Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Madame la ministre, Nadia Fattah Alaoui , êtes-vous plutôt Harira ou sushis ?


Madame la ministre de l'économie recommandait aux marocains une cure d'austérité à la veille du mois sacré . Rationaliser les dépenses , oui d'accord mais c'est depuis le cas depuis longtemps pour beaucoup !



 En avant toute !
 
Dans la vie ,ou plutôt dans ce pays il y a ceux qui vous donnent des conseils sachant parfaitement que vous ne les suivrez pas , soit car vous n'en avez ni les moyens et encore moins l'envie , soit parce que justement vous n'en ferez qu'à votre tête en adoptant l'attitude contraire ..

Dieu juge les intentions parait-il , sauf que l'enfer est pavé de bonnes intentions..

Madame la ministre , si vous lisiez plus souvent les notes de conjoncture du HCP , l'indice du coût de la vie ou les résultats du dernier recensement , vous seriez déjà au courant que beaucoup de marocains ont déjà adopté l'austérité à l'insu de leur plein gré car ils n'ont plus les moyens et se privent de beaucoup de choses . 

Et encore plus depuis la crise sanitaire qui a révélé une grosse précarité sociale et une vulnérabilité économique déchirante pour ceux qui sont condamnés à gagner leur vie au jour le jour..

Il paraît que le tact est l'élégance ou la prudence de savoir jusqu'où il ne faut pas aller trop loin ..

En effet , cette austérité n'est-elle pas la goutte qui risque de faire déborder le vase de la gronde sociale !?

Et à qui sont adressées ces recommandations de rationaliser les dépenses : aux nantis qui ont trois ou quatre 4/4 , aux fonctionnaires surendettés dont les fins de mois sont à peine supportables , ou à ceux qui subsistent pour survivre avec tout ce qu'ils peuvent se mettre sous la dent !?


Loin de tout populisme ou misérabilisme , car là n'est point le sujet , certains pensent que madame la ministre ainsi que tous les membres du gouvernement et autres entreprises publiques devraient donner l'exemple en adoptant une attitude exemplaire justement avec mesures d'austérité et de restrictions dans le train de vie assez budgétivore de l'administration ! 


Moins de bureaux d'études et de Conseils , moins de frais inappropriés et surtout,  avec la folle flambée des prix à la pompe , moins de bons d'essence !

A ce sujet , le peuple trouve indécentes et inadmissibles les largesses et autres faveurs que s'accordent les membres des deux chambres du parlement .

Oui , n'ayons pas peur de le dire , les élus de la Nation coûtent trop cher au budget de l'État et leur train de vie n'a rien à voir avec celui du peuple ..

Moi , j'ose croire en la bonne foi de madame la ministre qui doit sûrement avoir anticipé en prévision des pénuries annoncées et de la famine qui menace .
Faut-il en arriver à prevoir le pire pour se préparer à des jours encore plus difficiles !


Ce qui fait mal au cœur , c'est que chaque Ramadan de très nombreux marocains disent ne plus pouvoir préparer leur Harira pour la rupture du jeûne et pas seulement du fait du prix de la tomate . 

Tous les marocains n'ont pas les moyens de déguster des sushis , n'ont pas le loisir de manger ce qu'ils veulent mais ne consomment que ce qu'ils peuvent se permettre ! 

A défaut de mécanismes  institutionnels de  solidarité fonctionnant en permanence , en absence de ruissellement , la précarité économique rode et la vulnérabilité sociale hape des centaines de milliers de personnes fragilisées par la conjoncture. 

Au ministère des finances et de l'économie , on devrait savoir pourtant qu'on ne construit jamais une économie forte avec une  société en ruines ! 

Le gouvernement Akhanouch a catégoriquement refusé de plafonner les prix des carburants , mais n'oubliez pas madame la ministre que le smig est plafonné , les salaires sont plafonnés  et ainsi le pouvoir d'achat est donc parfaitement paralysé et agressé de toutes parts . 

Parler de pouvoir d'achat , c'est juste à titre indicatif car ce dernier n'a plus de pouvoir que de nom ! 

Et pourtant , on est bien loin du plafond des promesses électorales du chef du gouvernement , n'en déplaise à la conjoncture économique qui sévit dans le monde et qui ne pourra pas servir infiniment de prétexte ou d'alibi .

Oui , si le Maroc est désormais en guerre contre la sécheresse , la flambée des cours et autres calamités qui n'en finissent plus serrons- nous la ceinture tous ensemble et souffrons ensemble : là il n'y aura aucun problème car les marocains ont l'habitude de tous les sacrifices ! 

Mais , nom de Dieu ne faisons pas la guerre aux pauvres car il faudrait surtout ,ne pas oublier de lutter contre la grande pauvreté ancienne ou celle qui arrive à grands pas ! 

Alors , madame la ministre Harira ou sushis ?


Par Hafid Fassi Fihri





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Dimanche 3 Avril 2022

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Août 2022 - 06:45 De la lucidité à l’action

Billet



Magazine créé avec Madmagz.