Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Le danger de l'anéantissement démographique et sa relation avec l'influence mondiale


Les pays du vieux continent se sont réveillés du choc violent causé par la crise sanitaire mondiale représentée par la pandémie, à de nombreux faits extraits des leçons des deux années de vaches maigres que l'humanité a connues, en raison d'un virus invisible qui suscite encore les préoccupations de l'ensemble de la communauté internationale, alertant sur la possibilité de son retour à nouveau à travers la poursuite de la propagation de nombreuses souches, l'esprit humain est incapable de comprendre les raisons de toute cette force que possède le virus.


Abdallah Bekkali / alalam.ma



Certes, la réalité démographique a été l'un des faits les plus importants qui ont poussé la crise sanitaire mondiale au premier plan de l'attention, car les grands pays qui vantaient la force et la solidité de leurs infrastructures de santé n'ont pas été en mesure de répondre aux besoins urgents sur lesquels repose la vie d’un segment important de la population en dépendait, représenté par les personnes âgées.

On sait que le virus a trouvé son bon terrain chez les personnes qui souffrent de fragilité sociale ou de faible immunité, ou les deux, et ce sont les facteurs les plus importants qui ont permis au virus de se propager comme une traînée de poudre, notamment parmi les personnes âgées, ce qui a imposé une attention particulière et exceptionnelle à cette frange de citoyens, ceux dont la vie dépendait à un certain moment des services publics que les gouvernements de leurs pays doivent fournir, alors que des centaines de milliers d'entre eux ont dû affronter individuellement la férocité du virus puissant et mortel en l'absence de tout soutien des autorités de santé publique compétentes.

Le problème est que laisser ces personnes affronter seules leur sort n'était pas une décision volontaire des autorités responsables, d'autant qu'il s'agissait d'un phénomène catastrophique inévitable du fait de l'incapacité des infrastructures sanitaires à répondre à des besoins urgents d'une ampleur que ces autorités ne s'attendaient pas.

D'une part, il a été confirmé que les efforts considérables, énormes et coûteux déployés par les gouvernements de nombreux pays puissants pour parvenir à une véritable prise en charge sociale des personnes âgées n'étaient pas suffisants pour parvenir à une sécurité sanitaire générale, mais ils ne s'inscrivaient pas dans le cadre d'une structure sanitaire forte et solide capable de faire face à des crises réelles majeures qui continuent de se produire à chaque instant.

Tout cela peut rester moins important que le problème principal que la pandémie a aggravé par son ampleur, car cette catégorie de citoyens âgés que les gouvernements ont abandonné en nombres importants en temps de crise, et qui continuent d'augmenter la valeur du coût financier de leur jouissance des soins sociaux, bien que relatif, leur nombre augmente à un rythme rapide, ce qui signifie que l'obsession de prendre soin de ces personnes en temps normal et en temps d'urgence va augmenter.

Les statistiques disponibles jusqu'à la fin de l'année dernière révèlent que le pourcentage de citoyens des pays européens âgés de plus de soixante-dix ans passera de 13,4 % actuellement à environ 21 % d'ici 2045, et atteindra 36 % d'ici 2050, et certains spécialistes vont loin à cet égard, en disant que d'ici 2050, le nombre de citoyens qui auront plus de 60 ans sera supérieur au nombre d'enfants, et que jusqu'en 1950, le nombre de citoyens âgés de plus de 65 ans dans les pays d’Europe ne dépassait pas 12 % de la population totale.

Cela est dû à de nombreux facteurs, dont le plus important est le taux élevé d'espérance de vie qui a dépassé le plafond de 78 ans dans certains pays européens, et les faibles taux de natalité à des niveaux record.

Et si ces faits et données apparaissent comme des titres importants pour le développement des sciences médicales et l'élévation du niveau de vie et de la prospérité dans ces pays, alors dans cette grâce, il y a une damnation qui n'a pas moins de poids ou d'influence, parce que la bénédiction de parvenir à la prospérité de la population se transforme en même temps en une malédiction qui provoque de profonds déséquilibres structurels dans la pyramide démographique et dans l'équilibre social.

Des taux de vie élevés et des taux de natalité faibles signifient un déséquilibre progressif entre les groupes d'âge au sein de chaque société, ce qui entraîne une diminution du nombre de groupes actifs en âge productif qui génèrent des revenus pour l'État qui lui permettent de couvrir les coûts de couverture et de protection sociale des personnes âgées, ce qui signifie une incapacité continue à répondre à la demande croissante et une crise financière croissante inapte à répondre aux besoins des personnes âgées. Dans ce contexte de c’est ce que l'on pourrait appeler le vieillissement des sociétés.

Loin des enjeux et problèmes majeurs et insolubles causés par ces transformations profondes de la structure humaine et le danger de leurs effets profonds dans les pays qui représentent de grandes puissances économiques et dominent l'économie mondiale, ce qui donne dès aujourd'hui une légitimité à parler de la carte d'influence mondiale à l'avenir en lien avec ces variables démographiques, et si ces pays perdront leur puissance économique et l'influence résultant de cette puissance en raison du danger d'anéantissement démographique qui les menace.

Laissons ces préoccupations majeures que personne n'a même de simples brouillons de réponses aux questions brûlantes que vous posez, pour revenir aux grandes et inquiétantes préoccupations que la pandémie de Corona a soulevées concernant la capacité de développement scientifique et sanitaire atteint par de nombreux pays européens et d'autres dans le reste du monde, dont ils chantent Par ses peuples en tant qu'adresses de premier plan pour atteindre les taux les plus élevés de prospérité et de confort dans la vie, en suivant les besoins de larges segments de sa population, en particulier en période de crise d'urgence ?

Tout en rappelant qu'il est établi que les crises majeures auxquelles le monde est confronté sont devenues par nature des crises d'urgence liées aux domaines biologique, bactériologique, nucléaire et autres scientifiques, car personne, y compris les scientifiques et les spécialistes, ne peut affirmer aujourd'hui ou demain, que la recherche et le travail dans tous ces domaines scientifiques pointus, soit exempts de risques et d'erreurs, et même de mauvaises intentions pour épargner au monde un cauchemar si catastrophique qu'il a vécu pendant deux années entières, et craint toujours ce qui pourrait en résulter.



Lundi 21 Mars 2022

Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur

Chroniqueurs invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.