L'ODJ Média




Le Maroc, membre du nouveau bureau de l’association mondiale de psychiatrie dynamique


Le 20eme congrès mondial de psychiatrie dynamique, qui s’est tenu pour la première fois au Maroc, vient de clôturer ses travaux avec la nomination d’un nouveau bureau qui compte deux marocains ( Dr Hachem TYAL et Dr Soukaina Bouchebti).
Ils auront la lourde tâche de préparer avec le nouveau président Dr Michel Botbol, le 21eme congrès mondiale de psychiatrie dynamique qui se déroulera à Vienne en Autriche en 2025.



Il faut rappeler que l'Association Mondiale de Psychiatrie Dynamique «  WADP » en partenariat avec  l’Association Marocaine de Psychiatrie Dynamique « MADP », l’Association Mondiale de Psychiatrie la « WPA » et l’Association Allemande de Psychanalyse la « DAP », a organisé à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Marrakech, du 16 au 20 avril 2024, le 20ème congrès mondiale de psychiatrie dynamique sur le thème : DÉFIS SOCIAUX - RESPONSABILITÉ PARTAGÉE  EN PSYCHIATRIE ET PSYCHOTHÉRAPIE

Ce congrès a été un moment rare de la psychiatrie marocaine et internationale. Il a réuni 350 congressistes dont la moitié d’étrangers venant de pas moins de 25 pays de tous les continents. 

Il y a eu pas moins de 150 communications dont le niveau scientifique n’avait rien à envier aux plus grandes manifestations internationales de l’avis de tous les participants. 

Le congrès  a eu comme objectif d’interroger les problèmes sociaux mondiaux actuels tels que la crise climatique, les pandémies, la violence qui sévit de par le monde, les crises intergénérationnelles, les problèmes migratoires, les troubles mentaux dans leurs nouvelles expressions ….  avec comme fondement la psychopathologie et comme référentiel la théorie psychanalytique, mise à l’ordre du jour dans ce qu’il est convenu de nommer l’approche psychodynamique. 

L’évènement a mis en exergue la nécessité de la promotion de la recherche interdisciplinaire et la participation active à l’évolution des idées et des concepts notamment à travers la publication d'articles scientifiques où la vision holistique chère à la psychiatrie dynamique sera mise en avant.

Cette vision met ainsi au centre des débats concernant le malade mental, la « personne » toute entière, dans ses interactions avec son environnement immédiat et élargi, et non pas le dysfonctionnement de synapses d’un cerveau supposé malade.
L’humain devient ainsi ce qui meut la prise en charge des personnes en souffrance psychique, ce qui est essentiel en psychiatrie … et pas seulement. 

Le congrès a été également l’occasion du renouvellement du Bureau exécutif de la WADP qui a vu l’élection du Pr Michel Botbol de France, qui est né et qui a grandi à Fez au Maroc, au poste de Président, du Dr Hachem Tyal de Casablanca  au poste de Vice-Président et du Dr Soukaina Bouchebti de Casablanca aussi au poste de trésorière ce qui honore notre pays. 

La clôture enfin a été le moment, d’une part,  de l’annonce de la prochaine édition du congrès mondial de la WADP qui aura lieu à Vienne et du prochain congrès de la MADP qui aura lieu, pour sa 4ème édition à Rabat.

D’autre part, il a été annoncé le lancement imminent, vraisemblablement à la rentrée universitaire prochaine, du DIU de psychopathologie porté par la MADP auprès de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca et du Centre Psychiatrique Universitaire de Ibnou Rochd de Casablanca.

La psychiatrie dynamique, c'est quoi ?

La psychiatrie dynamique, souvent appelée psychothérapie psychodynamique ou psychanalyse, est une approche de la psychiatrie qui se concentre sur la compréhension des processus psychologiques inconscients. Elle s'appuie sur les théories et méthodes développées initialement par Sigmund Freud et d'autres psychiatres qui ont suivi.

Voici quelques principes clés de la psychiatrie dynamique :

Inconscient : Cette approche part du principe que beaucoup de nos pensées, sentiments et comportements sont influencés par des parties de notre esprit dont nous ne sommes pas conscients.

Conflits internes : La psychiatrie dynamique explore les conflits internes et les luttes internes qui peuvent affecter le bien-être mental d'une personne. Elle cherche à comprendre comment ces conflits influencent le comportement actuel.

Transfert : Le transfert est un concept important en psychiatrie dynamique, où les patients projettent des sentiments ou des attitudes qu'ils ont envers des figures importantes de leur passé sur le thérapeute. Ce phénomène est utilisé par le thérapeute pour mieux comprendre les problèmes du patient.

Résistance : La résistance se réfère à l'inclination du patient à éviter ou à résister à discuter ou à penser à certains sujets qui sont douloureux ou embarrassants. La reconnaissance et l'interprétation de la résistance sont cruciales dans cette approche thérapeutique.

Interprétation : Les thérapeutes utilisent l'interprétation pour aider les patients à prendre conscience de leurs conflits inconscients et à comprendre mieux leurs émotions et comportements.

NDLR



Mardi 30 Avril 2024


Dans la même rubrique :
< >

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse