Menu

"Mémoire des Cactus et Mystère des Cochenilles"


L'Atelier de l'Observatoire et le Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui présentent l'exposition "Mémoire des Cactus et Mystère des Cochenilles" du Mercredi 30 juin au 30 septembre.



Voir l’effet dévastateur de la cochenille sur le figuier de barbarie sous un angle artistique
 
L’exposition collective "Mémoire des Cactus et Mystère des Cochenilles" sera présentée jusqu’au 30 septembre au Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui de Casablanca. Cette dernière permettra aux visiteurs de comprendre l'effet dévastateur de la cochenille sur le figuier de barbarie et le voir sous un angle artistique.

Les artistes et commissaires de l’exposition “Mémoire des cactus et mystère des cochenilles”, Mohamed Fariji et Eugénie Forno ont investi autour de la crise du figuier de Barbarie, à partir de recherches documentaires et artistiques. Ces artistes exposants transforment la sensation de disparition en un acte créatif et affleure des problématiques sociales, politiques, économiques et culturelles.

Observer au microscope des cactus et découvrir le cycle de vie de la cochenille 
 
Cette exposition regroupe six artistes : Chloé Despax, Mohamed Fariji, Chahine Fellahi, Kaïs Aïouch, Eugénie Forno, Greta Hanako. Ensemble, ils tentent de valoriser artistiquement le figuier de barbarie, et d'essayer de repositionner la cochenille, perçue comme un insecte nuisible.

Lors de cette exposition, on réfléchit également sur les moyens de collecte et de transformation des figuiers morts. "Mémoire des cactus et mystère des cochenilles" permet aux visiteurs de naviguer dans l'univers du figuier de barbarie, et dans celui de la cochenille. On peut y observer au microscope des cactus malades ou encore découvrir le cycle de vie de la cochenille, ses images microscopiques et son évolution à travers le temps. 
 
Ecriture de l’histoire de la ville par ses habitants
 
L’Atelier de l’Observatoire de Casablanca est un espace d’art et de recherche qui développe des projets participatifs socialement engagés, en rapprochant artistes, étudiants, chercheurs et habitants. Dans le cadre de son programme "Musée Collectif de Casablanca", l'Atelier a lancé, il y a quelques mois un appel mois un appel à projets. En effet, le Musée Collectif déplace ses activités vers le périurbain, à Laassilat, à 32 km de Casablanca, depuis 2020. En travaillant sur ce terrain, les artistes ont constaté la disparition des cactus.
Après cette découverte, les artistes et commissaires de l’exposition “Mémoire des cactus et mystère des cochenilles”, Mohamed Fariji et Eugénie Forno, ont décidé d’investir la crise du figuier de Barbarie. 


LODJ avec leMatin





Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur
Lundi 6 Septembre 2021

Dans la même rubrique :
< >




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html






L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site