Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Le Prix Ibn Battuta de littérature de voyage fête sa 20e édition au Siel


Parallèlement au lever de rideau de la vingtième session du Prix Ibn Battouta de littérature de voyage, dans le cadre des activités du Salon international de l'édition et du livre de Rabat, une nouvelle perspective s'est ouverte dans la continuité de ce prix, en annonçant l'organisation d'activités culturelles pour mieux mettre en lumière la biographie du célèbre voyageur marocain.



A l'issue de la cérémonie de remise du Prix Ibn Battuta de littérature de voyage, Mahdi Bensaid, ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, a annoncé qu'une réflexion est en cours pour organiser une journée internationale autour d’Ibn Battuta dans sa ville natale de Tanger, en afin de consacrer son image iconique.

Le ministre a déclaré que l'accueil du Salon international de l'édition et du livre Prix Ibn Battuta, après son lancement dans la capitale, Rabat depuis 2003, à l'occasion de son couronnement en tant que capitale de la culture arabe, est une expression de gratitude envers le grand voyageur marocain, qui a présenté une merveilleuse image du Maroc en Afrique et dans le monde, notant que celui-ci a fait le tour du monde dans un voyage qui a duré plus de vingt-sept ans, et devenu une véritable icône pour l’humanité.

Le poète syrien Nouri al-Jarrah, dans son discours de circonstance, a mis en valeur le prix Ibn Battuta pour la littérature de voyage, soulignant que la production littéraire dans ce domaine était limitée, mais connaît maintenant une évolution en termes de nombre et de qualité des textes, « qui reflète la préoccupation des Arabes, à l’est comme à l’ouest, en voyageant vers l'autre, le rechercher, le questionner et se découvrir à travers la découverte de cet autre ».



Il a ajouté que le Maroc "était un tremplin et une patrie pour la littérature de voyage, car il est l'initiateur du voyage vers l'est et aussi d'autres expériences humaines", notant que la littérature de voyage "a engendré le cheikh des voyageurs, Shams al-Din al -Tanji, dit Ibn Battuta."

Le Prix Ibn Battuta de littérature de voyage, poursuit Al-Jarrah, « a permis de combler la grande lacune constatée au niveau des textes de littérature du voyage. Il comprend les travaux qui ont été achevés sous la tente du Cheikh des voyageurs arabe Ibn Battuta.


Abderrahmane Bsissou, diplomate et homme de lettres palestinien membre du jury, a exprimé son espoir que le Maroc continue d'élargir la portée de l'héritage d'Ibn Battuta, "dont nous rêvons que sa voile nous montrera le chemin, et son navire est celui qui nous transporte dans toutes les directions », ajoutant : Nous attendons du Maroc qu'il soit le constructeur de ce navire, et nous invitons les passagers à l'embarquer dans toutes les directions.


Bsissou a décrit le voyageur marocain Ibn Battuta comme "le grand fondateur qui a guidé l'ensemble de l'humanité vers les chemins de l'aventure, de la découverte et de la découverte, et le oud louable est toujours avec des économies oubliées que l'on trouve rarement sauf à travers des voyages comme ceux qu'il a pris."

Le prix Ibn Battuta pour la littérature de voyage dans la section « voyages réalisés » est allé à Issa Odeh Marhouma de Jordanie et Muhammad Ainak du Maroc. Alors que le prix a été remporté dans la section études, Hafez Qassem Saleh Sadiq du Yémen, et dans la section des récits de voyage traduits, Naima Al-Hosani et Hadi Abdullah Al-Tai des Émirats.


Lina Hoyan Al-Hassan de Syrie et Ammar Ali Hassan d'Egypte ont décroché le prix Ibn Battuta de littérature de voyage dans la section « voyage contemporain », et la section « carnet de voyage » a été décernée à Ahmed Saeed Najm de Palestine.

Dans la section « journaux traduits », Youssef Waqas de Syrie, Ayman Hassan de Tunisie ont obtenu le prix. Pour la section « reportages de voyage » le prix a été décerné à Zahia Mansour d'Algérie, Ahmed Zakaria d'Égypte et Malak Deniz Ozdemir de Turquie ont remporté le prix de la section « traducteur reportages de voyage ».
Lundi 6 Juin 2022


Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.