de Africa No Filter


Comment les médias africains abordent l'Afrique?

Africa No Filter (ANF), une organisation à but non lucratif axée sur le changement narratif, a lancé Bird, la première agence narrative africaine, optimisée pour le format mobile, conçue pour changer les récits sur et au sein du continent.



break_time500mslancement1626736792.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (784.88 Ko)

La Directrice exécutive de Africa No Filter, Moky Makura, a déclaré que l'Agence a été créée pour générer un contenu multimédia attrayant pour les médias africains, reflétant davantage le dynamisme, l'énergie et la créativité du continent.
 
"Nous avons identifié un besoin évident de plus d'histoires d'intérêt humain et de reportages pour contrecarrer le flux d’informations factuelles, souvent négatives, qui façonnent la perception que le monde a de l'Afrique et la manière dont l'Afrique se voit elle-même.
 
« La mission de Bird est de créer un portail pour ces histoires et de les rendre accessibles aux médias. Ainsi, nous avons la possibilité de toucher des millions de personnes supplémentaires avec un contenu qui rapproche le continent et qui a le pouvoir de changer les perceptions. C'est une initiative incroyablement excitante qui pourrait changer la donne en ce qui concerne notre mission".
 
Le mode de fonctionnement de Bird est similaire à celui de la plupart des agences de presse internationales, à la différence qu'elle ne facture pas ses clients médias pour l'utilisation de ses articles. Africa No Filter finance la création de contenu par le biais d'un réseau de contributeurs, que l'équipe de Bird édite et vérifie avant de les diffuser sur sa plateforme numérique pour ses clients.

Rapport : Comment les médias africains abordent l'Afrique ?

Le lancement de Bird fait suite à un rapport novateur intitulé « Comment les médias africains abordent l'Afrique », qui a révélé qu'un tiers de tous les articles sur l'Afrique publiés dans les organes d'information du continent proviennent de services d'information étrangers, souvent négatifs et chargés de conflits.
 
Au cours de la période considérée, l'AFP et la BBC ont été à l'origine d'un quart de tous les reportages sur les autres pays africains dans les médias suivis. Les agences de presse africaines ont apporté une contribution minime, selon le rapport publié en mars 2021.
 
La majeure partie (81 %) des articles analysés ont été classés dans la catégorie des "informations factuelles", c'est-à-dire des conflits et des crises provoqués par des événements, et étaient aussi largement de nature politique, tandis que 13 % des nouvelles portaient spécifiquement sur la violence politique, les troubles civils et les conflits armés.
 
Cette étude a sondé 38 rédacteurs africains et a analysé le contenu de 60 organes de presse africains dans 15 pays entre septembre et octobre 2020.
 
Bird a commencé à intégrer des créateurs de contenu et des journalistes africains qui bénéficieront d'un travail rémunéré et d'opportunités de formation.
 
"Nous cherchons à conclure plus de partenariats avec les médias et à recruter plus de créateurs de contenu et de journalistes mobiles qui sont passionnés par la présentation de personnes, de lieux et de sujets ordinaires qui mettent le continent à l'honneur.  Nous donnons la priorité aux histoires qui détournent délibérément les clichés dominants sur le continent de la pauvreté, des maladies, des conflits, de la faiblesse des dirigeants et de la corruption", a déclaré Tom Kirkwood, Directeur de Africa InSight Communications, basé à Nairobi, chargé de mettre en place les systèmes et la plate-forme Bird.






Dimanche 18 Juillet 2021

Dans la même rubrique :
< >




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html






L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site