L'ODJ Média




Le temps quantique auquel, je n'ai rien compris !


Dans l’illusion du temps, je me perds, je me noie,
Un mirage éternel, où l’instant m’abandonne,
Spectateur impuissant, je cherche, je crois,
Mais l’univers figé me rappelle à la donne.

Les heures se dérobent, les jours se confondent,
Dans ce labyrinthe où tout semble immuable,
Je marche solitaire, mon esprit vagabonde,
Cherchant la vérité dans ce monde impalpable.



Par Adnane Benchakroun

À l’aube des mondes, quand l’univers s’éveille,
Le temps ne serait-il qu’un mirage, un rêve immuable,
Pour l’observateur distant, l’instant se fige et veille,
Dans le tissu quantique, l’éphémère est durable.

Les physiciens modernes, explorateurs des cieux,
Voient l’intrication régir le flux des heures,
Une horloge quantique dans l’immense pieux,
Marque des rythmes invisibles, cachés des douleurs.

Au-delà des voiles du réel, le temps se fond,
Illusion d’une danse, mystère cosmique,
Les aimants enchevêtrés, oscillateurs en rond,
Dévoilent la vérité d’un instant ironique.

La relativité lie espace et temps en un,
Dans le tissu gravitationnel des astres,
Mais l’observateur quantique, hors du chemin commun,
Perçoit l’univers statique, sans désastres.

De nos souvenirs éphémères, l’écoulement,
Est la trace d’un enchevêtrement subtil,
Une montre photonique, témoin d’un firmament,
Changeante dans son règne, pour l’œil immobile.

Les chercheurs d’Italie, dans leur quête infinie,
Proposent un pont entre classique et quantique,
Un modèle harmonieux, une poésie bénie,
Où le temps n’est plus qu’un artefact scientifique.

Dans l’immensité du cosmos, cette énigme persiste,
Le temps, illusion divine, essence cachée,
Pour nous, il s’étire, court, nous trahit, nous piste,
Mais hors de notre dimension, il semble figé.

Ainsi, dans l’écrin de l’espace-temps tissé,
Nous vivons, acteurs d’une trame éternelle,
Les heures, les jours, par l’intrication glissés,
Forment une danse quantique, une ronde fidèle.

Pour l’œil extérieur, tout est calme, tout est paix,
Le chaos des moments, la fureur des secondes,
Se dissipe en un murmure, un silence parfait,
Où le temps n’a plus prise, où l’illusion s’effondre.

L’univers, dès ses débuts, était immobile,
Sans l’enchevêtrement, sans ce flux, cette flamme,
Et c’est dans ce regard, d’un point si fragile,
Que naît l’apparence du temps, cette étrange trame.

Mais notre perception, profonde et humaine,
Ne voit que les mailles d’un filet temporel,
Où chaque instant vécu, chaque joie, chaque peine,
N’est qu’un reflet quantique, un soupir éternel.

Ainsi, contemplons le mystère du temps,
Avec humilité, face à l’infini,
Et cherchons la beauté dans cet enchevêtrement,
Où l’illusion se mêle à notre esprit uni.

Ce poème parle de temps, illusion, univers, intrication, quantique, relativité, observateur, espace-temps, cosmos, réalité

Dernier mot de l'auteur : Désolé je n'ai rien compris, j'ai probablement atteint mon niveau d'incompétence : les scientifiques prétendent que le temps ne serait qu'une illusion due à l’enchevêtrement quantique et du point de vue d’un observateur extérieur à notre univers, le temps serait ainsi immuable et statique…



Lundi 3 Juin 2024


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2024 - 11:43 Je suis un menteur bienveillant

Samedi 13 Juillet 2024 - 14:21 Adieu, mon cher croissant

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor | Chronique : À charge et à décharge



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 



















Revue de presse