L'ODJ Média




Lumières perdues de la paix, pleurent la guerre future


Dans les ombres de la cité, la paix s'évanouit,
Nos cœurs endoloris subissent le poids cruel du temps.
Au milieu des avenues désertées, nous errons,
Perdus, cherchant une lumière dans l'obscurité de nos peurs.

Oh, que dans nos âmes sombres s'allume une lueur fragile,
Pour chasser cette brume qui nous sculpte dans la douleur.
Que la paix, apaisante, soigne nos blessures profondes,
Sur nos chemins érodés, dans nos villes pleurant en silence.



Par Adnane Benchakroun

Dans un monde d'ombre, où la peur de la guerre,
Plane telle une sombre nuée depuis l'ère
De la Guerre Froide, et s'inscrit en nos âmes,
Un désir secret de briser enfin nos drames.

Cette tension grave, qui naît de notre sein,
Trouve dans notre cœur un théâtre incertain
Où désirs de paix et craintes se confrontent,
Se mêlent, et dans une lutte amère affrontent.

Oui, la paix qu'on croit exister hors de nous,
S'ancre en vérité dans les replis les plus doux
De l'esprit humain ; là où germe le conflit
Interne, reflété dans le monde qui nous fuit.

Les nations, telles des géants fatigués,
Projettent leurs peurs, leurs espoirs désagrégés
Sur la scène du monde, en guerres incessantes,
Des conflits nucléaires aux crises brûlantes.

Ces turmoils que nous voyons, vaste échiquier,
Sont des miroirs de nos luttes, de notre entier.
Guerres économiques, ambitions politiques,
Témoignent des désirs de cœurs trop conflictuels.

Il est temps d'éveiller la conscience des âmes,
De travailler nos peurs, nos désirs enflammés,
Car sans ce labeur intime, tout est vain :
La paix ne saurait fleurir sur ce chemin.

Utiliser la guerre, stratégie éphémère,
Pour résoudre problèmes, est un acte sévère
Qui ne fait qu'exacerber notre douleur,
Et retarde l'avènement de notre bonheur.

Une transformation s'impose, démocratique,
Pour endiguer cette montée de l'antique
Violence ; un changement qui part du dedans,
De chaque âme luttant, son propre tyran.

Construire une paix qui commence en soi-même,
Résoudre les conflits que notre cœur sème,
Est le premier pas vers une harmonie vraie,
Qui, de l'individu, au monde entier s'essaie.

La paix durable, un rêve lointain et pur,
Dépend de notre lutte intime, soyez sûrs.
Tant que nous portons en nous des peurs, des luttes,
Le monde ne connaîtra pas de paix absolue.

Que chaque être donc en son cœur trouve la clé
De cette paix rêvée, et puisse, enfin, porter
Un changement radical, profond et sincère,
Pour que notre terre soit moins éphémère.

Ainsi, cultivons tous une paix personnelle,
Dans le calme intérieur, source essentielle
D'une paix mondiale, profonde et durable,
Pour que notre futur devienne envisageable.

Ce poème parle de paix, cœurs, douleur, ombres, cité, solitude, lumière, blessures, errance, obscurité


Feuilleter le premier recueil de poèmes de l'auteur


Feuilleter le second recueil de poèmes de l'auteur


Feuilleter le troisième recueil de poèmes de l'auteur




Lundi 22 Avril 2024


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Mai 2024 - 17:05 Ssi Allal Rahimahou Allah…

Vendredi 24 Mai 2024 - 02:44 Tribune

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse