Madjid Comedy Club : Tebboune mouille le maillot afin de défendre les victimes du Maroc


Vendredi 26 novembre 2021, la télévision publique algérienne a diffusé une nouvelle interview du président Abdelmadjid Tebboune. Dans cette sortie médiatique, il évoque un complot visant les Fennecs de Belmadi qui est orchestré par… le Royaume Marocain.



Une fois par mois en Algérie, c’est à peu près la même histoire. Finie la crise, oublié le chômage, enterrées les réformes douloureuses, c’est l’heure de l’entretien périodique accordé par le président Abdelmadjid Tebboune aux représentants de la presse de son pays. 


Les sorties médiatiques de ce chef d’État ressemblent à un vieux disque rayé, entrecoupé par des inspirations profondes d’une chanteur en manque de souffle. Annonce-t-il des décisions qui changent le quotidien de son peuple? Pointe-il du doigt les problèmes qui gangrènent son pays? NON !


Quand il ne fait pas son Abdelmadjid Comedy Club, comme lorsqu’il annonçait que le premier président des États-Unis George Washington, mort le 14 décembre 1799, livrait des armes à l’émir Abdelkader, né le 6 septembre 1808, ou menace son peuple de la peine de mort pour un banal commerce de pommes de terre, le président algérien s’adonne à son hobby favori, dû probablement à une pathologie largement partagée par les chibanis qui tiennent les rênes de l’appareil militaro-politique: accuser  le Maroc d’être derrière tous les maux dont souffre l’Algérie.


Vendredi 26 novembre 2021, Tebboune a fait dans la retenue par rapport au Maroc. Les journalistes ont visiblement reçu des directives pour ne pas poser des questions sur le Royaume. Mais si le mot Maroc n’a été cité qu’une seule fois par Tebboune, il a toutefois traversé de bout en bout ses logorrhées sur une Algérie, objet de toutes les jalousies et qui se distingue par des qualités rarissimes de son voisinage.


Chaque sortie du président algérien se caractérise par des séquences burlesques. Aujourd’hui, c’est le football qui nous a valu des exploits inédits du commentateur Tebboune. Ce dernier a apporté un soutien ferme à l’équipe nationale algérienne de football et à son sélectionneur, Djamel Belmadi, victime d’un complot qui “vient de là-bas”.  Le geste ample de la main tebbounienne qui accompagne le “là-bas” pointe un doigt accusateur vers le voisin de l’ouest.


Selon Tebboune, certains “essaient de la casser” en cherchant à “atteindre le moral de Belmadi”: Il y a quelques éléments internes, mais tout vient de là-bas, (en pointant du doigt le Maroc sans le citer). Leurs sites sont mobilisés pour créer des problèmes à l’Algérie par tous les moyens”. 


Après les feux de forêts en Kabylie, le meurtre abject de Djamel Bensmaïl, la hausse des prix, les coupures d’eau… Voilà que le Maroc est à nouveau désigné comme le responsable de l’état désastreux des pelouses des stades algériens qui ont provoqué l’ire du sélectionneur des Fennecs.


Président Tebboune, le Royaume a certes de beaux stades aux normes internationales qui peuvent accueillir des dizaines de matchs en quelques jours, mais il n’a aucun pouvoir pour dégrader la pelouse du terrain Mustapha Tchaker de Blida qui avait des airs de champ de patates durant les matchs des hommes de Belmadi lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022.


Djamel Belmadi, le capitaine, Riyad Mahrez, et le meilleur buteur de l’histoire des Verts, Islam Slimani, véritables légendes vivantes pour le peuple algérien, ont d’ailleurs été les premiers à pousser un coup de gueule en voyant l’état de la pelouse de Tchaker. 


Président Tebboune, mouiller le maillot pour son équipe est un devoir, c’est même sexy, mais il ne faut pas trop tirer sur la corde marocaine pour faire diversion à tous les malheurs de l’Algérie. En vous aventurant sur le terrain du football, vous risquez de vous confronter à un public prompt à siffler les mauvais joueurs. Et le public algérien saura reconnaître dans cette énième victimisation que vous êtes un piètre joueur et un très mauvais perdant.
 






Salma Labtar
Journaliste junior à lodj.ma, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur
Samedi 27 Novembre 2021

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2022 - 14:46 Joe Biden et les gaz à effet de guerre ..

Mercredi 30 Novembre 2022 - 09:11 La gastronomie, « soft power » du Maroc

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.