L'ODJ Média



Le Raja , otage des réseaux sociaux .


Rédigé par le Vendredi 4 Mars 2022

C'est désormais une tradition de la maison chez les Verts et il faut croire qu'au Raja l'histoire est un éternel recommencement !



Le Raja , otage des réseaux sociaux .

Une fois n'est pas coutume !

Il suffit que le ton monte dans les réseaux sociaux  et que les fans fassent pression pour que les dirigeants du Raja cèdent et limogent l' entraîneur ! 

Le comité du Raja s'est séparé , dans la précipitation et sous couvert de vote  démocratique d'une majorité des adhérents , de son entraîneur belge Marc Wilmots lundi 21 février .
Pourquoi cette précipitation alors que le Raja avait réussi deux victoires de suite en Champions League dont la dernière en Algérie contre l'Entente de Sétif ? 
Pourquoi ce limogeage qui va coûter très cher au club alors que le belge n'était en poste que depuis trois mois !? 
Les dirigeants du grand club Casablancais donnent cette impression de céder à l'improvisation totale et de recruter pour un oui et limoger pour un non ! 
Oui , pourquoi avoir limogé le Tunisien Chabbi avec qui le Raja avait remporté l'an dernier la Coupe arabe et la Coupe de la CAF !? 
Et on peut pousser le raisonnement encore plus loin car l'on ne comprend pas pourquoi le Raja avait également remercié de manière pas très élégante Jamal Sellami qui avait réussi de très belles choses en remportant la Botola et en qualifiant les Verts en finales des coupes arabe et de la CAF !? 
Le point commun entre ces limogeages , c'est qu'à chaque fois que les réseaux sociaux grondent et montent au créneau , le comité du Raja choisit la solution de facilité afin d'échapper à la pression de millions de fans qui ne peuvent toujours pas exprimer leur mécontentement depuis les gradins .
A l'instar des autres clubs de la Botola Pro , le Raja se trouve dans une situation financière désastreuse malgré les jolis pactoles remportés avec la cagnotte des compétitions africaines et arabe .
Les Verts ont même dû se séparer de leurs meilleurs joueurs , vedettes et pièces maîtresses que sont les Rahimi , Malongo , Hafidi et Benhalib sans oublier Banoun transféré au National du Caire . 
Et même le meilleur entraîneur du monde ne dispose pas de baguette magique pour produire un volume et un niveau de jeu dignes du standing qui devrait être celui du Raja ,il est bien vrai.
Aussi , au lieu de faire sauter à chaque fois l'entraîneur tel un vulgaire fusible avec des millions de DH perdus dans la résiliation de contrat , le Raja devrait se moderniser davantage avec des structures professionnelles .
Et surtout , cesser de céder à la pression de la "Rue " et celle des adhérents qui prennent en otage le club  .

Par Hafid Fassi Fihri





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 4 Mars 2022

Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | Quartier libre | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.





























Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala
Menu collant à droite de la page