L'ODJ Média




Merci à ma mère, qui m'a appris à dire merci


Dans l'écho de nos voix, un merci résonne,
Un pont entre les âmes, où la lumière jaillonne.
C'est le cœur de l'humain, en toute simplicité,
Un mot qui nous unit, en toute humanité.

Au rythme de nos pas, sur les pavés, on slamme,
"Merci" devient le cri, dans la rue, on proclame.
Dans chaque geste offert, une histoire se tisse,
Un merci, c'est l'amour, dans la ville, qui glisse.



Par Adnane Benchakroun

Merci à ma mère, qui m'a appris le merci,
Dans l'entrelacs des cultures, un phare, ainsi,
Illumine les cœurs, guide les âmes perdues,
Vers l'harmonie, où les esprits se sont entendus.

Dans ce monde moderne, où tout va si vite,
L'art de la gratitude parfois s'effrite,
Emporté par l'indifférence, l'oubli,
Au Maroc, cette absence devient un défi.

Terre de contrastes, d'hospitalité,
Où un sourire, un geste, sont de l'amitié,
L'oubli de dire merci, une tradition manquée,
Est une brèche dans notre communauté.

Ceux qui oublient ce mot, simple mais puissant,
Réduisent les échanges, rendent le cœur absent,
De la générosité, font des transactions,
Oubliant que le merci bâtit des ponts.

Dire merci, c'est voir l'autre, toute son humanité,
Reconnaître nos liens, notre connectivité,
Dans le grand tapis de l'existence tissé,
C'est là que réside notre véritable société.

Au-delà des frontières, des différences,
La gratitude est une riche essence,
Nous rappelant que dans la vie, nous voyageons,
Partageant le chemin, les leçons que nous donnons.

Au Maroc, dire merci est un symbole fort,
De notre capacité à ouvrir encore et encore,
Les portes de notre humanité commune,
Célébrant les traditions sous la même lune.

Merci, un pont entre les cœurs, une connexion,
Un mot qui transcende toute possession,
Un échange d'âmes, pas seulement de biens,
Un voyage partagé, main dans la main.

Gratitude pour ma mère, qui m'a enseigné,
La valeur d'un merci, profondément ancré,
Dans les traditions, dans notre manière d'être,
Un héritage que nous devons reconnaître.

Dire merci, c'est honorer notre passé,
Et vers un futur commun, ensemble avancer,
Dans chaque merci, un monde de possibilités,
Un tissu d'humanité, de sincérités.

Que ce poème serve de rappel, une leçon,
De la puissance d'un merci, sa résonance,
Au Maroc et partout, une gratitude exprimée,
Est le ciment de notre humanité partagée.

Ainsi, dans chaque geste, chaque parole donnée,
Résidons dans le merci, notre humanité célébrée,
Pour construire un monde de compréhension,
Où le merci est le cœur de notre union.

Feuilleter le premier recueil de poèmes de l'auteur


gratitude, merci, traditions, Maroc, humanité, échanges, générosité, culture, reconnaissance, communauté




Dimanche 4 Février 2024


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Mai 2024 - 17:05 Ssi Allal Rahimahou Allah…

Vendredi 24 Mai 2024 - 02:44 Tribune

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse