Menu

Le livre à la merci du Covid, c'est une chaîne affaiblie et un secteur dans l'expectative




Article à écouter en podcast

5f69ca2c612021_11294918.mp3 Podcast  (5.07 Mo)

 

Le livre à la merci du Coronavirus, c'est une chaîne affaiblie et un secteur dans l'expectative
 
«Catastrophique !», ainsi est qualifiée cette période par le président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc , Abdelkader Retnani, également vice-président de la Fédération des industries culturelles et créatives qui regroupe libraires, éditeurs, imprimeurs et lecteurs. La reprise timide de juillet et août, après la levée du confinement, a fait qu'en moyenne, et à ce jour, les libraires et les éditeurs ont perdu jusqu'à 70% de leurs chiffres d'affaires par rapport à 2019, a-t-il confié à la MAP. En février 2020, les éditeurs ont produit des livres à l’occasion du Salon international de l’édition et du livre , mais la crise du Covid-19 s’est installée, suivie par la fermeture des points de vente. Les éditeurs se sont donc retrouvés avec «une production importante non distribuée sur les bras», même si certains libraires ont maintenu des services de livraison lors du confinement, a rappelé M. Retnani.

Selon lui, la culture devrait être pensée «de manière transversale et pas uniquement comme étant liée à un seul ministère», appelant à une création d’une «chaîne de solidarité qui comprendrait les éditeurs, les institutionnels et la société civile».
 

Rédigé par Sofia El Aouni - Map le Vendredi 18 Septembre 2020 sur www.lopinion.ma  

Mardi 15 Décembre 2020

Rédigé par Rokia Dhibat le Mardi 15 Décembre 2020


Dans la même rubrique :
< >



Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté