L'ODJ Média




Mais qu’est-ce qui se passe donc dans la tête de Macron ?


Depuis quelques temps, Emmanuel Macron s’impose dans toutes nos discussions avec des amis français. Tous sont unanimes que le Président de la République est en train de détruire la France, cette France qui ne ressemble plus à la leur. Amertume, frustration, impuissance et haine sont les mots qui reviennent toujours dès qu’il s’agit de Macron.



Écouter le podcast de cet article :


Par Souad Mekkaoui

Des millions de français ne supportent plus la façon dont la France est dirigée par ce président qui est dans un autre univers que celui de ses prédécesseurs et dont la seule obsession est d’occuper la scène quitte à collectionner les maladresses. Pourtant, on se rappelle tous de ses débuts en fanfare mais ses perspectives étaient à court terme.

Rarement dans l’histoire de la Ve République, un président, à son arrivée à l’Élysée, n’avait suscité autant d’espoir dans le monde avant que son image à l’étranger ne soit ternie par la mobilisation des gilets jaunes. Depuis, la politique étrangère de Macron déçoit à tel point qu’on dirait qu’il a l’art de fâcher tout le monde tant et si bien qu’analystes et observateurs commencent à s’interroger sérieusement sur son état de santé mental.

Janvier 2023, le Maroc décide de mettre fin aux fonctions d’ambassadeur de Mohamed Benchaaboun auprès de la République française suite aux Instructions royales.

Mais aujourd’hui et aussi hallucinant que cela puisse paraître, le Quai d’Orsay continue toujours à user de tout son vocabulaire pour qualifier une relation maroco-française d’ « exceptionnelle, amicale et exemplaire ». Or la réponse du Maroc tombera raide et sans équivoque : « Les relations ne sont ni bonnes ni amicales ».  

Sous Macron, l’Algérie décide de rappeler son ambassadeur en France, le 8 février 2023, à cause de « l’exfiltration clandestine » de la franco-algérienne Amira Bouraoui vers la France. Avant cela et en janvier 2022, le Mali expulse l’ambassadeur de France suite à des déclarations de responsables français à l’encontre des autorités maliennes.

Aussi en octobre 2022, la France rappelle son ambassadeur en Turquie pour protester contre les propos de Recep Tayyip Erdogan qui a mis en cause la santé mentale de Macron après ses propos sur les caricatures du prophète Mohamed, une première dans l’histoire des relations entre les deux pays.

En septembre 2021, la France avait rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie, suite à la rupture par l’Australie du contrat de commande de douze sous-marins français remplacés par d’autres américains à propulsion nucléaire. En février 2019, la France rappelle son ambassadeur en Italie suite à la rencontre du vice-président du Conseil italien avec des représentants des « gilets jaunes » durant laquelle Matteo Salvini, patron de l’extrême droite italienne avait dit espérer que le peuple français se libérera bientôt d’un « très mauvais président ».

Par ailleurs, l’ambassadeur de France au Burkina Faso a été rappelé en janvier 2019, au lendemain de la dénonciation par le gouvernement burkinabé de l’accord de 2018 relatif au statut des Forces françaises présentes dans le pays.

Sous Macron, les appels au boycott des produits français se multiplient dans plusieurs pays du monde arabe. Il a réussi donc l’exploit de se fâcher avec l’Algérie, le Maroc, plusieurs autres pays du continent africain. Même exploit avec la Russie. Ses relations avec l’occident se sont tellement dégradés que certains États ne savent plus si la France est un ennemi ou un allié.

Le « macronisme » bat son plein et endommage tout ce qu’il rencontre. Mais qui est vraiment Macron, ce séducteur-né qui, conscient à tort ou à raison de son talent de séduire ses interlocuteurs, ne se rend compte de ses dégâts que lorsqu’il s’est déjà mis le doigt dans l’œil jusqu’au coude ?

À l’entendre dire à son équipe : « Robinson, quand le naufrage est là, il ne se prend pas les mains dans la tête en essayant de faire une grande théorie du naufrage. Sinon d’ailleurs nous n’aurions jamais écrit le récit de ses miracles. Il prend d’abord du jambon et du fromage, mais il a en lui cette capacité à réinventer une histoire unique… ».

Extrêmement malin et manipulateur, il donne à voir la légende du président philosophe et d’un vrai penseur dont la superficialité tisse sa toile d’araignée tout autour. C’est le président « bienveillant, à l’intelligence lumineuse, faussement humble » qui se montre menaçant dès que sa vraie nature le trahit. Son esprit aussi aiguisé que sa langue, il s’enivre de ses propres paroles et s’enferme dans des délires dont lui seul conçoit le montage comme d’ailleurs son grand port ralliant Marseille à Lyon !

 

Tel est donc Macron qui ne fait que collectionner les dérapages. Preuve en sont ses actions complètement délirantes à l’international. Et comme la politique est une affaire de réalité comme dirait de Gaulle, aujourd’hui force est de constater une réalité amère : En plus d’un bilan désastreux dans tous les domaines, lui qui voudrait se montrer brillant partout, Macron continue de dilapider l’argent de la France pour l’Ukraine au moment où son peuple souffre de froid, de coupures d’électricité, de coût de la vie.

C’est à se demander s’il connaît vraiment les réalités de son pays. Dans sa panique de perdre un semblant d’influence qu’il n’a plus d’ailleurs en Afrique, il annonce qu’il va débloquer un milliard d’euros de l’argent des fonds publics pour aider l’Afrique du Sud à sortir du charbon. Le pire est qu’il endette son pays de manière alarmante. En effet, à la fin du deuxième trimestre de 2022, la dette publique s’établit à 2916,8 Md d’euros.

Sa démesure n’a d’égal que son état d’exaltation que lui envierait l’enfant le plus excité qui voudrait se faire remarquer par tout le monde. In fine, sa volonté de s’imposer sur la scène internationale l’a tellement habité que seul compte pour lui la fin quitte à mettre en porte à faux ses ministres dont les premières qui subissent ses agissements déplacés sont son premier ministre et la ministre des Affaires étrangères. D’ailleurs, personne n’oublie ses propos en réponse à une journaliste en lui disant qu’il sortait d’une lourde dépression et qu’il faisait le travail de tout le gouvernement.

C’est l’évidence même : Macron est un cas hors pair qui nécessite d’être étudié. Ivre de sa toute-puissance, il n’écoute personne, laisse voir l’image de l’homme épanoui, spirituel, dynamique, une image de messie ou de sauveur au-delà du président qui sait ce qui est bon pour le monde entier.

Sauf qu’il oublie de faire son propre bilan de conscience lui qui a été élu par la gauche mais qui se trouve aujourd’hui porté par la droite. C’est quelqu’un qui dit tout et son contraire comme pour maintenir le cap coûte que coûte tout en signant la perte de crédit de la France.

Expliquer que l’OTAN est en mort cérébrale et se comporter en parfait allié de l’Organisation après, n’est-ce pas la meilleure illustration ? Ou plutôt un exemple parmi tant d’autres qui font que le président de la France n’inspire plus de respect et qui font qu’il a le talent de s’humilier lui-même des fois. Rappelons que la visite au Maroc qu’il avait annoncée n’a pas eu lieu et pour cause sa décision unilatérale n’a pas plu au Royaume.

Dans le même registre des comportements puérils et irréfléchis, il rend public son échange téléphonique avec Poutine contrairement à la bienséance et à l’éthique que veut la diplomatie. Macron annonce par la suite, qu’il allait voir le Président russe mais ce dernier a préféré le zapping. Et pour couronner le tout, il annonce qu’il allait à Pékin mais plus rien …

N’est-ce pas regrettable pour la septième puissance économique mondiale et cinquième au rang des donateurs d’aide publique au développement ? Macron avec son potentiel à raviver les crises et même à en créer n’est-il pas en train d’isoler la Ve République? A-t-il vraiment une vision du monde ?

Il est temps que les Français se posent les vraies questions sur la diplomatie macronienne qui a montré ses limites et qui peine à trouver la bonne voie.

De Gaulle le disait : « La France ne peut être la France sans la grandeur ».

C’est à se demander : Qui fait encore confiance au chef de l’État français ? Peut-être qu’il faudra attendre la fin du mandat de Macron pour remettre tout sur les rails…

Rédigé par Souad Mekkaoui sur Maroc Diplomatique 



Vendredi 24 Mars 2023

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse